Êtes-vous bien assis ?

Chaises, fauteuils, canapés, banquettes, tabourets… la conception d’une pièce d’assise est un exercice auquel tous les grands designers se sont essayés. Ces pièces de mobilier phares ont fait l’objet d’interprétations multiples, et comme nous le prouve Aguttes avec le catalogue de sa future vente, sont des œuvres toutes plus créatives les unes que les autres, et dont la popularité ne faiblit pas.

Chaise démontable de Jean Prouvé, image via Pinterest
Chaise démontable de Jean Prouvé, image via Pinterest

Les ventes aux enchères de design organisées par la maison Aguttes ne laissent jamais indifférent. La sélection des experts regroupe le meilleur du design international, avec des pièces signées par Arne Jacobsen ou Pierre Jeanneret, en passant par Alvar Aalto et Renzo Zavanella, ainsi que les créations des plus grands céramistes.

Les œuvres des créateurs français et francophones qui seront proposées lors de la vente du 12 février prochain sont nombreuses, et il y a fort à parier que les pièces d’assises, comme la banquette LO7A de Pierre Chapo, ou les chaises « démontables » de Jean Prouvé, feront des merveilles en salle des ventes.

Pierre Chapo, banquette à coulisse modèle LO7A
Pierre Chapo, banquette à coulisse modèle LO7A

Pierre Chapo se destinait à la peinture, mais c’est lorsqu’il rencontre un charpentier de marine en 1947 qu’il découvre le matériau qui décidera de sa pratique. Après des études entrecoupées de voyages en Scandinavie et d’un service militaire, Chapo poursuit le travail du bois, avec une propension pour le chêne, le frêne et l’orme massif. Il combine le savoir-faire de l’artisanat traditionnel à son intérêt pour le design contemporain et signe ses premières pièces, qui le mèneront bien vite à ouvrir un atelier à Paris. La banquette à coulisse modèle LO7A, conçue par Chapo dans les années 1960, est composée de deux bancs de lattes à claire-voie coulissant l’un dans l’autre. Influencé par les maîtres architectes (comme Perriand), Chapo expose aux Salon des artistes décorateurs en 1967 et décroche la Médaille de bronze de la Société d’encouragement à l’art et à l’industrie.

Robert Guillerme et Jacques Chambron, sofa en teck, vers 1970
Robert Guillerme et Jacques Chambron, sofa en teck, vers 1970

Robert Guillerme et Jacques Chambron se rencontrent pendant la Seconde guerre mondiale, alors qu’ils sont emprisonnés par les allemands en Prusse orientale, et entre autres points communs évidents, se découvrent une passion commune pour le design. Guillerme est diplômé de l’École Boulle après un cursus en Design et Architecture, Chambron est un peintre et décorateur. Après la guerre, ce dernier quitte son atelier à Paris et s’installe, en compagnie de sa famille, à Lille, où Guillerme est parti exercer pour les ateliers Rogier. Ensemble, ils mettent sur pied les projets échafaudés pendant le terrible conflit, et rencontrent l’ébéniste Émile Dariosecq, avec qui ils fondent la société Votre Maison en 1949. Ce sofa en chêne et en toile de coton est conçu vers les années 1970, période à laquelle le fils de Jacques Chambron, Hervé, rejoint la compagnie pour assister Robert Guillerme, avant de signer ses propres créations à partir de 1983.

Jean Prouvé, Chaise « démontable »
Jean Prouvé, Chaise « démontable »

La chaise « démontable » de Jean Prouvé est le résultat de longues recherches pour des chaises de bureau dont elle est le 4ème modèle, et sera suivi de plusieurs variantes. Elle donne une impression de stabilité et de solidité, mais avec une certaine économie de moyens. Le modèle est fondé sur l’anatomie humaine : les pieds arrières sont épaissis car ils supportent une plus grande partie du poids de la personne assise, tandis que la jointure arrière est solidifiée pour empêcher des déformations dues au poids du torse et à un éventuel balancement.

Chaise démontable de Jean Prouvé, image via Pinterest
Chaise démontable de Jean Prouvé, image via Pinterest

« Dans mon esprit, il fallait qu’une chaise soit légère. Une chaise casse toujours à la jointure arrière entre les pieds et l’assise. C’est la raison pour laquelle tous mes meubles ont des formes d’égale résistance. ». On observe donc que certains éléments de fabrication sont restés visibles, comme les boulons sécurisant le dossier et l’assise.

Impossible de concevoir une vente design sans la présence du trio de maîtres Le Corbusier, Charlotte Perriand, et Pierre Jeanneret.

Pierre Jeanneret et Le Corbusier, canapé et deux chauffeuses pour Chandigarh
Pierre Jeanneret et Le Corbusier, canapé et deux chauffeuses pour Chandigarh

Cet exceptionnel sofa en teck et en toile de coton, accompagné de ses deux chauffeuses, fait partie du mobilier conçu par les cousins Jeanneret pour Chandigarh. L’ensemble daté aux environs de 1955 provient directement de la Haute Cour de Justice Chandigarh, une cour opérant pour les états du Pendjab et de l’Haryana, et dont l’architecture atypique complète est signée Le Corbusier.

Pierre Jeanneret, suite de six chaises Library
Pierre Jeanneret, suite de six chaises Library

Cette suite de six chaises Library de Pierre Jeanneret, quant à elle, provient de l'Université du Pendjab, et date de 1959. De par sa forme, la chaise Library présente des similitudes avec d’autres modèles, comme la chaise Écritoire ou les Office Chairs, mais arbore néanmoins une structure légèrement plus simple, et bien que conçue avec des matériaux locaux, rappelle les chaises pliables des établissements scolaires traditionnels.

Charlotte Perriand, banquette à rangement pour Cansado
Charlotte Perriand, banquette à rangement pour Cansado

Lors des ventes aux enchères, on rencontre bien souvent les meubles de rangement et tabourets de Charlotte Perriand, mais rares sont les pièces d’exception comme cette banquette en acajou, métal et drap de laine conçue en 1962. La banquette provient de Mauritanie, alors que Perriand prend part, aux côtés d’autres designers, à l’ameublement de la Cité Cansado. Trois types de logements se partagent la cité : les logements ouvriers, les logements maîtrises, et les logements cadres. Même si les trois types d’habitations présentaient un degré de confort différent, tous possédaient le même mobilier de base, dont les bibliothèques nuages de Perriand.

Joseph-André Motte, fauteuil Catherine
Joseph-André Motte, fauteuil Catherine

Le fauteuil Catherine, à l’assise de rotin et à la structure tubulaire en métal, est une création de Joseph-André Motte, un designer, décorateur et architecte d’intérieur français. Motte se fait connaître avec le fauteuil « tripode » de 1949, dont l’assise en forme de coque convient à tous les corps, une préoccupation que l’on retrouve dans les modèles ultérieurs. En 1954, il cofonde l’Atelier de recherche plastique (ARP) avec Pierre Guariche et Michel Mortier, et à travers ses meubles, revisite le classique tout en restant simple et accessible au grand public.

La sélection de mobilier mythique proposé par Aguttes fera honneur aux plus grands noms du design et de la céramique, lors d’une vente prévue le 12 février à Neuilly-sur-Seine.

Retrouvez tous les lots d’Aguttes sur Barnebys !