Ce portrait de Dora Maar, peint en 1939 par Pablo Picasso, a eu un destin bien spécial. Réalisé à la veille de la Seconde guerre mondiale, il est rapidement pillé par les nazis sous l'Occupation.

Envoyée en Allemagne, la toile est finalement interceptée par la Résistance française qui s'acharne à conserver son patrimoine sur son sol.

Pablo Picasso (1881-1973), Femme assise, robe bleue, Painted on 25 October 1939. Oil on canvas, 28¾ x 23⅝ in (73 x 60 cm) Estimate: $35 000 000-50 000 000 © Succession Picasso/DACS, London 2017 Pablo Picasso (1881-1973), Femme assise, robe bleue, Painted on 25 October 1939. Oil on canvas, 28¾ x 23⅝ in (73 x 60 cm)
Estimate: $35 000 000-50 000 000
© Succession Picasso/DACS, London 2017

À l'origine achetée par le marchand français juif Paul Rosenberg, la peinture change plusieurs fois de propriétaires. Dans les années 1960, elle passe entre les mains de l'éminent marchand d'art et collectionneur Ernst Beyeler. En 2011, le collectionneur genevois Dimitri Mavrommatis s'offre le chef d'oeuvre pour quelques 29 millions de dollars.

Cette toile est emblématique et montre bien l'influence qu'a eu la muse Dora Maar sur le travail et le style de Picasso.

Lundi 15 mai 2017, Femme assise, robe bleue a finalement été dispersée pour 45 millions de dollars chez Christie's à New York lors de leur vente du soir d'art impressionniste et moderne.

Picasso conserve toujours le record de la peinture la plus chère jamais vendue aux enchères avec Les femmes d'Alger (Version O), vendu 179 millions de dollars chez Christie's en mai 2015.

Commentaires