En 1956, Andy Warhol a 28 ans. Il commence à être reconnu sur la scène artistique de New York grâce à une série d'expositions. La première partie de sa carrière est axée sur les publicités, avec ses premières commandes de dessins de chaussures pour le magazine Glamour, puis plus tard, pour le créateur de chaussures Isreal Miller. C'est un de ces dessins de chaussures fantaisistes que Warhol a soumis au MoMA en 1956 pour être exposé dans le cadre de leur collection.

En 2009, le MoMA révèle via Twitter la lettre de refus écrite à Warhol en 1956. Il faut voir ce geste comme une sorte de mea culpa du musée envers cet artiste aujourd'hui internationalement reconnu.

La lettre, qui est datée du 18 octobre 1956 et adressée à Andy Warhol au 242 Lexington Avenue à New York, explique les raisons du refus du Comité d'exposer l'oeuvre pourtant offerte au musée.

Alfred H. Barr Jr. du MoMA écrit: "Je regrette de devoir vous annoncer que le Comité a décidé, après mûre réflexion, ne pas accepter votre oeuvre dans notre collection. En raison d'espaces d'exposition et de stockage très restreints, nous sommes dans l'obligation de refuser de nombreuses oeuvres, car nous estimons injuste d'accepter une oeuvre qui ne serait exposée que très sporadiquement."

Aujourd'hui, les chaussures de Warhol peuvent atteindre des dizaines de milliers de dollars aux enchères. En 2002, une encre et feuille d'or sur papier datée de 1956 se vendait vendu pour 36 000 dollars chez Christie's. Découvrez ici plus de prix réalisés par les oeuvres de Warhol. 

La même année où la chaussure de Warhol se voyait refuser l'entrée par le MoMA, l'artiste travaille sur d'autres dessins, dont une série d'études de la forme masculine au stylo à bille. On retrouve ces représentation d'hommes dans son film Sleep en 1963 et dans ses photographies de 1986.

La pièce envoyée au service d'estimation de Barnebys est l'un des premiers dessins de Warhol aux traits de jeunes hommes, dont plusieurs ont figuré dans l'exposition Drawing for a Boy Book à la Galerie Bodley de New York en 1956. Les pièces extrêmement intimes s'inspirent des maîtres français Henri Matisse et Jean Cocteau, réduisant le corps humain à des lignes. D'autres œuvres de la série peuvent être vues dans d'importantes collections muséales à travers le monde, y compris à la Tate à Londres.

Ce dessin retournera bientôt à New York, 61 ans après sa création dans la même ville. Il passera sous le marteau de Swann Galleries en mai 2018. Les experts de Swann ont provisoirement estimé que la pièce pourrait partir pour plus de 10 000 dollars.

Possédez-vous aussi des objets que vous souhaitez revendre? Utilisez dès à présent notre service d'estimation pour vous faire une idée de la valeur de vos objets. Votre pièce sera alors automatiquement envoyée à notre équipe de spécialistes, qui évaluera la pièce de manière experte et créera votre certificat d'évaluation personnalisé.