Une sculpture jugée « sans valeur » dans une émission s’envole pour 550 000 euros

Même les experts peuvent se tromper. Une sculpture jugée « sans valeur » dans l’émission britannique « Fake or Fortune » s’est vendue pour un demi-million de dollars aux enchères. Pourquoi ? C’était une Giacometti.

Fiona Bruce et Philip Mould dans l’émission « Fake or Fortune » de la BBC, image © BBC / Netflix
Fiona Bruce et Philip Mould dans l’émission « Fake or Fortune » de la BBC, image © BBC / Netflix

L’automne dernier, Fiona Bruce, l’animatrice de l’émission britannique Fake or Fortune (« Faux ou Fortune »), a déclaré qu’une sculpture endommagée qui avait été présentée aux experts Bruce et Philip était « sans valeur », car ces derniers n’avaient pu tirer de conclusions sur sa provenance. Il s’est avéré par la suite que l’œuvre était une sculpture authentique de l’artiste suisse Alberto Giacometti, qui s’est vendue en février 2019 pour 550 000 euros lors de la vacation « Art of the Surreal » tenue chez Christie’s, à Londres.

« Nous n’avions jamais abordé le domaine de la sculpture auparavant et il était incroyablement difficile de trouver des informations sur les éditions de Tête qui regarde de Giacometti, et notamment sur les versions en plâtre », a déclaré l’animatrice Fiona Bruce au cours de l’épisode. « Malheureusement, les dégâts subis par cette œuvre sont peut-être trop importants pour pouvoir la considérer comme authentique ». 

Alberto Giacometti, Tête qui regarde, image © Christie's
Alberto Giacometti, Tête qui regarde, image © Christie's

L'épisode s'est achevé sur l'envoi de la sculpture au Comité Giacometti à Paris pour des recherches supplémentaires. Dans une version mise à jour de l'épisode, rediffusée quelque temps plus tard, les experts ont révélé que plusieurs couches de peinture avaient été retirées de la sculpture, permettant de révéler la signature de Giacometti et de confirmer l’authenticité de l’œuvre. 

Vous vous demandez ce que valent vos biens ? Découvrez-le dès maintenant grâce à notre service d'évaluation !

La sculpture carrée en plâtre blanc, intitulée Tête qui regarde, avait été présentée aux experts de Fake or Fortune par Clare Clark-Hall, dont la grand-mère s'était liée d'amitié avec la maîtresse de Giacometti pendant ses études à Paris dans les années 1930, a révélé The Telegraph. Elle aurait pris possession de la sculpture à cette époque. Dans les années 1960, le chat de la famille a renversé l’œuvre de son présentoir, laquelle s’est fendue en tombant. Le grand-père de Clark-Hall a tenté de la réparer avec de la pâte et de la peinture domestique bon marché, et ce sont ces couches de peinture qui ont été enlevées par les restaurateurs du comité Giacometti pour révéler l’inscription : « Alberto Giacometti 1928 ». 

Alberto Giacometti, image © Sotheby's
Alberto Giacometti, image © Sotheby's

Dans un communiqué à The Telegraph, Philip Mould a déclaré : « Même si nous disposons de délais relativement longs, nous avons toujours une date limite à respecter pour l’émission, et le monde de l'art ne tourne pas toujours à notre rythme. Cette œuvre nécessitait plus de temps et de recherches que d’autres. Mais cela valait la peine d'attendre ». 

Découvrez toutes les œuvres d’art aux enchères sur Barnebys !

Publicité
Publicité