La ville d'Hambourg en Allemagne accueille les 7 et 8 juillet le prochain sommet du G20 rassemblant les plus grandes puissances mondiales.

Encore une fois, les militants anti-G20, connus pour leur sens de la mise en scène, ont vu grand.

Mercredi 5 juillet, des manifestants couverts d'argile ont défilé silencieusement dans le cadre de la performance artistique anticapitaliste intitulée 1 000 Gestalten (1 000 figures).

Le happening pacifiste du mouvement des 1000 Gestalsten a surpris de nombreux habitants de la ville.

L'objectif de l'opération? Attirer l'attention des médias à travers une marche dans laquelle les participants se déplacent difficilement, tels des zombies, comme les ont déjà renommés plusieurs journalistes.

La marche s'est achevée sur une explosion de cris de joie à mesure que les manifestants retiraient leurs costumes gris uniformes, comme libérés d'un carcan laissant apparaître des vêtements colorés.

[youtube id="ETZ1fjAways"]

L'autorisation de cette performance artistique lourde de sens fait l'objet d'une bataille juridique depuis des semaines. Finalement, les manifestants ont été autorisés à établir un camp de base mais non d'y passer la nuit.

Au total, les organisateurs attendent sur plusieurs jours plus de 100 000 manifestants anti-G20 à Hambourg, dont plusieurs milliers d'extrémistes de gauche prêts à en découdre avec les forces de l'ordre.