Une œuvre majeure de David Hockney arrive en salle des ventes

Le double portrait réalisé par David Hockney en 1969 représentant le légendaire conservateur du Met, Henry Geldzahler, et son partenaire, Christopher Scott, sera mis à l’encan le 6 mars chez Christie's, avec une estimation de 40 millions de dollars.

Une œuvre majeure de David Hockney arrive en salle des ventes

Sacré artiste vivant le plus cher du monde en novembre dernier, David Hockney reviendra chez Christie’s Londres le 6 mars, avec un double portrait de 1969 représentant Henry Geldzahler et son partenaire, Christopher Scott. Annoncée comme lot star de la vente d’Art d’après-guerre et contemporain, l’œuvre sera présentée avec une estimation sur demande, bien que Forbes ait mentionné un montant d’environ 40 millions de dollars. Portrait of an Artist (Pool with two Figures), le tableau record qui avait décroché 90 millions de dollars et détrôné le Balloon Dog (Orange) de Jeff Koons du même coup, avait été proposé sans prix de réserve, et il semblerait que cette fois-ci, la maison de ventes ne reprenne pas le pari.  

Henry Geldzahler dans son appartement, image ©Getty Images
Henry Geldzahler dans son appartement, image ©Getty Images

L’imposante toile (210 x 300 cm) est l’un des derniers lots de la collection de Barney A. Ebsworth, dispersée chez Christie’s en novembre 2018, et dont les chefs-d’œuvre d’Edward Hopper (Chop Suey) et de Willem de Kooning (Woman as a Landscape) avaient atteint des adjudications record. Jusqu’à présent, le corpus de 91 lots a cumulé 323 millions de dollars, assez pour en faire la collection privée la plus chère par habitant. Ebsworth était connu pour son penchant envers les œuvres d'art de la plus grande qualité, et comme l’a déclaré la maison de ventes, Henry Geldzahler et Christopher Scott était l'une de ses œuvres préférées. 

Henry Geldzahler au Met, en train de choisir des œuvres pour sa grande exposition, image via 1stDibs
Henry Geldzahler au Met, en train de choisir des œuvres pour sa grande exposition, image via 1stDibs

Henry Geldzahler était l'un des acteurs les plus puissants de la scène artistique new-yorkaise des années 1960. Après avoir quitté des études supérieures à Harvard, le jeune visionnaire de 25 ans rejoint le personnel du Met et endosse rapidement le rôle de conservateur en chef. L’institution lui doit, entre autres, l’arrivée et l’insertion de l'art moderne et contemporain dans ses collections permanentes. En 1969, à l'âge de 33 ans, Geldzahler présente New Painting and Sculpture: 1940-1970, une exposition majeure qui inaugure le département d'art contemporain du Met et expose les œuvres de David Hockney, Willem de Kooning, Alexander Calder, Edward Hopper, Mark Rothko, Andy Warhol et Roy Lichtenstein.

David Hockney, Henry Geldzahler et Christopher Scott, 1969, image ©Christie's
David Hockney, Henry Geldzahler et Christopher Scott, 1969, image ©Christie's

Pour son double portrait, Hockney a dépeint Geldzahler et son partenaire Christopher Scott dans leur appartement new-yorkais. La composition est centrée sur le maestro du Met qui, encadré par la fenêtre s'ouvrant sur les gratte-ciels de New-York, adopte une posture confiante sur le canapé rose et toise directement le spectateur. Son partenaire, Christopher, se tient sur le côté et regarde droit devant lui pour ne pas contester le contact visuel demandé par Geldzahler, tandis que sa figure verticale est équilibrée par la présence de la lampe à gauche.

La représentation des surfaces transparentes est remarquablement maîtrisée par l’artiste, comme en témoignent la table basse en verre et les lunettes du conservateur (ou encore la piscine étincelante visible dans Portrait of an Artist). En tant qu’ami proche de Geldzahler, Hockney l’illustre ici comme beaucoup le percevaient : un poids lourd du monde de l'art dont les décisions professionnelles, en particulier dans l'exposition de 1969, avaient le pouvoir de changer l'avenir de nombreux artistes.

Henry Geldzahler et Christopher Scott devant leur portrait de Hockney, photographie par Cecil Beaton
Henry Geldzahler et Christopher Scott devant leur portrait de Hockney, photographie par Cecil Beaton

Marc Porter, président de Christie's USA, a commenté : « Hockney a capturé Geldzahler à un instant décisif de sa carrière, alors qu’il organisait une exposition des plus révolutionnaires. L’exposition a déclenché une telle frénésie qu’elle a vite pris l’appellation de « Henry’s Show ». L'année 2019 marquera le 50e anniversaire de l’évènement, qui a non seulement bouleversé la carrière de Geldzahler, mais aussi le cours de l'histoire de l'art telle que nous la connaissons, ce qui rend la vente de cette peinture extrêmement opportune. ». 

David Hockney et Henry Geldzahler, image ©Palm Pictures
David Hockney et Henry Geldzahler, image ©Palm Pictures

Le double portrait était l’une des pièces maîtresses de la rétrospective de 2017-2018 organisée à la Tate Modern en l'honneur du 80e anniversaire de l'artiste, qui avait ensuite été transférée au Met. Sur les sept doubles portraits que Hockney a peints entre 1969 et 1977, seuls trois sont entre des mains privées, tandis que le reste orne les murs des musées internationaux. 

Trois des plus célèbres doubles portraits de Hockney lors de la rétrospective David Hockney au Met en 2017, image ©The Metropolitan Museum of Art
Trois des plus célèbres doubles portraits de Hockney lors de la rétrospective David Hockney au Met en 2017, image ©The Metropolitan Museum of Art

Le 6 mars marquera la vente de l’une des œuvres majeures de l’artiste vivant le plus coté du moment, mais aussi du portrait du conservateur visionnaire qui a réécrit l’histoire de l'art contemporain.

Retrouvez tous les lots en lien avec Hockney sur Barnebys !

Publicité
Publicité