Bruxelles est-il le nouvel Eldorado pour le marché de l'art? Son statut international lui vaut en tous les cas la présence de trois des plus grandes enseignes mondiales des enchères: Christie's, leader mondial, Lempertz et Dorotheum.

Certes connue pour la bande dessinée avec entre autres Hergé qui enchaîne les records d'enchères, l'art proposé en Belgique est bien plus diversifié qu'on ne le pense. Tant en Belgique qu'à l'étranger, il est vrai que le goût des amateurs d'art est fortement orienté vers l'art d'après-guerre et contemporain.

Mais l'art belge n'a pas dit son dernier mot! S'il a intéressé les collectionneurs belges en tant que patrimoine identitaire pendant de nombreuses années, il a également su séduire les amateurs et collectionneurs internationaux.

Dès la fin des années 1980, des artistes belges comme Fernand Khnopff, Léon Spilliaert, William Degouve de Nuncques, Gustave De Smet ont connus des niveaux d'enchères internationaux.

Aujourd'hui, une douzaine d'artistes belges intéressent le marché international parmi lesquels James Ensor, Léon Spilliaert et René Magritte pour les modernes, Walter Leblanc, Jef Verheyen ou Luc Tuymans pour les plus contemporains.

En 2015, plusieurs artistes belges classiques se sont fait remarquer en salles de ventes. Chez Sotheby's à Londres, "Harmonie roze" de Léon De Smet a été achetée pour 645 294 euros.

Ce mois-ci, ce ne sont pas moins de trois nouvelles maisons de ventes belges qui ont rejoint l'aventure Barnebys, preuve du dynamisme de ce marché. Nous souhaitons la bienvenue à Loeckx, Rops et The Bru Sale et vous présentons dès à présent quelques uns des lots présentés dans leurs ventes.

Cliquez sur l'image pour obtenir plus d'informations sur le lot.