Le lot le plus important de la vente Osenat du 13 décembre n'est autre qu'un sublime collier par le joaillier et créateur René Boivin.

Cliquez sur l'image pour obtenir plus d'informations sur le lot.

Collier par René Boivin Travail des années 1950 Pièce unique Collier par René Boivin
Travail des années 1950
Pièce unique

Avec une monture en or jaune, la maille tressée de ce collier est aplatie sur quatre rangs tandis que la monture est bordée d'une ligne de perles de culture et turquoises en taille goutte.

Il est accompagné d'un autre lot par Boivin: une magnifique paire de boucles d'oreilles saphirs et citrines. Les deux lots sont accompagnés d'un certificat de Madame Françoise Caille attestant le travail de René Boivin.

Screen Shot 2015-12-08 at 15.03.59 René Boivin
Importante paire de boucles d'oreilles, 1937

L'histoire de la grande joaillerie est parsemée de noms qui ont su se hisser au rang de mythes. René Boivin est de ceux là.

Né en 1864 au sein d'une famille de riches drapiers, René Boivin fait ses armes comme apprenti chez son frère ciseleur. Dès 1890, à l'âge de seulement 26 ans, il crée sa propre maison en rachetant trois ateliers de joaillerie parisiens avec le concours de son héritage familial. En 1893 il épouse la sœur aînée du grand couturier Paul Poiret, Jeanne Poiret.

Les bijoux Boivin s'inscrivent dans le courant cubiste et art déco. L'inspiration de René Boivin trouve ses fondements également dans les bijoux antiques qu'il appelait les bijoux barbares.

Un modèle René Boivin à côté de modèles par Cartier, Mellerio, Mauboussin et Boucheron Un modèle René Boivin à côté de modèles par Cartier, Mellerio, Mauboussin et Boucheron

Quand René meurt prématurément en 1917, c'est sa femme qui reprend les rênes de la maison avec sa fille Germaine grâce à laquelle elle va faire la connaissance de la toute jeune Suzanne Belperron. Suzanne intègre la maison à l'âge de 19 ans comme styliste. Cette collaboration va permettre à la maison de formaliser la touche si particulière des bijoux Boivin de cette deuxième génération avec des formes toujours très féminines, sensuelles mais sans fioritures.

La maison Boivin met à l'honneur, avant l'heure, les pierres fines (citrines, péridots, améthystes) et les bijoux polychromes. Les bijoux Boivin sont rarement signés car Madame Boivin trouvait cela très ordinaire. Elle disait à ce sujet: "Mon style est ma signature".

Suzanne Belperron Photo provenant des archive d'Olivier Baroin Suzanne Belperron
Photo provenant des archive d'Olivier Baroin

La vente de bijoux d'Osenat comprend bien d'autres lots de qualité. Parmi eux, des bagues diamants, un rubis de Birmanie, une importante manchette des années 1930 ou encore de sublimes broches.

Bague diamant de taille ancienne de 6,16 carats de couleur K et pureté VS1 Bague diamant de taille ancienne de 6,16 carats de couleur K et pureté VS1

Important bracelet manchette en platine des années 1930, aux motifs Art Déco géométriques Important bracelet manchette en platine des années 1930, aux motifs Art Déco géométriques

Broche en or jaune stylisant une fleur aux multiples pétales Broche en or jaune stylisant une fleur aux multiples pétales

Retrouvez tout le catalogue sur Barnebys. 

Source: Frédéric Fontaine

Commentaires