Leclere

LECLERE a été créé en 2006 à Marseille en France. La maison est devenue le premier opérateur de ventes aux enchères publiques dans les arts du Sud de la France.

La maison LECLERE présente environ 40 ventes par an, organisées en dix départements, dont l'Art Contemporain, les Grands Maîtres, l’Art Moderne, la Photographie, la Joaillerie, le Design, l’Art Déco, l’Art d'Asie, les Livres, les Vins et Spiritueux, les Tapis ...

Au-delà de la vente, LECLERE est un acteur culturel. Situé en plein cœur de Marseille dans une ancienne usine, la salle aux enchères est également un lieu ouvert et animé où peuvent se croiser artistes, conservateurs, collectionneurs et amateurs. Expositions régulières, des conférences, des résidences d'artistes encouragent ces rencontres et ces échanges.

Pays
  • France
En vente chez "Leclere"

Jean GIONO Correspondance à Jean Pierre Rudin. Ensemble de 26 lettres

Jean GIONO Correspondance à Jean Pierre Rudin. Ensemble de 26 lettres et 1 manuscrit provenant du fonds Jean Pierre Rudin. Jean Pierre Rudin, libraire à Nice. C’est à lui et à son épouse Colette qu’est dédié en 1943, son roman Deux Cavaliers de l’Orage. En novembre 1951 Giono rédige un texte pour le Livre d’Or du libraire: «Cette librairie était comme ma maison». Carte de bon Noël 69 et 70 paisible adressée à Jean Pierre Rudin Carte autographe signée (10,5x 13,5 cm) écrite à l’encre noire au verso. L’amitié fidèle. Avez vous un bulletin de souscription pour un joli travail d’un imprimeur de Manosque. Une histoire d’amour. Un conte inédit ? Carte de Noë autographe signée, 1page in-16 oblong sur papier à la cuve. Bon Noël. Jean Giono L’Iris de Suze Manuscrit autographe signé J.G, non daté. 1 page in-4 à l’encre noire sur papier jaune paille filigrané. L’iris de Suse n’a jamais été une fleur (il n’y a pas d’iris à Suse);c’était en réalité un crochet de lapis-lazuli qui fermait les portes de bronze du palais d’Artaxerxés (voir madame Dieulefoy) Ici il n’est qu’un os minuscule pas plus grand qu’un grain de sel (au surplus inventé) qui crochète la voute crânienne des oiseaux.Que de merveilles dans un crane d’oiseau (imaginez !) Autant que dans un palais persan. J’ai eu plusieurs fois l’intention d’intituler ce récit L’invention du zéro. En effet, un de mes personnages est en définitive amoureux de ce symbole qui remplace dans la numérotation finie les ordres d’unités absentes et multiplie ainsi à l’infini toutes les mathématiques. C’est aller plus loin que la lune, mais qui le saura ? L.A.S. à Jean Pierre Rudin du 5.10.(19)64 2 pages in-8 à l’encre noire sur papier à en tête jaune paille […] Votre lettre, vous le savez, me touche profondément. Il est peu d’amitié comme la votre. Maintenant que j’ai perdu les plus vieux de mes amis, vous êtes le seul, fidèle et gentil. J’ai eu cet été des incidents cardiaques (qu’il ne faut pas dramatiser) qui m’ont astreint en aout et septembre à cinq semaines de repos total au lit[…] Mais le travail m’est permis et même recommandé. Je ne m’en fais pas faute. Je ne m’en suis jamais fait faute d’ailleurs : J’ai commencé il y a 2 ans un roman «Une rose secrète » et j’ai en textes divers ; contes, nouvelles etc.… plus de 3000 pages d’inédits que je ne veux pas faire paraître avant le roman, tout au moins en éditions ordinaires. Maintenant me voila paisible. A propos du cœur ;il s’agissait simplement du fait que de naissance j’avais le myocarde faible et qu’avec l’âge il fallait me ménager[…] Pour ne pas avoir à monter trop d’escaliers j’ai installé mon bureau au rez de chaussée.Vous le verrez : il est charmant. Votre crayon est formidable ! En avez vous d’autres ? Y en a t il en rouge ? Ce noir est très beau. Peut on se réapprovisionner ? Je vous embrasse tous, vous, Colette, Anne, Patrick, Florence fortement. Giono s’intéresse aux éditions de luxe. L.A.S. du 8.10.60 à Jean Pierre Rudin 1 page in- 8 à l’encre noire sur papier blanc à en-tête filigrané. […] Voila tout de suite le texte pour précéder votre édition de Naissance de l’Odyssée. Mon carnet de chèque étant terminé […] Je vous enverrai demain le règlement de ma petite note, mais je fais partir le texte ce soir […] Il s’agit de la préface de Giono du 7 Octobre 1960 pour le Club des Libraires de France. L.A.S. à Colette et Jean Pierre Rudin du 8.1.61 1 page in- 8 à l’encre noire sur papier blanc à en-tête. Merci chère Colette et cher Jean. Ma fidèle affection et mes vœux. Je vous embrasse […] L.A.S. à Jean Pierre Rudin du 14.1.61 2 pages in-8 à l’encre noire sur papier blanc à en-tête. […] Merci du beau livre « spécialement tiré pour... » Tous mes vœux pour 61. Et dieu sait s’ils sont nécessaires ! Une idée m’est venue. Il existe un de mes livres presque inconnu du public, et un livre important c’est: Noë. Personne n’a lu Noë. Parce qu’il a été édité par la Table Ronde pendant la guerre et que l’éditeur n’a fait aucun effort. Il y aurait un grand service à me rendre en le publiant[…] Enfin on le connaitrait.J’enrage qu’un des livres dans lequel j’ai mis le plus de moi même soit inconnu. D’autant qu’il va plus loin dans l’audace de l’écriture et la composition que tous les « Modernes » autour desquels on fait tant de bruit […] C’est un projet qui me ferait beaucoup de plaisir. […] Intéressante lettre ou Giono se plaint de la méconnaissance de Noë et demande à son ami de promouvoir ce livre. L.A.S. à Jean Pierre Rudin du 5.2.61 1 page in-8 à l’encre noire sur papier à en-tête jaune paille. Merci cher Jean et ravi en effet du résultat de « votre référendum ». Mais déjà les Gallimard semblent très disposés. Ils ont du recevoir des indications semblables de la part d’autres libraires […]. En Janvier 1961, Jean Pierre Rudin libraire à Nice et ami de Giono a fait un référendum parmi ses clients : « Qui voudriez vous voir édité dans la Pléiade ? » Giono arrive juste derrière Camus et il est le premier des écrivains vivants, devant Mauriac et Anouilh. L. A.S. à Jean Pierre et Colette Rudin. Non datée. 1 page in-8 à l’encre noire sur papier blanc à en-tête. […] Bien sur, tout ce que vous voudrez. Et j’espère qu’on va se voir souvent.[…] L. A. S. à Jean Pierre et Colette Rudin. Non datée. 1 page in-4 à l’encre noire sur papier jaune paille filigrané. […] Inclus avec mon amitié chèque de f.9175 règlement facture du 26/4. […] L.A.S. à Jean Pierre et Colette Rudin du 13.3.67 1 page in-4 à l’encre noire sur papier jaune paille filigrané. Chère Colette et cher Jean Je vous embrasse Jean Giono L.A.S. à Jean Pierre Rudin du 27.11.63 1 page et demie in-8 à l’encre noire sur papier jaune paille filigrané. […] Mes excuses pour le retard à répondre à votre lettre, mais j’ai été très bousculé. 1) Les raisons de penser que la traduction Espinasse-Mongenet[la Divine Comédie de Dante] est la meilleure sont multiples : opinions de Charles Maurras et des critiques spécialisés, d’abord ; enfin le fait dûment constaté que c’est la seule qui puisse être constamment affrontée au texte italien mot à mot et vers à vers […] 2) Non pour la préface. Les délais sont trop courts. Je ne suis pas libre […] 3) Je possède (c’est très rare) le Dante Dictionnary de Toynnbé qui explique toutes les versions [….] J’ai les traductions du Moyen Age de la bibliothèque de Turin et de Prague (rarissimes) et celle de l’Enfer par Littré. A votre service mais il faudrait venir voir tout cela sur place. L’intérêt de ces textes de la plus grande rareté ne peut être expliqué dans une courte lettre. Oui, Goncourt déplorable,médiocre donné à un emmerdeur de première classe*. Un plat belître, un « supermarket des lettres » Intéressante lettre qui montre la connaissance encyclopédique de Giono. *Armand Lanoux, Prix Goncourt 1963 pour Quand la mer se retire, Julliard. Carte autographe signée adressée à la famille Rudin pour la nouvelle année 1966. Cette carte représente en couverture une esquisse pour« la Calèche » de Giono donnée au Théâtre Sarah Bernhardt en 1965 […] Merci pour le Dante, il est très beau et c’est un Dante lisible qu’on peut à chaque instant enrichir par l’italien en face[…] Carte autographe signée à Jean Pierre Rudin du 8.8.69 2 pages in-16 sur papier à en tête. […] Je vais vous demander un service. Je voudrais que votre beau père Monsieur Perrot puisse faire deux bagues en or massif pour ma femme et pour moi, dans le modèle de ma bague étrusque qu’il connaît. Nous allons fêter nos noces d’or avec Élise […] Il faudrait deux grosses bagues en or massif. Qu’il dise simplement le prix. Nous donnerons aussi nos dimensions pour nos doigts[…] Ce n’est pas pressé c’est pour le 22 Juin 1970 (l’an prochain) mais dés qu’elles seront prêtes je serai rassuré et nous les prendrons tout de suite […] Touchante lettre concernant les noces d’or de son mariage avec Élise. Deux mois après, le 9 octobre 1970, Giono décède. Bon de commande pour l’achat de stylos à librairie J-P. Rudin-Nice. Ce bon de commande rempli et signé par Giono concerne l’achat de 3 stylos : 1 Pentel noir et 2 rouges. L.A.S. à Jean Pierre Rudin mobilisé pendant la guerre d’Algérie. La lettre est annotée au crayon gris :« guerre d’Algérie » « reçue au SP 86. 879 en 1956 ». 2 pages in-8 à l’encre noire sur papier blanc filigrané. Cher ami, Vous voilà donc embringué dans cette histoire de fous (comme nous le sommes tous d’ailleurs). Tout ça pour avoir négligé depuis des décades les avertissements de bon sens (que nous avions très bien compris, et vous et nos amis, et moi) Tous ces médiocres aux prises avec les événements ordinairesdu monde, sont incapables de faire les gestes qu’il faut. On le voit bien avec Suez. Ce ne serait rien si vous n’en patissiez pas. Oh! Il serait très possible de publier plus de 250 pages de Deux Cavaliers. J’aimerais les publier au Club qui fait de très beaux livres. Je termine Le Bonheur Fou suite du Hussard. J’en suis aux 60 dernières pages. C’est un livre pour nous. J’essaye de nous venger par un peu d’aristocratie […] Belle lettre sur les événements politiques perçus par Giono et sur sa production littéraire. L.A.S. à Jean Pierre Rudin datée de sa main au crayon gris en bas à droite, 13 Mai 1957. 1 page in-8 à l’encre noire sur papier blanc filigrané. Que votre lettre me touche mon cher Rudin. Nous avons trop de pensées communes (on pourrait presque dire de métaphysiques) pour que notre amitié ne soit pas définitivement scellée[…] Le Bonheur Fou est une sorte « d’expression de mépris » à l’italienne (Vous pensez si on va taper dessus mais, par côté ; on n’osera guère le faire en face) […] L.A.S. à Jean Pierre Rudin datée au crayon gris 6.58 1 page in-8 à l’encre noire sur papier blanc filigrané. […] Mon futur gendre* est en pleine période d’examen. S’il n’y a pas péril en la demeureje l’accompagnerais tout de suite après ses épreuves. Si au contraire les choses faisaient qu’il soit urgent d’aller à Nice je tacherais de m’arranger ; mais il serait préférable, vous le comprenez, de ne pas le distraire actuellement […] * Le Dr Gérard Durbet époux de Sylvie Giono était ophtalmologiste à Manosque. L.A.S. à Jean Pierre et Colette Rudin, datée au crayon gris Noël 58. 1 page in-8 à l’encre noire sur papier blanc filigrané. […] J’ai été très touché de votre demande. Jean, vous n’imaginez pas ! et je vous embrasse tous les deux, et les enfants. Bon Noël[…] L.A.S. à Jean Pierre Rudin (date de réception du 10.5.59. écrite au crayon gris) 2 pages in-8 à l’encre noire sur papier vergé. […] Si le Club des Libraires envisageait d’éditer un de mes livres en remplacement de Naissance de l’Odyssée déjà édité par un autre Club, j’aimerais que vous fassiez part de mon désir de voir éditer Mort d’un Personnage. En voilà les raisons : 1) C’est un livre dans lequel je crois m’être exprimé totalement avec beaucoup d’originalité. 2) Il n’a pas eu son audience totale car il a été publié au moment du débarquement américain en Normandie. 3) Il a été rattaché au cycle du Hussard sur le Toit. 4) Je suis en train d’écrire et Gallimard va publier en avril une préface à Angélo dans laquelle je parle abondamment de Mort d’un Personnage. 5) Si cette édition était envisagée je la ferais précéder d’une préface inédite par laquelle le texte serait encore élargi. Les autres livres du fonds Grasset ont tous fait l’objet de nombreuses éditions diverses : luxe, demi-luxe, quart de luxe club, populaire[…] Mort d’un Personnage est le seul qui soit vierge de toute édition (il est en passe d’être édité par la Guilde du Livre à Lausanne. Une décision rapide à son sujet leur couperait l’herbe sous les pieds (je n’aime pas la Guilde) […] Belle lettre de défense de Mort d’un Personnage. L.A.S. à Jean Pierre Rudin, datée au crayon gris Avril 59. 1 page in-4 à l’encre noire sur papier blanc filigrané. […] Bien reçu le Canaletto, merci. Je vois d’après le prospectus inclus qui accompagnait, deux autres œuvres disponiblesqui m’intéressent. Voulez vous me les procurer. Ce sont : 1) Rodolpho Pallucchini. I desegni del Guardi […] 2) Rodolpho Pallucchini. Les eaux fortes de Canaletto. […] […] J’aiégalement l’intention de commander le cahier de dessin de Longhiqui est en préparation. Je tiens beaucoup à ce dernier. J’ai le cahier de dessin de Tiepolo dont ils parlent dans cette notice et c’est une extraordinaire merveille de reproduction. Les Ames fortes sont magnifiques. Je travaille de temps en temps à votre texte, il sera fini à la date promise […] Lettre qui montre l’intérêt de Giono pour les Arts graphiques. Il présentera entre autres, en 1963, Carnet du Maroc de son ami Yves Brayer ou il explicite sa conception du dessin. L.A.S. à Jean Pierre Rudin du 9.fév.52 1 page in-4 à l’encre noire sur papier jaune paille filigrané. Merci à Colette et à vous .Vous savez combien compte votre opinion. La suite du Hussard fera grincer bien des dents car ce sera Angélo au prise avec la révolution. L’âne rouge (premier titre du Bonheur Fou). J’essaye de faire petit à petit, avec mes moyens ce dont nous avions parlé il y a des années sur le petit port de Villefranche, avec vos amis. Ma fidèle amitié L.A.S. à Jean Pierre Rudin du 23.2.48 1 page in-8 à l’encre noire sur papier jaune paille filigrané. Cher ami, Merci j’ai bien tout reçu. Trouvez inclus un chèque de 2075 Avec mon amitié[…] L.A.S. à Jean Pierre Rudin du 19.4.48 2 pages in-8 à l’encre noire sur papier jaune paille filigrané. […] Que d’excuses je vous dois ! J’aurais du envoyer des fleurs à Madame, j’aurais du passer le samedi à la boutique pour « résilier mon contrat de travail ». Mais, ce qui calme ma conscience, c’est que j’ai été par contre très « bien élevé » dans l’essentiel, c’est à dire dans l’amitié, et, votre femme, vos belles sœurs, votre beau-père, votre sœur, vous, vous êtes désormais des amis auxquels je pense beaucoup.[…] J’ai le temps d’attendre pour le stylo[…] Le Grisévius (marque de stylo) est lourd et pâteux et il veux trop prouver, et il cache constamment des cartes dans sa manche. Je n’ai pas encore lu Les Réprouvés. La cheminée ne tire pas. On lui a fait une cape, on lui a relevé la tête, on lui a percé le ventre, on lui a rétréci son foyer, on lui a tout fait. Et elle ne tire toujours pas […] Mon ami Lucien Jacques le peintre de fresques à qui j’ai parlé du mur de votre beau père ira à Nice dans 15 jours et passera vous voir […] L.A.S. à Jean Pierre Rudin du 27.4.48 1 page in-8 à l’encre noire sur papier jaune paille filigrané. […] Reçu le stylo ce matin, avec ravissement (c’est lui qui écrit) la plume est parfaite.Mais que se passe t il ? Il ne se remplit pas ! A peine 3 gouttes il a fallu le reremplir au milieu d’une lettre. Même accident au stylo que vous m’avez fait arranger. Il ne remplit pas du tout non plus. Pour celui-ci est ce qu’il ya des prescriptions de remplissage que je ne suis pas ? Renseignez-moi et envoyez moi votre facture[…] L.A.S. à Jean Pierre Rudin du 3.5.48 1 page in-8 à l’encre noire sur papier jaune paille filigrané. […] Le stylo me convient parfaitement. Il a l’air de se remplir un peu mieux .Cela doit simplement provenir de ma maladresse et aussi que je ne sais pas exactement la manœuvre qu’il faut faire […] J’attends ces jours ci votre exemplaire des poèmes gravés […] L.A.S. à Jean Pierre Rudin du 14.5.48 2 pages in-8 à l’encre noire sur papier jaune paille filigrané. Eh bien, je vous écris avec une modeste plume d’acier emmanchée sur un porte plume en bois. Après patiences, subtilités et bon sens employés avec toute la douceur désirable, les deux stylos sont, continuent à être inutilisables. Le Parker 51 non seulement ne se remplit pas, malgré tous les efforts mais quand il a réussi à contenir trois gouttes et jamais plus il ne consent jamais à les laisser s’écouler le long de sa plume. Il n’a jamais réussi à écrire plus de six lignes et maintenant, je vous dis l’écoulement de l’encre ne se fait absolument pas. Le vieux Parker lui, ne se remplit pas du tout, on a beau pomper et pomper il n’aspire pas une seule goutte d’encreJ’attends je crois des amis de Nice ces jours ci. S’ils viennent, je les chargerai de vous porter les deux stylos pour une sérieuse réparation. Ce sont comme vous le savez des instruments de travail, il faut qu’ils marchent sans ennuis Rendez moi le service de les faire arranger en les recommandant tout spécialement à votre ouvrier. Je ne regarde pas au prix. Il faut que je n’ai pas d’ennuis. […] L.A.S. à Jean Pierre Rudin du 20.5.48 2 pages in-8 à l’encre noire sur papier jaune paille filigrané. Cher ami, Finalement les amis de Nice qui devaient venir tardent, je vous envoie d’autre part en valeur déclarée 15000 (je préfère être large) les deux stylos. Faites les moi réviser soigneusement […] Pour le vieux il faut changer tout le système(en caoutchouc) intérieur. Il m’est égal de faire une réparation chère, il faut qu’il marche sans cause d’ennuis et d’irritation. Pour le 51 voyez vous même. Il ne se remplit absolument pas quoi qu’on fasse. Le plus qu’il prend d’encre c’est exactementquatre gouttes après des 10 à 20 minutes de pompage (j’ai naturellement d’abord fait un puis deux puis six puis huit puis dix pompages, résultat zéro après plus de 500 expériences, puis j’ai pompé 20 à 30 fois, résultat deux gouttes, puis cinquante à cent fois, résultat quatre gouttes ! Il y a surement quelque chose qui ne vas pas) Il y a plus : quand il a avalé ses quatre gouttes il ne les rend pas, la plume reste sèche et non alimentée. Je vous le répète, il y a sûrement quelque chose de pourri dans le royaume de Danemark ! Dépannez moi , mon bon ami ! Agitez fébrilement les oreilles de l’ouvrier. Secouez le alternativement de droite à gauche puis de gauche à droite mais, faites lui entrer dans la tête qu’il faut qu’il se distingue et qu’il me rende des outils parfaits. Sinon, envoyez le tout, stylos et ouvriers dans le Paillon et j’écrirai avec une plume d’oie […] Belle lettre qui montre l’humour dont Giono pouvait être capable. L.A.S. à Jean Pierre Rudin du 12.6.48 1 page in-8 à l’encre noire sur papier jaune paille filigrané. […] Reçu le Parker 51 qui a l’air de marcher désormais (l’autre aussi d’ailleurs). Voulez vous quand vous viendrez m’apporter deux stylos à bille ;vous m’en avez montré chez vous d’excellents et vous en avez montré à ma fille, je voudrais donc deux de ces excellents là. Et votre facture. Je me réjouis de vous revoir. Et surtout jamais plus de Monsieur entre nous dites simplement Giono ou même Jean (qui me flatterait beaucoup) […] L.A.S. à Jean Pierre Rudin du Samedi (19-06-48) 2 pages in-8 à l’encre noire sur papier jaune paille filigrané. Déchirures marginales sans atteinte au texte. L.A.S. à Jean Pierre Rudin du Samedi (19-06-48) 2 pages in-8 à l’encre noire sur papier jaune paille filigrané. Déchirures marginales sans atteinte au texte. […] J’ai eu ce matin l’extrême et très heureuse surprise de trouver sur ma table un flot de fraises venant de Quintrand avec une carte à votre nom et à celui de M Peyrot [sic] Comment vous remercier d cette affectueuse gentillesse. Tout le monde en tout cas ici se joint à moi et vous remercie. Aline m’a apporté le stylo qui, en effet marche (c’est avec lui que j’écris). L’encre Conté, j’avais oublié de vous le dire, convient parfaitement (c’est elle aussi) Elle m’a annoncé votre visite pour début Juillet. Vous savez toutefois que vers le 7 ou 8 je file vers les Alpes. Col de Lus la +Haute, Lalley.[…] je vais demander à votre amitié de bien vouloir me faire envoyer le P.51 arrangé avant cette date, car c’est précisément pendant ces vacances que j’en aurai besoin. Faites moi envoyer aussi de gros flacons d’encre noire Conté. Je travaille, mais quel temps ! Le dégoût ne cesse de croître. On finit par s’épuiser d’avoir tant à mépriser. On ne peut vraiment plus y suffire. Je crois que la librairie torpillée par les incessantes campagnes de calomnies systématiques est à l’agonie pour l’instant. Ah, qu’il est rafraîchissant d’écrire sur le Choléra ! de penser Choléra ! d’étudier Choléra ! comme je le fais. Il n’y aura bientôt plus comme marque évidente de la présence de dieu que l’existence de ces grands fléaux organisateurs. Espérons. (C’est tragique de le dire) […] Intéressante lettre qui montre un Giono dégoûté par les attaques du Conseil National des Écrivains sur sa présumé collaboration et sa mise à l’index. Il se réfugie dans l’étude du choléra pour son futur roman Le Hussard sur le ToitEn savoir plus

  • FRAFrance
  • 7d 16h

GIONO (Jean) Précieux manuscrit autographe inédit d’un scénario pour

GIONO (Jean) Précieux manuscrit autographe inédit d’un scénario pour le projet de film “ La Révolution « précédé d’une lettre autographe signée à Raymond Rouleau. c. 1955 1 page in-4 (lettre à Raymond Rouleau) suivie de 6 pages et demie in-4 (texte du scénario) écrites à l’encre noire au recto de 7 feuillets de papier jaune paille montés sur onglets sous Bradel plein box beige, étui bordé. (Bernard Bichon) - Lettre à Raymond Rouleau Cher Raymond Rouleau Voila trois petites esquisses et une idée générale. Tout cela à peine esquissé et avec juste assez de couleur pour voir ce que cela seraitsi on poursuivait. De plus en plus certain que je ne pourrai travailler utilement (et seulement si j’étais convaincu que je suis capable du travail) qu’après avoir terminé mon roman, c’est-à-dire pas avant 1955 (février ou mars).Et à peu près sûr que mes épaules sont un peu petites pour porter le poids de cette entreprise. J’ai eu toute ma vie plaisir à travailler lentementje crois, et ce n’est pas une formule dubitative, que je suis mal fait pour ce travail de cinéma qui exige et fixe des délais[...] - Introduction d’une page à propos de la révolution et comment elle pourrait être ressentie par le public du film précède cinq pages de découpages techniques mettant en scène les principaux personnages : Dolmancé, Le Chevalier, Danton, Saint-Just et les décors du film. Le personnage principal (le héros) pourrait être la révolution elle-même. Cette force qui tue ses amis et ses ennemis. Cet appétit de liberté qui fait rouler les têtes dans la poussière, et vite sans discernement. Ne pas prendre parti, peindre la révolutiondite « française » mais faire que le personnage représenté soit la révolutionen chair et en os […]Traiter la révolutioncomme une intrigue de roman policier. Ces meurtres en série pour sortir de prison, d’esclavage social, et de misères pour s’évader. En pure perte fatalement. Commencer par les vices de l’Ancien régime et finir par les hypocrisies de l’Empire[…] Le spectateur suivra d’autant plus l’action, il s’y intéressera d’autant plus qu’on lui présentera des scènes familières et qu’il comprendra la révolution par le détail familier.Des scènes où il aurait pu être (ou il pourrait être encore).Naturellement laisser les grands pivots historiques sans lesquels il ne comprendrait pas, Prise de la Bastille, etc. Mais le faire participer a tout ce que les historiens n’ont pas retenu et qui s’est passé dans les rues, les chambres et a été en fait la révolution - Dialogue de deux pages entre les personnages de Sade Dolmancé et Le chevalier (Esquisse N°1 1788) […]- Dolmancé : Avez-vous dit que nous n’étions pas satisfaits de la livraison d’hier soir ? Pas de vierges ! où avaient ils pris ça ? - Le chevalier : Palais Royal. Je reconnais que le lieu manque un peu d’inspiration. Je l’ai fait remarquer .On m’arépondu que le travail devenait difficile par un certain côté. - Dolmancé : Hé quoi; il n’y a plus de vierges à Paris? Nous sommes allés si loin que ça? - Le chevalier : Ce ne sont pas des difficultés de cet ordre. Je les envoyés ce soir dans les quartiers derrière l’Ambigu Comique. Mais il parait que même les marchands drapiers commencent à relever le nez. Ces messieurs n’aiment pas les gentillesses que nous faisons à leurs femmes et à leurs filles. Il parait qu’hier soir nous aurions eu une jolie petite cargaison bien tendre et bien en pleurs, mais que la voiture civile a été attaquée sur le quai d’Anjou par des ouvriers et de petits boutiquiers qui ont délivré les donzelles[…] - 1 page sur le personnage de Danton (Esquisse N°2 1793) Danton. […] Bien marquer que Danton se remarie dans une famille royaliste et devant un prêtre réfractaire (Voir Michelet Pléiade vol 2 page 602 et suivantes) Marquer le contraste ( d’abord physique ) entre Danton et sa femme( elle a 16 ans, elle est menue, jolie, même charmante et terrorisée)(lui colosse et lourdaud sans plus une once d’esprit critique puisqu’il l’aimeet surtout physiquement, c’est-à-dire désire(c’est le secret de la révolution, le désir physique pour tout ce dont on a été privé) ne voit pas la disproportion des corps et des esprits il est comme un éléphant qui danse ) […]Danton sort de la Convention et va au bistrot en face boire un coup . Il a soif. Il s’est gratté le visage, ses boutons saignent. Il demande au bistrot du vinaigre des quatre voleurs pour laver ses pustules .On lui demande ce qui s’est passé. Il a trop soif, au lieu de parler, le verre à la bouche il fait des signes. Il fait une sorte de discours muet. Il fait des signes pour dire que des têtes, beaucoup de têtes, toutes les têtes vont tomber […] - Une page et demie sur le personnage de Saint Just (Esquisse N°3 1794) Saint Just […] La nuit. Le garage de calèches et de coupés très élégants éclairé par une lanterne posée à même le sol. La lumière démesurée des deux portants de la guillotine. Assis sur le marche pied d’une calèche un aide-bourreau nettoye le couperet et aiguise le tranchant avec une lime. De dos un grand personnage maigre, aussi élégant que les calècheson voit par transparence l’admirable dentelle de son jabot[…] Il parle (le bourreau écoute et parait au fur et à mesure décontenancé et même terrorisé) St Just- Que la justice et la probité soient à l’ordre du jour dans la République Française. Le gouvernement désormais ne pardonne plus de crimes. Peuple, n’écoute plus les voix indulgentes. Elles sont insensées. Soutiens tes défenseurs sois en paix avec toi-même puisque tu es en guerre contre les rois […] tout le sang de tes enfants morts pour la liberté aurait été perdu ! Quoi, tu n’oserais plus les pleurer et les venger sans pitié ! Prends ton élan vers la gloire. Nous appelons à partager ce moment sublime tous les ennemis de la tyrannie qui, dans l’Europe et dans le monde portent, dans leur habit le couteau de Brutus. (L’ombre du doigt tendu de St Just touche le couperet).Il reprend péniblement haleine et il dit tourné vers la porte ouvert par ou entre la voix sèche qui parle la bas à la Convention. - Ce bougre là, n’est pas seulement capable de faire cuire un œuf. Ce projet a été laissé sans suite Raymond Rouleau (1904-1981) acteur et réalisateur belge. Dans l’esquisse N°1, Dolmancéet Le chevaliersont des noms de personnages tirés de La Philosophie dans le Boudoir ou Les instituteurs immoraux du Marquis de Sade, qui met en scène Le chevalier de Mirvel, frère de la libertine Mademoiselle de Saint-Ange et Dolmancé ami du Chevalier. L’ouvrage se présente en une série de dialogues retraçant l’éducation érotique et sexuelle d’une jeune fille de 15 ans.En savoir plus

  • FRAFrance
  • 7d 16h

GIONO (Jean) L.A.S. à André Gide. 4 pages petit in-4 écrites à l’encre

GIONO (Jean) L.A.S. à André Gide. 4 pages petit in-4 écrites à l’encre noire sur 2 feuillets de papier quadrillé de cahier d’écolier. Très belle lettre d’amitié ou Giono informe Gide de son travail en cours. 5 février (19)42. Cher ami, Chacune de vos lettres est une grande joie, mais celle là qui venait après un long silence et de l’inquiétude (je vous ai su malade) m’a réjoui plus que les autres. Merci de ce que vous me dites de Manosque et de Triomphe. Maintenant, c’est difficile de travailler, et c’est difficile de ne pas travailler .Là aussi, de quelque coté qu’on se tourne tout est plein d’embuches et de traverses dans le noir. Enfin, quoi faire sinon malgré tout et malgré soi même avoir de l’espoir.[…] Je savais que le ravitaillement était très mauvais de votre coté et j’ai été cent fois sur le point de vous écrire pour vous proposer de venir habiter prés de moi qui peux encore disposer de pas mal de vraies richesses[…] Ce qui l’a retenu c’est de le savoir souffrant. Après avoir raclé mes tiroirs, j’ai réussi à la bonne époque (c’est-à-dire il y a un an) à acheter deux fermes : l’une et l’autre à 20 kil.de Manosque, une à l’est, l’autre à l’ouest. Je m’y occupe. Je m’y occupe, je laboure, je sème, j’ai des cochons, des oies, des poules, trois vaches, cinq chevaux c’est vous dire ce qu’on peut y trouver. Tout est à vous, comme vous le savez déjà sans que j’ai besoin de vous le redire[…] Il lui propose de venir à la belle saison...Ce serait une joie pour tous ici de vous revoir parmi nous. Aline, qui a grandi (évidemment!) a justement aujourd’hui à faire un devoir sur vous.On lui a donné à expliquer une phrase des Nouvelles Nourritures. Ça a été hier soir l’occasion de reparler de Lalley. J’ai ensuite moi même montré à Aline tout ce que votre phrase contenait ; pendant que je vous écris, elle écrit sur vous. Beaucoup de mes amis sont touchés par ce que vous écrivez sur le Figaro Littéraire .Je n’ai pu me procurer ce journal qui n’arrive pas à Manosque, j’ai fini par m’y abonner ces jours ci. Nous avons un grand besoin de vous lire, de vous entendre, de vous savoir agissant quelque part.Naturellement en plus de ce labourage dont je vous parlais tout à l’heure, je ne cesse pas d’écrire mais je m’efforce de m’éloigner le plus que je peux des temps actuels .[…] Je viens de terminer une pièce de théâtre La Femme du Boulanger pour contrebalancer cette vulgarité avec laquelle Pagnol a utilisé ce passage de Jean le Bleu .Il me faudra peut être aller à Paris à cette occasion, j’irai sans plaisir s’il le faut. Les fermes m’obligent à m’efforcer de gagner un peu d’argent ; les chevaux sont chers, les semences et les engrais sont difficiles à avoir ; on ne peut faire ses humbles affaires paysannes qu’en trafiquant, et comme d’autre part je ne vends rien, trouvant plus simple et plus logique de donner, il me faut constamment faire partir du coté de la flute ce qui arrive du coté du tambour. Je suis aussi en train de terminer Deux Cavaliers de l’Orage et surtout, j’écris un livre qui m’amuse : Les Grands Chemins. Mais, on n’a plus guère plaisir à « faire paraître ». On a, la rue avec ces « zones » et ces « prisonniers » l’impression constante de manquer la cible .Si je vais à Paris, j’aimerai rencontrer Paulhan. Je ne manquerai pas d’aller à la nrf[…] Cher André Gide, pensez à notre affection et si vous voulez nous donner de la joie ,servez vous en[…] Cette exceptionnelle lettre inédite montre que Giono et Gide ont correspondu après 1940.(voir correspondance 1929-1940, hors série de la Revue Giono édité en 2012).En savoir plus

  • FRAFrance
  • 7d 16h

Les derniers articles de blog "Leclere"

Le design insolite de chez Leclere
Découvrir les mises en scène de la vente Design de chez Leclere, c’est un peu comme entrer dans un cabinet de curiosités. La vacation du 25 octobre prochain a non seulement l’originalité de se tenir au 40 rue Richelieu à Paris, mais présentera aussi, entre quelques pièces de grands designers, des créations on ne peut plus singulières…
Sept œuvres exceptionnelles de Georges Mathieu entrent en salle des ventes
Le département Postwar & Contemporain de la maison de ventes Leclere aura le plaisir de présenter, lors d’une vacation prévue le 22 octobre 2018, un corpus de 7 œuvres du père de l’Abstraction lyrique, Georges Mathieu.
Leclere vous fait changer de regard sur le design
Rares sont les ventes comme celle que nous réserve la maison Leclere. Le 28 mai 2018, « Éclectisme Parisien » offrira une sélection unique de chefs-d’œuvre du design et de créations à l’originalité prodigieuse. Une superbe vente au comble de l’élégance.
Inspirations pour un Noël féerique à la maison
C'est la saison des fêtes et il est temps d'habiller le sapin, de décorer les pièces à vivre et de sortir la vaisselle des grands jours. La maison se transforme pour l'occasion en majestueux et chaleureux cocon. Barnebys vous propose une ballade dans les plus beaux intérieurs pour préparer au mieux les festivités à venir.
'Asian Art in London': la fièvre asiatique pendant dix jours à Londres
'Asian Art in London' est un événement mondialement reconnu attirant les meilleurs marchands d'arts, maisons de ventes et institutions autour d'une même passion: les Arts d'Asie. Sous l'expertise de ces acteurs de premier plan, Londres deviendra pendant dix jours la capitale de l'art asiatique.

Prix réalisés "Leclere "

JEAN LURCAT (1892-1966) D'APRÈS
JEAN LURCAT (1892-1966) D'APRÈS La table Tapisserie imprimée 115 x 191 cm. Corot, circa 1955 édition à 500 exemplaires - Leclere - Maison de ventes - 09/12/2014 Leclere
"L'Ange du Ring" 1956 Boxe - Affiche du film "L'Ange du Ring"...
"L'Ange du Ring" 1956 Boxe - Affiche du film "L'Ange du Ring" de 1956 - Entoilée - 79x59 cm - Leclere - Maison de ventes - 01/10/2016 Leclere
A
A. LEZER 22 Vues des environs de Marseille, c. 1895. Pic de Bertagne, La Sainte Baume, Vallon des Riaux à l'Estaque, Bec de l'Aigle à la Ciotat, Cap Portissolle à Sanary, Gorges d'Ollioules, Cassis, Iles… - Leclere - Maison de ventes - 30/11/2013 Leclere
Coupe kylix En céramique lustrée noir flanquée de deux anses latérales
Coupe kylix En céramique lustrée noir flanquée de deux anses latérales. Art grec. IVème siècle av. J.-C. L.: 13 cm. - Leclere - Maison de ventes - 04/05/2012 Leclere
Elemer VAGH WEINMANN
Elemer VAGH WEINMANN Le matin.Huile sur toile.Signée en bas à droite, signée, titrée et datée 1981 au dos.54 x 65 cm. - Leclere - Maison de ventes - 21/09/2010 Leclere
Leclere a 243 objets dans les catégories

Adresse et numéro de téléphone de Leclere

Leclere
5 rue Vincent Courdouan
13006 Marseille

Tel: +33(0)4 91 50 00 00
contact@leclere-mdv.com
Annonce