Les dernières années de la dynastie des Romanov et du tsar de la Russie sont enveloppées de mystère. La famille impériale vivait protégée du reste du monde dans ses glorieux palais. La Tsarine Alexandra Feodorovna, désespérée de sauver son fils Alexei de son hémophilie, est victime du charlatan et guérisseur Raspoutine qui exerce une forte influence au sein de la cour impériale russe. La foi de la Tsarine en Raspoutine endommage sa popularité et celle de toute la monarchie des Romanov.

Cependant, les oeufs Fabergé restent une preuve de richesse et de grandeur de la monarchie Romanov.

En 1885, le Tsar Alexandre III charge le bijoutier de la cour, Peter Carl Fabergé, de créer le premier oeuf, en suivant la tradition russe des œufs et des cadeaux présents à Pâques, la plus importante fête du calendrier de l'Église orthodoxe. L'oeuf de Pâques représentait, comme c'est encore le cas aujourd'hui dans les célébrations religieuses, la prospérité.

Le premier oeuf Fabergé a été offert par Alexandre III à son épouse Maria Feodorovna, Princesse Dagmar du Danemark. Ensemble, ils instaurent la tradition d'un nouvel oeuf Fabergé présenté chaque année pour les fêtes de Pâques.

En 1894, après la mort d'Alexandre III, son fils, Nicholas II, lui succède. Nicholas continue la tradition de présenter un précieux oeuf Fabergé à chaque fête de Pâques. Chaque année, Nicholas commande deux oeufs, un pour sa mère et l'autre pour sa femme, Alexandra Feodorovna. Le premier oeuf que Nicholas commande est l'oeuf de Rosenknospen, disparu aujourd'hui et dont l'histoire reste un mystère.

L'œuf le plus cher jamais commandé par le tsar est un oeuf d'hiver fait de cristal et offert à sa mère en 1913. En 2002, cet oeuf se vend 9,6 millions de dollars chez Christie's à New York et devient la pièce Fabergé la plus chère jamais vendue aux enchères.

Les cinquante oeufs produits par Fabergé pour les Romanov ont été perdus pendant la Révolution russe et les années qui ont suivi. Aujourd'hui, quarante-cinq des oeufs ont été récupérés et se trouvent dans des musées et des collections privées en Europe et aux États-Unis.

Les légendaires oeufs Fabergé sont très populaires auprès des collectionneurs, avec des répliques et des pièces inspirées très recherchées.

Toutes les pièces présentées dans cet article ont été vendues chez Catawiki en juillet. Cliquez ici pour retrouver tous leurs lots.