L'artiste, né en 1936 dans le sud de la Corée et installé au Japon depuis les années 1950, a peint un carré minimaliste où "la couleur pourpre du dessin, d'abord indécise, atteint peu à peu toute sa plénitude, comme un grand vin s'élabore patiemment dans le secret du cuvier", a indiqué mardi 20 octobre Château Mouton Rothschild.

Peintre, plasticien et philosophe, Lee Ufan est un artiste multi-facettes. Peindre signifie pour lui déposer "des points d'énergie sur la toile" selon ses propres termes.

A première vue, ses toiles se ressemblent. Immenses, pures, elles ne portent qu'une trace unique, celle d'une brosse épaisse. Pourtant, à force de les regarder, elles prennent une profondeur et une intensité inattendues, comme un bon vin que l'on savoure.

En 200, Lee Ufan a été lauréat du Prix Unesco de la Biennale de Shanghai. Il a été exposé au Musée du Jeu de Paume à Paris, au Guggenheim et au Museum of Modern Art (MoMA) à New York. En 2014, une exposition lui a été consacrée au Château de Versailles.

Depuis le décès de la baronne Philippine de Rothschild, le 22 août 2014, Mouton-Rotschild appartient à ses trois enfants. La famille possède deux autres crus classés à Pauillac.

Depuis 1945, l'étiquette du premier grand cru classé du Médoc est illustrée par l'oeuvre originale d'un grand peintre contemporain. Jean Cocteau, Georges Braque, Salvador Dali, César, Joan Miró, Marc Chagall, Pablo Picasso, Andy Warhol, Pierre Soulages, Francis Bacon, Balthus, Antoni Tapies, Anish Kapoor, Bernar Venet se sont, entre autres, succédé, constituant une collection hors normes.