La collection de l’architecte I.M Pei bientôt chez Christie’s

Cet automne, la collection d’Eileen et I.M Pei, l’architecte de la pyramide du Louvre et probablement l’un des architectes les plus célébrés du siècle passé, sera cédée chez Christie’s lors de trois ventes tenues à New York, Hong Kong et Paris. 

La pyramide du Louvre, 1989, image © Musée du Louvre, Dist. RMN-Grand Palais / Olivier Ouadah via Christie's
La pyramide du Louvre, 1989, image © Musée du Louvre, Dist. RMN-Grand Palais / Olivier Ouadah via Christie's

Christie’s vient d’annoncer trois ventes évènement, qui se tiendront successivement à New York, Hong Kong et Paris à l’automne prochain. Jean Dubuffet, Zao Wou-Ki, Henry Moore, Franz Kline et Zhang Daqian, entre autres, y seront représentés. 

Ieoh Ming Pei nait à Guangzhou en 1917, au sein d’une famille respectée dont l’éminence remonte à la dynastie Ming. Diplômé de la MIT’s School of Architecture, il rencontre Eileen Loo, étudiante en art au Wellesley College et petite-fille de l’Ambassadeur de la Chine à Washington, et l’épouse en 1942.

Eileen et I.M. Pei, Hong Kong, 1988, image © Courtesy Eileen and I.M. Pei Family Archive
Eileen et I.M. Pei, Hong Kong, 1988, image © Courtesy Eileen and I.M. Pei Family Archive

 Il fonde I.M Pei & Associates en 1995 et deviendra l’un des architectes les plus influents et contemplés des XXe et XXIe siècles. Ses créations parent gracieusement le paysage des grandes villes du monde, on lui doit notamment la pyramide de verre trônant dans la cour du Louvre à Paris, la tour de la Banque de Chine à Hong Kong, le musée d’Art Islamique à Doha, le Rock & Roll Hall of Fame à Cleveland, et le bâtiment est de la National Gallery of Art à Washington D.C. 

"Le nom Pei résonne dans le monde entier."

Lorsque l’on a demandé à Pei de restaurer le Louvre, sa réaction était sans équivoque : « On ne touche pas au Louvre, c’est un sacrilège ». La solution de Pei s’est avérée à la foi révolutionnaire et simple : construire une pyramide de verre dans la cour du musée. D’abord méprisée pour son aspect trop moderne devant l’architecture traditionnelle de l’institution, la pyramide est aujourd’hui considérée comme une manifestions audacieuse et futuriste d’un architecte dont les créations se trouvent à l’intersection de l’art, l’histoire et la culture. 

Le corpus de peintures, dessins, œuvres sur papier et sculptures rassemblé par I.M Pei et sa femme Eileen pendant leurs 72 ans de mariage est le fruit d’une philosophie selon laquelle « les grands artistes ont besoin de grands clients ». Le couple, guidé par l’œil curatorial avisé d’Eileen Pei, n’a cessé de découvrir de nouveaux artistes, visitant les ateliers de plasticiens comme Dubuffet ou Jacques Lipchitz, où plusieurs œuvres présentes dans la collection ont été directement acquises.

Li Keran, Pine, dédié à I.M. Pei pour son 62ème anniversaire, 1979, image © Christie's
Li Keran, Pine, dédié à I.M. Pei pour son 62ème anniversaire, 1979, image © Christie's

La fille d’Eileen et I.M. Pei, Liane Pei, a confié à Christie’s : « La collection de mes parents est le reflet intime de leur mode de vie. Ils partageaient une profonde curiosité pour le monde et j'ai de merveilleux souvenirs de voyages avec eux. Peu importe le pays, ils ont toujours semblé avoir des amis, dont beaucoup étaient des artistes, des architectes, des galeristes et des directeurs de musée, prêts à les accueillir ». Liane se rappelle des visites rendues à son « oncle » Zao Wou-Ki à chaque passage à Paris, d’un séjour à Venise avec Annalee Newman, et des visites régulières de Barnett Newman, Tony Caro ou Isamu Noguchi au domicile familiale. Les relations entretenues par les Pei avec leurs proches étaient toujours empreintes d’un « sentiment de profond respect mutuel, de chaleur et d’amitié ». 

La collection met en lumière la diversité des intérêts et des influences esthétiques du couple, et pourrait surpasser les 25 millions de dollars. La Brouette de Jean Dubuffet, une huile sur toile de 1964 inscrite dans son cycle de création « Hourloupe » (1962 1974), sera présentée avec une estimation entre 350 000 et 550 000 euros. Ami proche du couple, Duffufet avait été commissionné par Pei pour créer une œuvre unique destinée au bâtiment est de la National Gallery de Washington, conçu par l’architecte et inauguré en 1978. 

Jean Dubuffet, La Brouette, 1964, image © Christie's
Jean Dubuffet, La Brouette, 1964, image © Christie's

Les œuvres Untitled 4 et Untitled 5, ont été réalisées par Barnett Newman en 1950 et figurent parmi le peu de peintures produites par l’artiste cette année-là. Elles font partie d’une série de 6 œuvres, dont trois sont conservées dans des collections muséales à New York, Chicago et Houston et ont été achetées directement auprès de la veuve de Newman, Annalee, au milieu des années 1970. Les estimations s’élèvent à 5 millions de dollars (Untitled 5), et 8 millions de dollars (Untitled 4). 

Les autres lots phares comprendront deux huiles du plus parisien des artistes chinois, Zao Wou-Ki. Le peintre, à travers sa pratique, a rallié les traditions et les influences orientales et occidentales. Installé à Paris avec son épouse Lalan, Wou-Ki a démontré une claire influence des impressionnistes et expressionnistes dans son œuvre, et a commencé à virer vers l’abstraction dans les années 1960.  L’œuvre 27.3.70 conservée dans la collection des Pei sera présentée avec une estimation entre 38 et 48 millions de dollars de Hong Kong. 

Zao Wou-Ki, 27.3.70, image © Christie's
Zao Wou-Ki, 27.3.70, image © Christie's

Marc Porter a commenté : « C’est un honneur pour Christie’s d’être responsable de la vente d’une collection qui témoigne de la merveilleuse relation entre Eileen et I.M. Pei, véritables partenaires sur les plans du mariage, des études, et de la collection d’art et de design. Le nom Pei résonne dans le monde entier, il fait partie des paysages des dizaines de villes comprenant un musée, une salle de concert, une université, un hôpital, un gratte-ciel ou un édifice public conçu par Pei ».

Le 12 novembre prochain marquera le début de la dispersion de la collection, qui se poursuivra lors d’une série de ventes jusqu’au 4 décembre. 

Publicité
Publicité