Chers passionnés d’art, c’est à Cologne que ça se passe

International, c’est le mot d’ordre de la prochaine vacation de la maison Lempertz, qui, de novembre à décembre, proposera plusieurs chefs-d’œuvre de l’impressionnisme, du surréalisme et de l’art abstrait.

Chers passionnés d’art, c’est à Cologne que ça se passe

Les traditionnelles ventes aux enchères d’automne de la maison Lempertz, comme le veut la saison, sont consacrées à l'art moderne et contemporain. Les 30 novembre et 1er décembre prochains à Cologne, les collectionneurs ont rendez-vous pour découvrir les œuvres majeures d’artistes européens et américains du XXe siècle.

Sur ce dessin au crayon polychrome, que Pablo Picasso signe à l’aube de ses 85 ans, on peut apercevoir un homme nu, seul, allongé, et au repos. La composition, plutôt inhabituelle dans l’œuvre de Picasso, ne comporte aucun autre personnage, ni muse, ni Venus, ni Aphrodite ou figure féminine quelconque qui viendrait animer les fantasmes de cet homme esseulé.

Pablo Picasso, « Homme nu couché », 1967, image ©Lempertz
Pablo Picasso, « Homme nu couché », 1967, image ©Lempertz

L’artiste s’identifie souvent dans les personnages masculins de ses œuvres, qu’ils prennent la forme d’un minotaure ou d’Éros, mais ici, pas une once de drame, pas l’ombre d’une créature fantastique, il ne reste que la sensualité de la ligne, et ce corps empli de courbes denses et dynamiques qui vont s’étendre au-delà du support.

Joan Miró, « Souvenir du Parc Montsouris », 1937, image ©Lempertz
Joan Miró, « Souvenir du Parc Montsouris », 1937, image ©Lempertz

Joan Miró, contemporain de Picasso, se réfugie à Paris de 1936 à 1940 pour échapper à la guerre civile espagnole, et y poursuit sa production plastique. La présente gouache du parc Montsouris (situé au sud de la capitale) date précisément de cette époque et nous offre une vue de nuit du parc à travers une composition flottante, où les couleurs et les formes semblent provenir d’une douce rêverie.

Miró reviendra ponctuer la vente avec Solitude III / III, une œuvre appartenant à une série en trois parties datée de 1960.

Henry Moret, « Gros temps », 1898, image ©Lempertz
Henry Moret, « Gros temps », 1898, image ©Lempertz

L'impressionniste Henry Moret débute son apprentissage artistique à l’École des Beaux-Arts de Paris. En 1888, il pose ses valises à Pont-Aven, où une importante communauté d’artistes s’était déjà rassemblée, notamment autour de Paul Gauguin. Les peintres étaient irrémédiablement attirés par le paysage brut du sud de la Bretagne, et Moret sera l’un des premiers à s’installer à Pouldu, une petite ville qui considérée comme le centre des artistes de Pont-Aven. Après une rencontre décisive avec Gauguin qui forge son développement artistique, Moret construit sa pratique autour de la discipline du paysage.

Serge Poliakoff, « Composition abstraite », 1966, image ©Lempertz
Serge Poliakoff, « Composition abstraite », 1966, image ©Lempertz

Tout comme Picasso et Miró, Wassily Kandinsky et Serge Poliakoff ont passé une partie de leur vie en France. Poliakoff, né à Moscou, déménage à Paris à partir de 1923 et devient un représentant majeur de la Nouvelle École avec ses abstractions non objectives. Kandinsky, également originaire de Moscou, devient membre du Blaue Reiter de Munich avant de rejoindre la capitale française en 1933, où son œuvre subit un revirement et transite de l’expressionnisme vers l’abstrait.

Wassily Kandinsky, « La forme tournée », 1938, image ©Lempertz
Wassily Kandinsky, « La forme tournée », 1938, image ©Lempertz
Ernst Wilhem Nay, « Vert dominant », 1955, image ©Lempertz
Ernst Wilhem Nay, « Vert dominant », 1955, image ©Lempertz

Le travail de Ernst Wilhelm Nay peut être aisément divisé en plusieurs périodes distinctes. Les premières phases, avant la Seconde Guerre mondiale, sont caractérisées par un style de peinture figuratif, qui cèderont le pas à l’abstraction immédiatement après la guerre, pour prendre plusieurs approches différentes alors que l’artiste arrive à maturité. Dominant Grün fait partie de la série « Scheibenbilder », exécutée entre 1954 et 1962.

Andy Warhol, « Joseph Beuys », signé et numéroté, 1980
Andy Warhol, « Joseph Beuys », signé et numéroté, 1980

Andy Warhol et Joseph Beuys se sont rencontrés pour la première fois en 1979 à la galerie Hans Mayer à Düsseldorf. Au cours de leur deuxième rencontre à New-York l’année suivante, Warhol immortalise Beuys à l’aide de son Polaroid, et se servira du tirage pour créer un ensemble de sérigraphies, qui ont été exposées pour la première fois en avril 1980 à Naples.

Agostino Bonalumi, représentant de l'avant-garde italienne de l'après-guerre, cherchait dans sa pratique, et conformément à son mentor Lucio Fontana, à supprimer les frontières entre l'art bidimensionnel et l'art tridimensionnel, comme en témoignent ses peintures sculpturales aux couleurs intenses.

Agostino Bonalumi, « Rosso », 1971, image ©Lempertz
Agostino Bonalumi, « Rosso », 1971, image ©Lempertz

Les dates à retenir :

30 novembre, 14h - Photographie

30 novembre, 17h - Art moderne

1er décembre, 14h - Photographie et art contemporain

Les 7 et 8 décembre, les collectionneurs pourront aussi assister à des ventes d'art asiatique avec des Netsuke, Inrô et Sagemono provenant d’importantes collections.

Retrouvez tous les lots de Lempertz sur Barnebys.