Mort en 1989 à l’âge de 85 ans, on ne connait aucun descendant de Salvador Dalí avec son épouse.

Une femme espagnole née en 1956, Maria Pilar Abel Martínez, affirme pourtant aujourd'hui que Dalí aurait eu une aventure extraconjugale avec sa mère, autrefois femme de service, en 1955.

Crédits images: AFP/Getty Crédits images: AFP/Getty

Cette voyante clame sa descendance avec le célèbre artiste depuis 2015. Elle raconte que sa mère, Antonia, travaillait à l’époque au service d’une famille qui passait du temps à Cadaquès, où Salvador Dalí avait une maison, et qu'ils auraient alors eu une relation amoureuse.

Dalí était alors déjà marié à sa muse Gala, Elena Ivanovna Diakonova.

"La seule chose qu’il me manque c’est une moustache !" a confié Madame Martínez au journal espagnol El Mundo. Il y a dix ans, Maria Pilar Abel Martínez avait déjà effectué deux tests de paternité dont les résultats ne lui étaient jamais parvenus.

Maria Pilar Abel Martínez et sa mère Antonia Crédit image: EFE Maria Pilar Abel Martínez et sa mère Antonia
Crédit image: EFE

Pour clore l'affaire, la justice espagnole a ordonné l’exhumation du corps de Salvador Dalí.

Si Mme Martínez était reconnue comme la descendante du peintre, elle pourrait légitimement porter son nom et prétendre à une partie de son héritage. Elle ferait alors face à l’État espagnol, à qui Dalí a légué ses biens.

Commentaires