L'oeuvre

Le gemmail Guitare (1924 - 1957), réalisé en 1956 d’après la toile de 1924 intitulée Guitare, est  une pièce unique, signée Picasso en bas à droite et réalisée dans l’atelier Malherbe par Roger Malherbe-Navarre.

C'est à la fin des années 1950 que Pablo Picasso, aux côtés de Braque et Cocteau, explore la technique du gemmail (contraction des mots gemme et émail).

Guitare (1924-1957) est l’un des 50 gemmaux exposés lors de la rétrospective Picasso en gemmaux qui s’est tenue rue du Faubourg-Saint-Honoré à Paris en 1957.

Le gemmail

Qualifié de "huitième art" par Jean Cocteau, le gemmail (néologisme né de la contraction de gemme, pierre précieuse, et d’émail, liant servant à l’assemblage des fragments de verre) est une technique originale née de la rencontre du peintre Jean Crotti, captivé par la couleur, et de Roger Malherbe-Navarre, commandé par les recherches de son père physicien sur la résonance cristalline et la fluorescence.

En 1954, Picasso découvre l'atelier Malherbe par l'intermédiaire de Cocteau. Conquis par les possibilités inépuisables offertes par cet amalgame de lames de verre teinté, il déclare: "Un art nouveau est né ! Les gemmaux."

C'est ainsi qu'une soixantaine d’œuvres revisitant ses peintures les plus célèbres voient le jour sous forme de gemmaux. Les recherches cubistes de Picasso sur le volume et la perception des formes prennent alors une nouvelle dimension.

En 1957, Picasso et Malherbe-Navarre exposent les gemmaux à la Grande Galerie du Faubourg-Saint-Honoré: c'est un vif succès auprès de l’élite mondaine.

Le collectionneur

Le gemmail Guitare est acquis en 1960 par le collectionneur Léon Josephson auprès de Roger Malherbe-Navarre.

Cet industriel parisien, fondateur de la marque de lingerie Rosy, constitue dès les années 1950 une collection d'art riche et éclectique. En 1963, il casse les codes publicitaires avec La femme à la rose, une publicité qui fait date.

Aujourd'hui, la plupart des gemmaux de Picasso sont encore précieusement conservés par la famille Malherbe, par quelques musées ainsi que par de rares collectionneurs privés.

Le gemmail Guitare sera mis en vente le 23 octobre 2017 à Drouot par la maison de vente Aguttes. Au regard de la rareté de ce type d'oeuvres, aucune estimation n'est annoncée pour ce lot qui, selon les experts de la maison, devrait dans tous les cas dépasser 100 000 euros sous le marteau de Maître Aguttes.

Retrouvez ici tous les détails du lot. Cliquez ici pour retrouver l'ensemble des ventes Aguttes.