La Galerie Ary Jan, basée rue de Penthièvre à Paris, est spécialisée dans la peinture française et européenne de la fin du XIXe et du début du XXe siècle et plus particulièrement dans les artistes de l’école Orientaliste et de la Belle Époque. Elle sera présente lors de la 62e édition de la BRAFA du 21 au 29 janvier prochain.

Catherine Ary Jan, Dina Emrani-Raffray et Mathias Ary Jan, le trio de la Galerie Ary Jan Image: courtesy of Galerie Ary Jan Catherine Ary Jan, Dina Emrani-Raffray et Mathias Ary Jan, le trio de la Galerie Ary Jan
Image: courtesy of Galerie Ary Jan

Ce salon belge est particulièrement important dans l'agenda des galeries. Il attire des connaisseurs et de grands amateurs d'art et donne le ton de l'année à venir.

Cette année, la Galerie Ary Jan présentera à la BRAFA une oeuvre majeure de l'artiste Gustave de Jonghe (1829-1893) intitulée Indiscrétion. 

Gustave De Jonghe (1829-1893), "Indiscrétion" Huile sur panneau signé en bas à droite 74 x 54 cm Gustave De Jonghe (1829-1893), Indiscrétion
Huile sur panneau signé en bas à droite
74 x 54 cm

Peintre belge, Gustave de Jonghe est l'un des grands représentants de la peinture académique de la seconde moitié du XIXe siècle. Fils du célèbre peintre de paysages Jan-Baptist de Jonghe (1785-1844), il est également l'élève de Joseph Navez (1787-1869) à l'Académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles.

C'est en 1855 que Gustave de Jonghe quitte la Belgique pour s'installer à Paris. Il y est reconnu et apprécié pour ses scènes de vie bourgeoises et ses toiles sont exposées au Salon de Paris pendant plus de trente ans.

Gustave de Jonghe peint principalement des scènes de la vie quotidienne, donnant vie à de nombreuses femmes de la bourgeoisie française du XIXe siècle. Dans Indiscrétion, les deux jeunes femmes regardent avec curiosité par la fenêtre, dans une atmosphère à la fois d'interdit et d'espièglerie.

Détail de "Indiscrétion", Gustave De Jonghe (1829-1893) Huile sur panneau signé en bas à droite 74 x 54 cm Détail de "Indiscrétion", Gustave De Jonghe (1829-1893)
Huile sur panneau signé en bas à droite
74 x 54 cm

Grâce au titre évocateur choisi par le peintre, le spectateur imagine aisément l'ambiance de la scène.

Très appréciées des amateurs d'art du XIXe, les peintures d'intérieurs de Gustave De Jonghe sont parfaitement exécutées mais non dénuées de romantisme et de sincérité. Elles mettent en valeur les capacités d'observation et la technique picturale de ce grand artiste.

De son vivant, Gustave De Jonghe a reçu deux médailles d'or, une à Amsterdam en 1862 et la seconde à Paris lors du Salon des Artistes Français de 1863.

Cette oeuvre vous a plu? Rendez-vous à la BRAFA sur le stand de la Galerie Ary Jan (stand 62a) pour l'observer de vos propres yeux et découvrir de nombreuses autres oeuvres Belle Époque.

Plus d'informations sur www.galeriearyjan.com.

Commentaires