Insolite : nouveau record d’enchères… pour un thon rouge !

Un thon rouge colossal de 278 kilos a été mis à l’encan sur le nouveau marché de Toyosu, à Tokyo. Anciennement situé à Tsukiji, ce marché aux poissons célèbre pour ses ventes aux enchères matinales réservées aux connaisseurs, a inauguré l’année avec un nouveau record du monde.

Insolite : nouveau record d’enchères… pour un thon rouge !

Le nouveau marché de Toyosu, qui remplace l’ancien marché historique de Tsukiji depuis octobre 2018, est encore en phase de rodage et devait faire ses preuves aux yeux des habitués. Les premières enchères de l’année ont débuté le 5 janvier à 5h10 du matin, les cloches ont annoncé l’ouverture de la célèbre vacation de thon, où des centaines de spécimens, frais et congelés, étaient exposés aux potentiels acheteurs.

Kiyoshi Kimura, président des restaurants Sushi-Zanmai, avec son acquisition, image ©Kazuhiro Nogi / AFP
Kiyoshi Kimura, président des restaurants Sushi-Zanmai, avec son acquisition, image ©Kazuhiro Nogi / AFP

Les poissons alignés sur les étals sont vendus un à un, le processus s’apparente à un spectacle visuel et sonore que de simples touristes ne pourraient comprendre. Les participants portent une casquette, sur laquelle figure leur nom, et enchérissent par une gestuelle cryptée que le maître de la vente décèle dans l’instant.

Le « lot » star de la vacation, un thon rouge de 278 kilos pêché au large de la préfecture d’Amori, s’est envolé pour 2,7 millions d’euros, un record de prix qui équivaut à 10 000 euros le kilogramme. L’acheteur est Kiyoshi Kimura, le propriétaire de la chaîne de restaurants Sushi Zanmai. « C’est un beau thon, plus cher que prévu », a-t-il déclaré. Kimura n’en est pas à sa première acquisition, puisqu’il détenait déjà l’ancien record de prix, de deux fois inférieur, pour un thon de 222 kg vendu en 2013.

L’une des raisons de ce tarif, selon Kimura, serait la quantité inférieure de pièces proposée par rapport au marché de Tsukiji, couplée à la rareté d’un thon de cette envergure et de cette qualité. Son acquisition du jour sera découpée avant midi et transformée en sushi, avant d’être vendue dans le restaurant de la chaîne au prix habituel.

« J'espère que la première vente du Nouvel an qui suscite un immense intérêt deviendra un symbole pour l'année de l'enthousiasme sur ce marché de Toyosu », a pour sa part déclaré la gouverneure de Tokyo, Yuriko Koike.

Façade du marché aux poissons de Toyosu, image via Kanpai
Façade du marché aux poissons de Toyosu, image via Kanpai

Le déménagement du marché depuis les locaux de Tsukiji n’a pas été une mince affaire. Après 80 ans d’histoire, et un débat houleux de plusieurs décennies, la municipalité de Tokyo a pris la décision de fermer le site de Tsukiji, jugé trop insalubre et vétuste pour accueillir autant de visiteurs ainsi que des produits alimentaires. Certains vendeurs se sont longtemps opposés à ce changement, allant jusqu’à faire de la résistance lors de l’inauguration de Toyosu, vendant leur cargaison devant les grilles fermées de l’ancien site.

La vente aux enchères de thon avait fait la renommée du lieu, et bien que réservée aux professionnels, de plus en plus de touristes venaient assister au spectacle, au plaisir de déambuler dans cette fourmilière populaire représentative de la culture tokyoïte.

Le projet de Toyosu avait été retardé à plusieurs reprises, à cause de la contamination possible des eaux et des sous-sols du site, construit sur les vestiges d’une ancienne usine à gaz. Le gouvernement a fini par donner son accord, même si le problème continue d’inquiéter.

Information sur les ventes aux enchères de Thon à Toyosu, image via Kanpai
Information sur les ventes aux enchères de Thon à Toyosu, image via Kanpai

Même si les anciens ne peuvent s’empêcher de comparer le nouveau marché avec son prédécesseur, cette vente record, qui a inauguré le Nouvel An, a quelque peu assagi leurs craintes.

Le thon est prisé à travers le monde, notamment pour son utilisation dans les sushis, mais les experts ont récemment déclaré que suite à la demande croissante de ces dernières années, l’espèce était à présent en danger.