L'art pour lutter contre le régime

Antoni Tàpies est connu pour avoir popularisé la peinture abstraite en Espagne, et surtout pour son utilisation de la technique de l’Impasto. Outre ses études de droit, Tàpies est loin de s’être limité à une seule discipline. Voici cinq choses à savoir sur l’artiste catalan. 

L'art pour lutter contre le régime

Antoni Tàpies est né le 13 décembre 1923 à Barcelone. Son œuvre compte parmi les plus importantes de l’histoire de l’art espagnol et européen. Voici cinq choses que vous ignorez peut-être sur l'artiste.

La politique dans le sang

Le père d'Antoni, Josep Tàpies, travaillait comme avocat et était un nationaliste catalan dévoué. Le jeune Antoni a grandi dans un environnement familial politiquement chargé, où la vie culturelle catalane tenait une place primordiale. En 1940, Tàpies entame un cursus de droit, pour se consacrer pleinement à la peinture trois ans plus tard. 

Antoni Tapies, Amor amb signe blancs, 1987, image © Durán Arte y SubastasAntoni Tapies, Amor amb signe blancs, 1987, image © Durán Arte y Subastas

Dau al Set

Tàpies fait ses premiers pas de peintre sur la scène surréaliste et, en 1948, fonde Dau al Set, un groupe d'artistes et d'écrivains séduits par la philosophie surréaliste de Paul Klee et de Joan Miró. La période surréaliste de Tàpies est courte durée, car il s’oriente rapidement et malgré lui vers un vocabulaire plastique de plus en plus abstrait.

Llambrec Material, livre, 1957, illustrations de Tàpies et poèmes de Shuzo Takiguchi, image © Durán Arte y SubastasLlambrec Material, livre, 1957, illustrations de Tàpies et poèmes de Shuzo Takiguchi, image © Durán Arte y Subastas

Impasto

Au cours des années 1950, et en bon autodidacte, Tàpies s’essaie à la peinture à l’Impasto (ou peinture à empâtement), une technique où la couleur non diluée est appliquée en couches épaisses sur la toile. Cette technique lui permet d’explorer les possibilités de nouveaux matériaux, comme le gravier, le plâtre, la pierre et le papier, qu’il mélange à la peinture afin de l’épaissir davantage. Tàpies a également incorporé divers objets dans son travail, comme en témoigne son célèbre Desk and Straw de 1970.

Antoni Tàpies, Suite, 1993, image © Durán Arte et SubastasAntoni Tàpies, Suite, 1993, image © Durán Arte et Subastas

Peintre, et bien plus encore 

Tàpies ne s’est toutefois pas limité à la peinture, il a réalisé des œuvres sur papier, des lithographies, qui a la fin de sa carrière, se comptent à plus de mille. Les lithographies de Tàpies ont particulièrement retenu l'attention du public et de la critique, comme dans la série Suite, créée à partir de 1993, où le pouvoir de l’expression même occupe une place centrale. 

Antoni Tàpies, Suite, 1993, image © Durán Arte y SubastasAntoni Tàpies, Suite, 1993, image © Durán Arte y Subastas

La politique

À partir des années 1960, Tàpies ajoute de nouveaux éléments iconographiques à son travail. Des lettres, des chiffres, des signes et des symboles viennent s’apposer sur la toile, afin de commenter sur les situations socio-politiques de la vie catalane et du régime franquiste. 

Antoni Tàpies est décédé à l'âge de 88 ans dans sa ville natale, à Barcelone. Il reste l'un des plus grands représentants de la peinture moderne catalane, et ses œuvres atteignent des prix très élevés aux enchères.

Toutes les œuvres illustrées dans cet article seront vendues aux enchères le 30 mai chez Durán Arte y Subastas.

Retrouvez tous les lots de Duran Arté y Subastas sur Barnebys !