Née Norma Jeane Baker, elle a passé la plus grande partie de son enfance en famille d'accueil alors que sa mère souffrait de troubles psychiatriques. Suite à de nombreux déménagements et transferts scolaires, Norma Jeane a développé des insécurités invalidantes et s’est vue affublée de surnoms réducteurs, tels que « la souris », « la brindille » et « The Mmmmm Girl », notamment à cause de son bégaiement.

Marilyn dans « Comment épouser un millionnaire » (1953). Le film a été le deuxième film à succès après « Les hommes préfèrent les blondes », qui a fait de Marilyn l’une des plus célèbres blondes du monde, image via Pinterest Marilyn dans « Comment épouser un millionnaire » (1953). Le film a été le deuxième film à succès après « Les hommes préfèrent les blondes », qui a fait de Marilyn l’une des plus célèbres blondes du monde, image via Pinterest

Afin de se tenir à l’écart des orphelinats jusqu’à son 18e anniversaire, Norma Jeane épouse, en 1942, un garçon du quartier, de cinq ans son aîné. Le mariage prend fin rapidement, car sa famille d’accueil décide de déménager dans un autre État.

Pendant le mariage, qui a duré quatre ans, Norma Jeane est repérée pour un poste de mannequin. Très vite, la jeune fille peu sûre d’elle, souffrant de nombreux complexes sur son apparence, se métamorphose en l'une des plus grandes stars du 20e siècle : Marilyn Monroe.

Gauche : un costume de show-girl à paillettes de « Les hommes préfèrent les blondes », (1953), image ©Profiles in History / Droite : le costume n'était pas porté dans le film, mais Marilyn et sa co-vedette Jane Russell l'ont porté sur des photos publicitaires et sur une affiche pour le film, image via Pinterest Gauche : un costume de show-girl à paillettes de « Les hommes préfèrent les blondes », (1953), image ©Profiles in History / Droite : le costume n'était pas porté dans le film, mais Marilyn et sa co-vedette Jane Russell l'ont porté sur des photos publicitaires et sur une affiche pour le film, image via Pinterest

« En tant que petite fille, personne ne m'a dit que j'étais jolie, on devrait dire à toutes les petites filles qu'elles sont jolies, même si ce n'est pas vrai » Marilyn Monroe.

La transition de Norma Jeane à Marilyn Monroe a été sujette à de nombreux débats, que la star a dû supporter pendant plusieurs années, jusqu’à ce qu’une photo surdimensionnée du tournage du film Sept ans de réflexion, autographiée par la star d'Hollywood, ait été donnée au dirigeant du studio 20th Century Fox, Ben Lyon. Aux yeux du show-business, Norma Jeane n’était plus.

L'inscription indiquait : « Cher Ben, tu m'as trouvée, appelée et cru en moi quand personne d'autre ne l'a fait. Mes remerciements et mon amour pour toujours. Marilyn ».

La « robe de métro » de « Sept ans de réflexion » (1955), à gauche : la robe de l'exposition a été conçue par le tailleur de Marilyn, Bill Travilla. Ce n'est pas l'original du film, mais a exactement les mêmes dimensions, image ©Profiles in History / Droite : le tournage de la célèbre « scène de métro » a coûté à Marilyn son deuxième mari :  le jaloux Joe DiMaggio ne pouvait supporter de voir autant de gens regarder sa femme, image via Wikipedia La « robe de métro » de « Sept ans de réflexion » (1955), à gauche : la robe de l'exposition a été conçue par le tailleur de Marilyn, Bill Travilla. Ce n'est pas l'original du film, mais a exactement les mêmes dimensions, image ©Profiles in History / Droite : le tournage de la célèbre « scène de métro » a coûté à Marilyn son deuxième mari :  le jaloux Joe DiMaggio ne pouvait supporter de voir autant de gens regarder sa femme, image via Wikipedia

Cette photographie, ainsi que des clichés personnels de son enfance, des notes manuscrites et une quinzaine de costumes, portés par Monroe elle-même, seront exposés au Centre des médias de Paley à Beverly Hills jusqu’au 30 septembre, au sein de l’exposition intitulée Essentially Marilyn : The Exhibit.

Marilyn a porté une robe de bal en mousseline de soie et de satin dans « Le Prince et la danseuse » en 1957, un film financé par la société de production de Marilyn, images via Pinterest Marilyn a porté une robe de bal en mousseline de soie et de satin dans « Le Prince et la danseuse » en 1957, un film financé par la société de production de Marilyn, images via Pinterest

Au mois d’octobre, la maison de ventes aux enchères Profiles in History accueillera Essentially Marilyn : The Auction, une vacation où le public pourra enchérir sur les biens de la légende hollywoodienne et s’approprier une part du mythe.

« Il n’y a pas d’autre synonyme du terme « glamour hollywoodien » que Marilyn Monroe, et nous sommes ravis de faire partager un monde rare et intime dans son univers », a déclaré Maureen J. Reidy, la présidente et directrice générale du Paley Center.

Plus d’informations sur l’exposition sont à retrouver ici.

Commentaires