Le trio gagnant

La maison Cambi Casa d’Aste fait son grand retour sur le marché des enchères et annonce que les ventes du 2ème semestre de 2018 seront taillées sur-mesure. Suite à une forte demande des collectionneurs, les vacations de la maison génoise comprendront moins de lots, mais davantage de pièces de prestige. En témoigne « Design 200 », la prochaine vente de Cambi Casa d’Aste, qui mettra en lumière les œuvres de trois géants du design italien : Albini, Ponti, et Gardella.

Le trio gagnant

Franco Albini

Franco Albini est un architecte néo-rationaliste (courant succédant au Rationalisme, un mouvement italien des années 1920-30 clamant que l’architecture était une science qui devait être approchée de façon rationnelle), un designer et un professeur originaire de Milan. Après des études à l’École Polytechnique de sa ville natale, il rejoint l’équipe du grand Gio Ponti, avant d’ouvrir sa propre enseigne un an plus tard, en 1930.

Franco Albini, bureau, vers 1950, image ©Cambi Casa d'Aste
Franco Albini, bureau, vers 1950, image ©Cambi Casa d'Aste

Ses créations incarnent le parfait équilibre entre l’artisanat italien traditionnel et les formes du modernisme. Ses matériaux étaient bien souvent bruts et bon marché, mais il les exploitait avec un haut-niveau de savoir-faire, donnant naissance à des pièces au design élégant inspiré de l’esthétique minimaliste. Ses conceptions les plus célèbres regroupent, entre autres, le Bureau Albini, la chaise Gala, et le fauteuil Fiorenza, une pièce créée pour Arflex en 1952 qui possède une structure de bois et une assise en cuir.

Franco Albini, fauteuil Fiorenza, image ©Cambi Casa d'acte
Franco Albini, fauteuil Fiorenza, image ©Cambi Casa d'acte

Ignazio Gardella

Ignazio Gardella emprunte presque un parcours identique à son contemporain Albini (les deux créateurs sont d’ailleurs nés la même année, en 1905). Il termine son cursus à l’École Polytechnique de Milan à la fin des années 1920, mais à défaut de rejoindre Ponti, c’est avec son père, Arnaldo Gardella, qu’il fera ses premières armes.

Ignazio Gardella, table en bois et en métal, image ©Cambi Casa d'Aste
Ignazio Gardella, table en bois et en métal, image ©Cambi Casa d'Aste

S’il devient une figure importante de l’architecture italienne, Gardella s’est aussi démarqué dans l’industrie du design : il fonde l’agence Azucena en 1947 aux côtés de Luigi Caccia Dominioni, la première à inaugurer la production de design italien de qualité. Il s’attelle principalement à la conception de mobilier décoratif. Le divan Digamma par exemple, possède une structure d’acier, un rembourrage en caoutchouc sur des bandes élastiques, ainsi que des détails en laiton. Un objet aux matériaux et aux lignes simples, qui rejoint le style des décors italiens de l’époque.

Ignazio Gardella, Divan Digamma, image ©Cambi Casa d'Aste
Ignazio Gardella, Divan Digamma, image ©Cambi Casa d'Aste

Gio Ponti

Nul besoin de présenter le père du design de La Botte, Gio Ponti, un créateur prolifique aux multiples facettes, qui a construit plus d’une centaine de buildings en Italie et dans le reste du monde, mais qui a également apposé sa signature sur un nombre considérable d’objets de mobilier.

Gio Ponti, cabinet pour l'Hôtel Parco dei Principi de Rome, image ©Cambi Casa d'Aste
Gio Ponti, cabinet pour l'Hôtel Parco dei Principi de Rome, image ©Cambi Casa d'Aste

Ponti mettait un point d’honneur à promouvoir l’esprit créatif italien, et a tenté de réduire le fossé entre l’artisanat et la production industrielle. Il a par ailleurs contribué au design et à l’ameublement de plusieurs hôtels et institutions avec des pièces fonctionnelles et innovantes, comme les cabinets en bois laminé disposés dans l’hôtel Parco dei Principi à Rome (le Parco dei Principi de Sorrento est le tout premier établissement dont Ponti a assuré le design, entre 1960 et 1962).

Gio Ponti, cabinet pour l'Hôtel Parco dei Principi de Rome, image ©Cambi Casa d'Aste
Gio Ponti, cabinet pour l'Hôtel Parco dei Principi de Rome, image ©Cambi Casa d'Aste

C’est donc avec de belles promesses que Cambi Casa d’Aste entame cette nouvelle saison. La maison de ventes se dit convaincue de la nécessité de proposer plus d’évènements annuels, où les sélections de pièces seront restreintes, mais bien plus ciblées. La vente « Design 200 », qui se déroulera le 25 septembre à Milan, sera une véritable mine d’or pour tout collectionneurs, professionnels et amateurs du style des années 1940 à 1960, qui recherchent avant tout la qualité.

Stilnovo, lampe extensible et ajustable, production italienne, vers 1950, image ©Cambi Casa d'Aste
Stilnovo, lampe extensible et ajustable, production italienne, vers 1950, image ©Cambi Casa d'Aste

Selon la maison de ventes, le nombre de lots limité (200, tout de même), permettra aux acheteurs de se concentrer sur un catalogue adapté et équilibré.

Retrouvez toutes les informations sur la vente « Design 200 » par ici, pour consulter le catalogue complet, cliquez ici !