En juin dernier, un mandat d'arrêt avait été émis contre l'artiste de rue, alors qu'il avait ouvertement planifié et effectué des graffitis illégaux sur les bâtiments de Detroit.

La police de l'aéroport de Los Angeles l'a finalement interpellé à sa descente de l'avion qui le ramenait d'Europe. Shepard Fairey a passé la nuit du lundi 6 au mardi 7 juillet en garde à vue.

Le Detroit Free Press rapporte que l'artiste aurait finalement évité l'extradition vers le Michigan et qu'il aurait été relâché.

Il devra prochainement répondre aux accusations des autorités de Détroit.

Retrouvez ici toute l'histoire sur le mandat d'arrêt de Shepard Fairey.