Une toile majeure de Vallotton refait surface après 50 ans

Petites baigneuses, une importante toile de Félix Vallotton, sera l’incontestable lot star de la vente aux enchères organisée par Rossini le 19 mars prochain. Conservée pendant plus de cinq décennies à l’abri des regards, le tableau de 1893 sera présenté aux côtés d’œuvres majeures de Foujita, Derain, Erró, et Francis Grüber. 

Une toile majeure de Vallotton refait surface après 50 ans

L’artiste franco-suisse Félix Vallotton naît à Lausanne en 1865, d’une famille bourgeoise protestante. Dès 1880, il se fait un nom auprès de l’avant-garde parisienne, et gagne une reconnaissance internationale grâce à ses gravures sur bois et ses sensationnelles illustrations en noir et blanc. 

Félix Vallotton, Petites baigneuses, 1893, image ©RossiniFélix Vallotton, Petites baigneuses, 1893, image ©Rossini

En 1893, année de la création de Petites baigneuses, il rejoint le groupe des nabis (mouvement artistique postimpressionniste d’avant-garde en marge de la peinture académique) et se lie d’amitié avec Édouard Vuillard. Naturalisé français en 1900, il coordonne deux ans plus tard, en mars 1902, l’un des numéros les plus surprenants de L’Assiette au beurre (magazine satyrique illustré), pour lequel il réalise 23 lithographies imprimées. Vallotton quitte le groupe des nabis en 1903, mais reste très actif sur la scène artistique parisienne. 

Il se consacre à des thèmes classiques, qu’il traduit d’une manière très personnelle, mais réaliste, sans embellissement ni glorification. Bien souvent classé hors des courants contemporains, son art est empreint d’humour noir et de sarcasme grinçant. Travailleur infatigable, on lui connaît aujourd’hui 1704 peintures, 237 gravures, des centaines d’illustrations et de revues, et un roman, intitulé La Vie meurtrière.

Félix Vallotton, Autoportrait, 1897, image via WikipediaFélix Vallotton, Autoportrait, 1897, image via Wikipedia

Le thème des baigneuses, repris dans l’huile sur toile de 1893 présentée par Rossini, l’inspire de façon récurrente, et c’est au cours de cette même année qu’il présente Le bain au soir d’été au Salon des Indépendants, et fait une véritable sensation. Les portraits de baigneuses de Vallotton contiennent parfois des mises en scène lourdes de sens, le dessin y est précis et stylisé, sans pour autant embellir les corps. Rossini aura le plaisir de proposer une toile reprenant un thème qui lui était si cher, et qui n’a pas été présentée au public depuis 1967, lors de l’exposition Vallotton organisée par le Musée National d’art Moderne de Paris et le Palais des Beaux-Arts de Charleroi. 

Le reste de la sélection de Rossini est loin d’être négligeable, puisqu’elle comprendra plusieurs œuvres d'artistes majeurs de la fin du XIXe et du XXe siècle, à commencer par Fillette au chat, de Léonard Tsuguharu Foujita. Ce dessin à la plume et à l’encre de Chine, exécuté en 1951, témoigne de son style unique, situé à la frontière de l’Orient et de l’Occident. À travers son œuvre, Foujita a remis en vigueur un second japonisme, et ses tableaux d’enfants et de chats (un thème qu’il affectionne beaucoup) sont entrés dans les plus grandes collections.

Léonard Tsuguharu Foujita, Fillette au chat, 1951, image ©Rossini Léonard Tsuguharu Foujita, Fillette au chat, 1951, image ©Rossini

Fillette au chat est proposé en écho aux récentes expositions parisiennes mettant l’artiste à l’honneur, soient Foujita, peindre dans les années folles, au Musée Maillol (2018), et Foujita, à la Maison de la Culture du Japon à Paris, qui s’achèvera le 16 mars prochain. 

La discipline du portrait sera également représentée par deux œuvres d’André Derain et de Francis Grüber. Considéré comme l’un des fondateurs du fauvisme, le peintre français André Derain s’oriente rapidement vers un réalisme au classicisme renouvelé, où il exprime son goût prononcé pour le théâtre et les lettres.

André Derain, Femme au bouquet, 1930-35, image ©RossiniAndré Derain, Femme au bouquet, 1930-35, image ©Rossini

L’œuvre Femme au bouquet est réalisée lors d’une période charnière pour Derain. En 1931, il bénéficie d’une grande exposition à la galerie de Paul Guillaume, et suite au décès de ce dernier, trois ans plus tard, décide de se représenter et de vendre ses propres œuvres.  

Francis Grüber, Femme sur un lit rouge, 1946, image ©Rossini Francis Grüber, Femme sur un lit rouge, 1946, image ©Rossini

Le portrait Femme sur un lit rouge est peint dans un format paysage, un parti-pris assez caractéristique dans le corps de travail de l’artiste expressionniste Francis Grüber. Cette œuvre de 1946 possède une palette de couleurs relativement sombre, qui vient renforcer le côté lugubre de la scène. Grüber est l’un des rares représentants du mouvement expressionniste en France, et même s’il s’inscrit dans la peinture dite d’avant-guerre, il a délaissé la recherche de l’art abstrait, au profit des figures humaines aux traits ciselés et bruts. 

Erró, Le fils du plombier, série Target Practice, 1995-2003 image ©RossiniErró, Le fils du plombier, série Target Practice, 1995-2003 image ©Rossini

Un corpus de sept œuvres de l’artiste islandais Erró viendra également compléter la sélection. Avec un art situé entre plusieurs courants, comme le pop art, l’hyperréalisme, et le réalisme social, Erró cherche à dénoncer les excès de la société de consommation en provoquant le spectateur. Installé à Paris en 1958, il côtoie les artistes du mouvement surréaliste, et au cours des années 1960, s’impose comme le fondateur de la Figuration narrative en France. L’œuvre Le fils du plombier, série Target Practice a été exposée à deux reprises, en 2006 à l’Institut Valencia d’Art Modern, et en 2009 au Musée de Louviers dans Erró, le fou d’images. 

Un total de 269 lots d'Art moderne et contemporain comprenant peintures, dessins, estampes et sculptures, seront à retrouver le 19 mars à 14h30 chez Rossini.

Retrouvez tous les lots de Rossini aux enchères sur Barnebys !