La communauté LGBT dans l'art

Juin, mois de la Gay Pride, est arrivé afin de célébrer l’amour et de sensibiliser les foules sur la discrimination et les préjugés encore subis par la communauté LGBT. Barnebys vous présente quelques artistes à la sexualité autrefois « dérangeante » qui se sont battus pour leurs droits et qui aujourd'hui encore, ont un impact sur le monde de l'art.

Keith Haring (1989). Image via Elle.fr
Keith Haring (1989). Image via Elle.fr

Le mois de la « Pride » LGBT se tient chaque année en juin pour commémorer les individus et les événements qui ont ouvert la voie à la liberté et à l'égalité des droits pour tous. Savez-vous pourquoi le mois de juin a été choisi ?

Les émeutes de Stonewall

The Stonewall Inn, Les émeutes de Stonewall. Image via CBS News
The Stonewall Inn, Les émeutes de Stonewall. Image via CBS News

Les émeutes de Stonewall ont eu lieu à l'aube du 28 juin 1969 à Greenwich Village (New-York), où une série de manifestations violentes ont émergé pour protester contre les fréquentes descentes de police dans les bars gays de la région. Les intrusions des forces de police dans les clubs étaient courantes dans les années 1960, mais lorsque des agents ont pris d'assaut le Stonewall Inn au début de l'été 1969, la situation a très vite dégénéré.

Manifestants, Stonewall Inn. Image via youtube
Manifestants, Stonewall Inn. Image via youtube

Les tensions entre la police et la communauté gay de Greenwich Village ont rapidement éclaté en de nouvelles protestations. Cette situation insupportable a poussé les manifestants à former des petits groupes de militants qui ont créé des espaces sûrs où leur orientation sexuelle ne serait pas persécutée, et où les visiteurs seraient à l’abri des violences et des arrestations.

Émeutes à The Stonewall Inn. Image via Youtube
Émeutes à The Stonewall Inn. Image via Youtube

En six mois, deux groupes d'activistes majeurs ainsi que trois journaux ont vu le jour pour défendre les droits des LGBT. Un an plus tard, en juin 1970, les premières marches de la « Pride » étaient organisées à New-York, Los Angeles et San Francisco. Quelques années plus tard, les organisations défendant les droits des homosexuels se multipliaient. Aujourd'hui, ce sont des millions de personnes qui paradent dans les grandes villes du monde pour célébrer, commémorer et faire perdurer le combat.

La Gay Pride dans l'art

Michel-Ange, « Victoria », l'homme entre les jambesdu jeune éphèbe est supposé être Michel-Ange. Image via tripimprover.som
Michel-Ange, « Victoria », l'homme entre les jambesdu jeune éphèbe est supposé être Michel-Ange. Image via tripimprover.som

L'homosexualité n’étant pas née d’hier, l'histoire de l'art a connu bon nombre d’artistes associés à la communauté LGBT. On dit que Léonard de Vinci s'est entiché du jeune artiste florentin Fioravante di Domenico, tandis que Michel-Ange écrivait des poèmes affectueux et passionnés à Tommaso de Cavalieri, desquels découlent la sculpture poignante « Victoria ».

Du côté de l’art contemporain, voici quelques figures qui ont rejoint la cause à travers leur pratique artistique :

Keith Haring

Keith Haring (1989). Image via Elle.fr
Keith Haring (1989). Image via Elle.fr

Keith Haring (1958-1990) est un artiste de rue américain qui s’est servi de sa carrière comme d’un tremplin pour diffuser l'art gay et sensibiliser le public aux risques du SIDA. À ses débuts, entre 1980 et 1985, il parvient à placarder ses œuvres sur les panneaux publicitaires du métro de new-yorkais et voit sa renommée grimper rapidement.

Keith Haring, « Ensemble, nous pouvons arrêter le sida ». Image via Macba (Barcelone)
Keith Haring, « Ensemble, nous pouvons arrêter le sida ». Image via Macba (Barcelone)

En 1988, après avoir a été diagnostiqué comme porteur du SIDA, il créé la Fondation Keith Haring et tente de recueillir des fonds pour soutenir des programmes dédiés aux enfants et d'autres organisations luttant contre la maladie. Au cours des deux dernières années de sa vie, il consacre pleinement son temps et son art à la sensibilisation et à l’éducation sur le SIDA.

Keith Haring, « Le silence équivaut à la mort ». Image via Barnebys
Keith Haring, « Le silence équivaut à la mort ». Image via Barnebys

En 2008, deux de ses sculptures aux couleurs vives sont ajoutées à la collection de l'ONUSIDA « Art for AIDS ». Haring a eu une carrière courte mais intense, qui a contribué à faire de lui l’icône gay qu'il est aujourd'hui. De par la couleur, la provocation et les images socialement engagées, le langage plastique d’Haring fait aujourd’hui partie du symbolisme gay.

Wilhelm von Gloeden

Wilhelm von Gloeden, photographie, image via Lempertz
Wilhelm von Gloeden, photographie, image via Lempertz

Wilhelm von Gloeden est né en 1856 dans une famille d’aristocrates allemande. En 1878, il déménage en Sicile pour traiter sa tuberculose, puis décide d’y établir ses quartiers. Il s'installe à Taormina et commence à photographier les enfants et les hommes de la région, couverts ou nus, puisant son inspiration dans l’esthétique des sculptures grecques.

WILHELM VON GLOEDEN WILHELM VON GLOEDEN.Wilhelm von Gloeden, « Terre de Feu », photographie. Image via Merveilles de la Sicile
WILHELM VON GLOEDEN WILHELM VON GLOEDEN.Wilhelm von Gloeden, « Terre de Feu », photographie. Image via Merveilles de la Sicile

Les photos de Wilhelm von Gloeden ont été exposées dans les musées du monde entier et ont reçu un accueil très mitigé. Quand Wilhelm meurt en 1931, son partenaire de vie Pancrazio Buciuni, aussi appelé Il Moro, a hérité de son art et de ses biens. Beaucoup ont perçu l'art de von Gloeden comme pornographique, et une grande partie a été détruite lors d'une descente de police dans la maison de Il Moro en 1936. À ce jour, seulement un tiers de l’œuvre de von Gloeden est intact.

Andy Warhol

Andy Warhol, « Self-portraits in Drag ». Image via Barnebys
Andy Warhol, « Self-portraits in Drag ». Image via Barnebys

Andy Warhol n’a jamais caché son homosexualité et s’exprimait librement dans les interviews qui lui étaient proposées. Au cours de sa carrière, il réalise des photographies érotiques et des dessins de nus masculins. Une grande partie de son travail a été influencée par la cause LGBT, et a lui-même influencé la culture clandestine des homosexuels en interrogeant l’immense complexité de la sexualité et du désir.

Même si le mois de juin est perçu comme le mois de la « Pride », il va sans dire que la lutte menée par les membres de la communauté LGBT est un combat quotidien. Véritable commémoration et célébration d’un sentiment universel, la Gay Pride se tient dans toutes les grandes villes du monde, celle de Paris est prévue pour le 30 juin.

11
11