Un deuxième portrait de Léonard de Vinci est découvert

La fièvre Léonard de Vinci s’intensifie alors que nous avançons dans l’année qui célèbre les 500 ans de sa mort. La préparation de l’exposition de la Royal Collection Trust a mené à la découverte d’une esquisse qui semble être le portrait du maître de la Renaissance.

Un deuxième portrait de Léonard de Vinci est découvert

Alors que les grandes institutions célèbrent l’anniversaire de la mort du peintre à coup d’expositions commémoratives et d’évènements, de plus en plus d’informations sur sa vie et son œuvre ont refait surface. La Royal Collection Trust (collection de la famille royale britannique) s’apprête à inaugurer l’exposition Leonardo da Vinci: A Life in Drawing à la Queen’s Gallery du Buckingham Palace, où plus de 200 de ses dessins seront visibles du 24 mai au 13 octobre 2019.

L'équipe a donc parcouru et examiné soigneusement les dessins conservés dans les collections royales, pour y découvrir l’esquisse d’un vieil homme illustré en demi-profil, identifié comme un portrait du maître, à défaut d’être de sa main. 

Possible portrait de Léonard de Vinci sur une feuille de croquis de la collection royale (détail), image © Royal Collection Trust

Esquisse, portrait de Léonard de Vinci (détail), ca. 1517–18, image Royal Collection Trust : © Her Majesty Queen Elizabeth II 2019Possible portrait de Léonard de Vinci sur une feuille de croquis de la collection royale (détail), image © Royal Collection Trust Esquisse, portrait de Léonard de Vinci (détail), ca. 1517–18, image Royal Collection Trust : © Her Majesty Queen Elizabeth II 2019

Martin Clayton, directeur du département des dessins et des estampes de la Royal Collection Trust, est convaincu qu'il s'agit d'un portrait de Léonard de Vinci, exécuté par l'un de ses étudiants peu de temps avant sa mort.

Il n’existe à ce jour qu’un seul portrait de de Vinci connu ayant été réalisé de son vivant, un dessin à la craie rouge attribué à Francesco Melzi, conservé dans la collection royale, et qui sera également présenté lors de l'exposition. L’hypothèse de Clayton est fondée sur les similitudes visibles entre les deux œuvres.

Portrait de Léonard de Vinci, attribué à Francesco Melzi, 1518-19, dessin à la craie rouge, image © Royal Collection Trust
Portrait de Léonard de Vinci, attribué à Francesco Melzi, 1518-19, dessin à la craie rouge, image © Royal Collection Trust

Le portrait récemment découvert semble avoir été esquissé « à la volée », sur une feuille de papier comportant l’étude d’une patte de cheval, que de Vinci a réalisée en vue de l’édification d’un monument équestre. L’autre portrait connu est, quant à lui, bien plus austère et impersonnel. Le nez de de Vinci, ainsi que sa barbe soignée, ont été représentés de façon très similaire sur les deux portraits. 

« Léonard était connu pour sa barbe soignée et luxuriante à une époque où peu d'hommes portaient la barbe - bien que la barbe soit rapidement devenue à la mode », explique Martin Clayton. Un détail qui prouve que le génie de la Renaissance était en avance sur les mœurs de son temps. 

Esquisse, portrait de Léonard de Vinci et une patte de cheval, ca. 1517–18, image Royal Collection Trust : © Her Majesty Queen Elizabeth II 2019Esquisse, portrait de Léonard de Vinci et une patte de cheval, ca. 1517–18, image Royal Collection Trust : © Her Majesty Queen Elizabeth II 2019

Cependant, l'auteur du croquis retrouvé n'est pas connu. Clayton a déclaré qu’« avec le portrait réalisé par Melzi, c’est la seule représentation contemporaine de Léonard. Dans l’esquisse, il est âgé d’environ 65 ans et semble mélancolique et blasé. Cependant, la présence du portrait aux côtés d’études pour un autre grand monument équestre prouve que les ambitions de Léonard étaient toujours intactes à la fin de sa vie ». Le portrait attribué à Melzi a été acheté par le roi Charles II en 1690. Melzi, issu d'une grande famille milanaise, est devenu l'élève préféré du maître et l’a accompagné en France en 1516.

Le dessin à la craie rouge daté vers 1512, qui se trouve dans la Biblioteca Reale de Turin, est généralement appelé « autoportrait de Léonard de Vinci », image via Wikimedia CommonsLe dessin à la craie rouge daté vers 1512, qui se trouve dans la Biblioteca Reale de Turin, est généralement appelé « autoportrait de Léonard de Vinci », image via Wikimedia Commons

Les traits du maître sur les deux œuvres peuvent également être comparés à ceux de l’esquisse de la Biblioteca Reale de Turin, un dessin à la craie rouge de 1512 considéré comme l’autoportrait de Léonard de Vinci. 

Retrouvez toutes les œuvres d’art sur Barnebys !