Le design, star montante des enchères

Au fil des années, le design a trouvé sa place dans les salles des ventes du monde entier.

S'il s'était déjà imposé depuis longtemps dans le coeur des collectionneurs, le design touche désormais un nouveau public sensibilisé grâce aux expositions, foires et autres salons d'art.

Alors que l'art contemporain reste le leader incontesté des enchères, et ce partout dans le monde, le mobilier et les objets design apparaissent comme plus accessibles aux yeux du public. Il est plus facile (et abordable) pour un amateur d'art de meubler son salon avec une chaise Eames qu'avec une toile de Basquiat!

Et les maisons de vente l'ont bien compris. Que ce soit via des ventes thématiques ou généralistes, le design fait dorénavant partie des agendas des plus gros acteurs du marché.

La maison Piasa par exemple a choisi de se concentrer quasi exclusivement sur les ventes de design en sélectionnant des pièces des années 1940 à 1970. De grands noms de la création comme Oscar Niemeyer, Joaquim Tenreiro ou Gio Ponti figurent souvent dans leurs catalogues.

Dernier beau résultat en date pour Piasa avec la vente du 2 juin 2016 -intitulée Design Selected- qui a atteint un résultat de plus de 1.2 million d’euros (frais compris). La plus haute enchère est revenue au bureau réalisé par Roger Fatus. Cette pièce unique, estimée 20 000 à 30 000 euros, s’est envolée à 138 800 euros.

Autre poids lourd du secteur, Artcurial et son département design, fondé en 2002 par Fabien Naudan et dirigé depuis 2014 par Emmanuel Berard. Les ventes de Design Scandinave et de Design de mai 2016, avec 138 lots vendus, ont réalisé un prestigieux résultat de 3 010 975 euros.

Entre autre, une suspension à huit réflecteurs, réalisée vers 1940 par Carl-Axel Acking (1910-2001), a presque quadruplé son estimation basse, se voyant adjugé pour 108 400 euros.

De plus jeunes maisons se lancent elles-aussi dans l'aventure du design. Pari gagnant en mai 2016 pour Fauve Paris après la vente pour 102 500 euros d'un Agneau (1997) de François-Xavier Lalanne, initialement estimé entre 30 000 et 50 000 euros.

Une tendance internationale

Ce succès pour le design, on l'observe à Paris, mais également un peu partout dans le monde. Si pour les professionnels la référence reste le Salon du meuble de Milan, d'autres initiatives contribuent à propager la contagion, comme le DMY International Design Festival à Berlin, le 100 % Design à Londres ou encore D'Days à Paris.

À Londres, la relocalisation du Design Museum dans le quartier de Kensington montre là encore l'intéressant croissant du grand public.

Aujourd'hui, même les antiquaires ont franchi le pas en mêlant, dans leurs galeries, ancien et moderne. Certains se consacrant même exclusivement à la création du XXe siècle.

Au delà de tous ces évènements liés au design, les acheteurs eux-mêmes proviennent des quatre coins du monde. S'il y a quelques années, le design était l'apanage des scandinaves, il est aujourd'hui très recherché des Américains.

Peter Kjeldgaard, directeur du département design de la maison de ventes danoise Bruun Rasmussen, nous explique: "L'intérêt est mondial, mais les acheteurs proviennent principalement des États-Unis, de l'Angleterre, de la Belgique, de la France et des Pays-Bas. (...) Mais ce sont les Japonais qui ont lancé la tendance. Ils sont particulièrement friands de Finn Juhl et Niels Vodder."

Avant d'ajouter, un peu inquiet pour l'avenir du patrimoine culturel danois: "Environ 99% des objets partent à l'étranger, et c'est pour nous une grande préoccupation."

Aujourd'hui, les grands noms du design scandinave sont en effet parmi les plus populaires au monde. Arne Jacobsen, Alvar Aalto, Verner Panton, Borge Mogensen, Hans J. Wegner, Poul Henningsen, etc. font partie des précurseurs qui ont profondément marqué l'histoire du design et dont la cote ne fait qu'augmenter au fil des ventes.

Nos clés pour bien acheter 

Le mobilier et les objets design s'adaptent particulièrement bien à l'industrie des enchères. Les ventes aux enchères - thématiques ou généralistes- vous permettent d’acquérir un objet au juste prix, loin des prix parfois exorbitants du premier marché.

Acheter du design aux enchères rassure le public qui bénéficie de l'expertise de la maison de vente. En effet, l'authenticité et la provenance des pièces design sont au coeur du processus d'achat, car de nombreux faux circulent sur le marché.

Avant la vente, renseignez-vous bien sur l’objet. Appelez la maison de vente pour glaner des informations supplémentaires, procurez-vous les rapports de condition de l'objet (document détaillant l'état de la marchandise) et rendez-vous sur place à l'exposition qui a lieu en général quelques jours avant la vacation.

Enfin, n'oubliez pas l'aspect logistique lié aux ventes de design. Au préalable, assurez-vous des conditions de stockage et de transport appliquées par la maison de vente, car la livraison n'est pas toujours évidente à gérer pour le mobilier d'ampleur.

Et maintenant, à vos enchères!