Christie’s a annoncé organiser au printemps 2018 une vente autour de la collection personnelle de Peggy et David Rockefeller. Dans un communiqué, la maison britannique précise que tous les bénéfices seront reversés à une douzaine d’associations et organismes à but non lucratif soutenus par le couple de son vivant.

Fils de John D. Rockefeller Jr, David Rockefeller est décédé le 20 mars dernier à l’âge de 101 ans. L'objectif de la vente est de faire honneur au collectionneur et philanthrope. "Les ventes seront menées conformément à l'engagement de David Rockefeller qui souhaitait que la majorité de ses richesses servent des causes culturelles, éducatives, médicales et environnementales" peut-on lire dans le communiqué de Christie's.

La collection des Rockefeller s'est construite au fil des ans et reflète la profonde passion de la famille pour l'art dans toute sa diversité. La collection comprend en effet des œuvres d'art impressionniste, post-impressionniste et moderne, des peintures américaines, du mobilier anglais et européen, des œuvres d'art asiatiques, des céramiques européennes, de la porcelaine de Chine ou encore de l'argenterie.

Guillaume Cerutti, le président de Christie's Monde, a déclaré: "Nous sommes honorés de s'être vus confier cette collection légendaire. Le nom de famille Rockefeller est indissociable du monde de l'art, de la culture et de la philanthropie - et c'est un hommage que la vente se tienne chez Christie's à New York, au coeur du Rockefeller Center. David et Peggy Rockefeller étaient bien connus non seulement pour leur collection d'art monumentale, mais aussi pour leur engagement envers la philanthropie qui a bénéficié à tant de personnes à travers le monde."

La vente, qui est estimée autour de 700 millions de dollars, pourrait bien devenir "la vente du siècle" selon Artnet.

Christie's n'a pas encore révélé la nature des oeuvres de la collection mais l'on sait d'ores et déjà que les lots incontournables de la collection voyageront en Asie, en Europe et aux États-Unis avant d'être dispersés sous le marteau de la maison britannique.