Le portrait de la première épouse de Picasso est estimé à 27 millions

Conservé dans la collection de la princesse Titi von Fürstenberg pendant des décennies, le portrait d’Olga, réalisé par Picasso en 1923, est annoncé à la vente le 13 mai prochain.

Le portrait de la première épouse de Picasso est estimé à 27 millions

Au printemps 1917, Pablo Picasso, âgé de 35 ans, vivait à Rome et venait de rejoindre les Ballets russes de Sergei Diaghilev en tant que créateur de costumes et de décors. Sa liaison secrète avec Gabrielle Lespinasse avait pris fin un an auparavant, après que cette dernière eut rejeté sa déclaration d'amour et épousé un autre homme. Picasso a conçu le décor, les costumes et le rideau de scène de « Parade », un ballet en un acte composé par Erik Satie, d’après un poème de Jean Cocteau.

Pablo Picasso (deuxième en partant de la droite, coiffé d'un bonnet), entouré de techniciens lors de l’élaboration des décors du ballet « Parade », image via Wikimedia Commons
Pablo Picasso (deuxième en partant de la droite, coiffé d'un bonnet), entouré de techniciens lors de l’élaboration des décors du ballet « Parade », image via Wikimedia Commons

Olga Stepanovna Khokhlova, une danseuse de 26 ans originaire du sud de l'empire russe (l'Ukraine actuelle), a rencontré Picasso au cours de la conception du spectacle, et à son issue, a rompu son contrat avec Les Ballets Russes, après huit ans passés au sein de la prestigieuse compagnie. Elle décide alors de suivre Picasso en Espagne, puis à Paris, où ils se sont mariés le 12 juillet 1918, avec Jean Cocteau pour témoin 

Olga Khokhlova en 1916, image via Wikimedia Commons
Olga Khokhlova en 1916, image via Wikimedia Commons

En 1921, Olga a donné naissance à leur premier enfant, Paulo, fruit d’un mariage paisible et heureux. La relation, comme toutes les autres relations amoureuses de Picasso, s’est rapidement détériorée, si bien qu’en 1927, le peintre a commencé à entretenir une liaison avec son modèle, l’adolescente Marie-Thérèse Walter. Lorsque cette dernière est tombé enceinte de l’artiste, Olga a bouclé ses valises pour s'installer dans le sud de la France avec son fils Paulo, et a demandé le divorce en 1935. Bien qu'Olga et Pablo Picasso n’aient jamais été à nouveau réunis, ils sont restés mariés jusqu'à la mort d'Olga en 1955, car Picasso refusait de diviser sa fortune. 

La lettre (La réponse), Pablo Picasso. 1923, huile sur toile, image © 2019 Estate of Pablo Picasso / Artists Rights Society (ARS), New York via Christie's
La lettre (La réponse), Pablo Picasso. 1923, huile sur toile, image © 2019 Estate of Pablo Picasso / Artists Rights Society (ARS), New York via Christie's

La Lettre (La Réponse), exécutée en 1923, est une toile où Olga apparaît vêtue d'une robe au col de fourrure, en train de composer une missive sur une table en bois. Vers 1926, alors que son mariage était sur le déclin, Picasso a cédé le tableau au parisien Paul Rosenberg, son marchand d'art et ami de longue date. Le portrait a été présenté en 1923-1924 lors de la première exposition personnelle de Picasso aux États-Unis, aux côtés de 15 autres œuvres, au Arts Club de Chicago. En 1940, le portrait est entré en possession de la galerie Rosenberg à New-York, avant d’être acquis six ans plus tard par Sarah Campbell-Blaffer, héritière de l'industrie pétrolière texane. Sarah était la fille de William Thomas Campbell, l'un des cofondateurs de The Texas Company (maintenant Texaco) et l'épouse de Robert Lee Blaffer, fondateur de Humble Oil (maintenant Exxon Mobile).

Princesse Cecil Amelia « Titi » von Fürstenberg (1919-2006), image via Christie's
Princesse Cecil Amelia « Titi » von Fürstenberg (1919-2006), image via Christie's

Sarah Campbell-Blaffer était connue comme l'une des plus grandes collectionneuses d'art au Texas, une passion qu'elle a transmise à sa fille Cecil Amelia, surnommée Titi, qui a hérité d'une grande partie de la collection, ainsi que de La Lettre (La Réponse) de Picasso.

En 1975, Titi a épousé le prince autrichien Tassilo von Fürstenberg. Propriétaire de plusieurs maisons en Europe, aux États-Unis et aux Bahamas, le couple disposait de tout l’espace nécessaire pour exposer l’exceptionnel corpus d’œuvres. 

La peinture de Picasso dans le salon de la maison de Titi von Furstenberg, image© 2019 Estate of Pablo Picasso / Artists Rights Society (ARS), New York via Christie's
La peinture de Picasso dans le salon de la maison de Titi von Furstenberg, image© 2019 Estate of Pablo Picasso / Artists Rights Society (ARS), New York via Christie's

La collection Titi von Furstenberg comprend des œuvres de Pablo Picasso, Mark Rothko, André Derain, Emil Nolde, Lucio Fontana, Pierre-Auguste Renoir, Jean Dubuffet, Max Ernst et Jean (Hans) Arp. Plus de 30 œuvres seront vendues aux enchères chez Christie's en mai et octobre de cette année, avec La Lettre (La Réponse) pour vedette. Le portrait sera présenté le 13 mai prochain lors de la vente du soir impressionniste et moderne à New-York, avec une estimation oscillant entre 17 et 27 millions d'euros (20-30 millions de dollars).

Retrouvez toutes les œuvres de Picasso sur Barnebys !