La bande dessinée: le succès d'un marché

Depuis une dizaine d'années, la bande dessinée a trouvé une place bien spéciale sur le marché des enchères. Porté par des ventes évènements et des auteurs très recherchés, le neuvième art intéresse de plus en plus de collectionneurs français et internationaux.

Que ce soit en salles des ventes ou sur internet, la bande dessinée bénéficie d'une dynamique sans précédent. Artcurial, Christie's, Sotheby's, Millon, Tajan ou encore Catawiki lui consacrent dorénavant un minimum d'une vente par semestre, proposant tous des lots allant de quelques centaines d'euros à plusieurs milliers d'euros.

Lors de la vente aux enchères d'un dessin original de l'auteur Hugo Pratt, en 2009 chez Artcurial. Image LIONEL BONAVENTURE/AFP Lors de la vente aux enchères d'un dessin original de l'auteur Hugo Pratt, en 2009 chez Artcurial. Image LIONEL BONAVENTURE/AFP

En Belgique, maison mère de la bande dessinée européenne, le phénomène est moins nouveau. Des maisons de ventes telles que Banque Dessinée ou BD Enchères ont depuis longtemps pris l'initiative de se consacrer uniquement au neuvième art, devenant des références bien connues des aficionados du médium.

La Huberty & Breyne Gallery, anciennement "Petits Papiers", est quant à elle spécialisée depuis plus de 25 ans dans les originaux de bande dessinée. Depuis mars 2012, elle accueille des passionnés du monde entier dans son espace d’exposition du quartier du Sablon à Bruxelles.

Tintin: la suprématie du héros à la houppette

Sur le marché de la bande dessinée européenne, Hergé et son célèbre reporter Tintin sont de loin les recordmen des enchères. Les planches originales se font de plus en plus rares et le héros à la houppette n'a jamais eu autant la cote chez les collectionneurs.

Selon la banque de prix réalisés de Barnebys, 64% des lots de bande dessinée vendus au dessus de la barre des 500 000 euros sont des planches originales d'Hergé. À part Hugo Pratt, les 36% restant sont occupés par les superhéros américains Superman, Spider-Man et Batman.

Aujourd'hui, le record du monde pour une bande dessinée est détenu par un dessin d'Hergé à l'encre de Chine daté de 1937. Estimé par Artcurial entre 700 000 et 900 000 euros, la planche a finalement dépassé les 2,6 millions d'euros.

Hergé, Encre de Chine pour les pages de garde des albums des aventures de Tintin publiés de 1937 à 1958. Adjugé 2,654,400 € Hergé, Encre de Chine pour les pages de garde des albums des aventures de Tintin publiés de 1937 à 1958. Adjugé 2,654,400 €. Image Artcurial

Depuis 2010, les oeuvres originales de Tintin par Hergé dépassent bien souvent le million d'euros.

En 2015 chez Sotheby's, une double planche originale du Sceptre d'Ottokar par Hergé était adjugée près de 1,6 million d'euros, devant le second dessin d'Hergé le plus cher jamais vendu. Cette pièce unique provenait directement de la collection de BD du belge Jean-Arnold Schoofs, l'une des plus importantes au monde.

La double planche du "Sceptre d'Ottokar" d'Hergé a été adjugée 1,6 M d'euros. Image Sotheby's Paris La double planche du "Sceptre d'Ottokar" d'Hergé a été adjugée 1,6 M d'euros. Image Sotheby's Paris

En troisième position des créations d'Hergé vendues aux enchères, on retrouve une couverture à l'encre de Chine et à la gouache de couleur de Tintin en Amérique réalisée en 1932 par Hergé et adjugée 1 338 509 euros chez Artcurial à Paris en juin 2012.

La couverture de "Tintin en Amérique" réalisée en 1932 par Hergé, s'était déjà vendue 1 338 509 euros lors d'une vente aux enchères chez Artcurial à Paris en juin 2012. Image Artcurial La couverture de "Tintin en Amérique" réalisée en 1932 par Hergé, s'était déjà vendue 1 338 509 euros lors d'une vente aux enchères chez Artcurial à Paris en juin 2012. Image Artcurial

Finalement, dans les trois lots d'Hergé les plus chers jamais vendus aux enchères, deux ont été adjugés par Artcurial. Et si l'on s'intéresse au top 10, le résultat est encore plus flagrant: sept lots sur dix sont passés sous le marteau de la maison française. Malgré des concurrents venus les bousculer depuis deux ou trois ans, Artcurial reste donc le leader français de la BD depuis maintenant plus de dix ans.

Pourquoi un tel engouement du public pour les créations d'Hergé?

Tintin est un personnage incontournable du patrimoine et de l'histoire de la bande dessinée franco-belge, il fait partie de notre imaginaire collectif.

Contrairement à d'autres mouvements artistiques moins accessibles, avec la bande dessinée, pas besoin d'être fin connaisseur ou expert en la matière pour se fasciner pour le héros.

L'auteur de bande dessinée Georges Remi, dit "Hergé", créateur du personnage de Tintin, lit les dernières aventures de son héros, "Tintin et le lac aux requins", le 07 décembre 1972. Image AFP / STF L'auteur de bande dessinée Georges Remi, dit "Hergé", créateur du personnage de Tintin, lit les dernières aventures de son héros, "Tintin et le lac aux requins", le 07 décembre 1972. Image AFP / STF

Une exposition est en ce moment consacrée à l'auteur belge au Grand Palais à Paris. Hergé, de son vrai nom Georges Rémi, y est présenté comme un artiste total et majeur du XXe siècle que l'on ne saurait limiter à un simple dessinateur de bande dessinée.

Cet angle adopté par le Grand Palais peut surprendre ou décevoir les plus profanes d'entre nous, pourtant il contribue sans nul doute à confirmer encore un peu plus la cote de cet artiste sur la scène européenne et internationale.

Faire entrer Hergé au musée, institutionnaliser son travail et tout le processus créatif qui l'accompagne, c'est donner à la bande dessinée ses lettres de noblesse.

Hergé entre dans la cour des grands, et Tintin n'est plus uniquement considéré comme un simple personnage de bande dessinée mais également comme une création artistique majeure du siècle dernier.

Commentaires