Gustav Klimt et Adele Bloch-Bauer étaient-ils amants ?

La relation entretenue par Gustav Klimt et Adele Bloch-Bauer fascine les historiens depuis plus d'un siècle. La semaine dernière, une bague en diamants ayant appartenu à la mythique « Woman in Gold » a été adjugée à plus de 6 fois son estimation haute, et a permis aux experts de se replonger dans l'histoire fascinante de la jeune muse.

Gustav Klimt, Portrait of Adele Bloch-Bauer, 1907. aussi connu comme Woman in Gold ©Fine Art Images
Gustav Klimt, Portrait of Adele Bloch-Bauer, 1907. aussi connu comme Woman in Gold ©Fine Art Images

Il fallu trois ans à Gustav Klimt pour finaliser le portrait d’Adele, qui n’a alors que 21 ans. La jeune femme est mariée à Ferdinand Bauer, un riche homme d’affaires de 17 ans son aîné, qui lui voue une adoration totale et qui commissionne à Klimt non pas un, mais deux portraits de son épouse, dont le célèbre Portrait of Adele Bloch-Bauer I. Adèle était considérée comme un esprit rebelle, elle avait pour ambition de suivre des cours à l’université et d’accéder à un poste à responsabilités, mais cède aux normes et aux conventions de la société de l’époque en mariant Ferdinand.

Le couple Bloch-Bauer ne pouvait malheureusement pas avoir d’enfants, et bien que gâtée par son époux, Adele était frustrée par sa vie. C’est ainsi qu’elle se jette dans le patronage et fait la connaissance des personnalités les plus influentes de la haute société viennoise, comme Schnitzler et Freud. Son apparence chic, son physique filiforme, et son esprit libre font d’elle une femme moderne qui s’intègre sans efforts dans l’univers aristocratique et artistique de Vienne. Elle s’enthousiasme pour la musique avant-garde, l’architecture, la philosophie et la littérature, et tient des salons hebdomadaires où artistes, auteurs, compositeurs et acteurs se retrouvent pour échanger.

Gustav Klimt, Portrait of Adele Bloch-Bauer, 1907. aussi connu comme Woman in Gold ©Fine Art Images
Gustav Klimt, Portrait of Adele Bloch-Bauer, 1907. aussi connu comme Woman in Gold ©Fine Art Images

Adele reste à ce jour la seule femme que Gustav Klimt a peinte à deux reprises, elle est considérée par les historiens de l’art comme sa muse, et de nombreuses théories ont émergé quant à leur relation. Klimt n’a laissé que très peu d’indices dans ses lettres ou son journal, et il est difficile d’affirmer avec certitude que la muse et le peintre étaient intimement liés.

On raconte que Gustav Klimt avait un charme déroutant, presque magnétique, et que s’il aimait véritablement les femmes, il leur allouait également beaucoup de respect. Cependant, parmi ses innombrables conquêtes (on lui connaît 16 enfants illégitimes), aucune n’a autant fasciné que la jeune Adèle Bloch-Bauer, fut-elle un jour son amante.

Bague Toi et Moi en diamants, descendance de la famille Bloch-Bauer, image ©Christie's
Bague Toi et Moi en diamants, descendance de la famille Bloch-Bauer, image ©Christie's

Le joyau adjugé chez Sotheby’s la semaine dernière est une bague dite Toi et moi, composée d’un diamant brun et d’un diamant incolore pesant respectivement 2,10 carats et 1,85 carat. La bague était en possession de Ferdinand Bloch-Bauer, et la maison de ventes suppose très fortement qu’elle a un jour orné les mains de la belle Adele.

Au décès de sa femme en 1925 (à 43 ans), Ferdinand offre le bijou à sa petite-nièce Helen Marie Stutzova, qui le transmet ensuite à sa fille Charlotte Mayer. Cette dernière parvient à échapper aux Nazis et se réfugie à Londres en 1939, conservant ainsi la bague au sein de la descendance d’Adele jusqu’à la vacation de la semaine dernière. Il se peut que le simple nom de la muse, et présumée amante du plus grand peintre autrichien, ait suffit à séduire les collectionneurs, puisque l’exceptionnel bijou est adjugé à 43 750 livres sterling, contre une estimation de seulement 5 000–7 000 livres.

Découvrir toute la joaillerie sur Barnebys.