Les travaux ont été spécialement sélectionnés par Stella lui-même en vue de cette vacation printanière, et couvrent plusieurs siècles d’histoire de l’art, de l’Âge d’or à l’art contemporain. Le catalogue comprendra des œuvres provenant du studio de l’artiste, situé dans l’Hudson Valley, et de sa résidence à Greenwich Village. 

Stella débute sa carrière à la fin des années 1950, et présente ses célèbres Black Paintings dès 1963 dans une exposition personnelle qui signe la fin de l’expressionnisme abstrait et le début de la peinture-objet, dont naîtra plus tard le minimalisme. 

Frank Stella , New York, 1959, via The Limn
Frank Stella , New York, 1959, via The Limn

Ses toiles géométriques, déjà audacieuses pour l’époque, apparaissent à la fin des années 1960, tandis que la décennie suivante lui permettra de remettre en question les traditions de l’histoire de l’art. 

Selon Barrett White, président du département d’Art d’après-guerre et contemporain de Christie’s, Frank Stella est un expert de la Renaissance, un professeur d’architecture, un peintre et graveur brillant et un sculpteur ingénieux. Un artiste « polymathe », en somme. La collection qui sera offerte à la vente permet au public d’appréhender l’une des facettes moins connues de l’artiste, sa passion pour la collection.  

"Il ne faut pas tout garder pour la fin. Je ne suis pas éternel."

Ce melting-pot d’acquisitions, de cadeaux reçus de ses amis artistes, et de toiles qu’il a lui-même réalisées a influencé la vie et le processus créatif de Stella à bien des égards. 

Joan Miró (1893-1983), Peinture, 1927, image ©Christie's 
Joan Miró (1893-1983), Peinture, 1927, image ©Christie's

La première œuvre passée sous le marteau est une toile de Joan Miró, Peinture, que Christie’s a choisi de présenter lors de la vente du soir dédiée à l’Art surréaliste du 27 février. L’œuvre s’est envolée pour 1,3 million de livres sterling (1,5 million d'euros), sans surpasser son estimation.

David Hockney, A Realistic Still Life, 1965, image ©Christie's 
David Hockney, A Realistic Still Life, 1965, image ©Christie's

A Realistic Still Life, une acrylique sur toile de David Hockney, sera présentée le 6 mars prochain. Cette œuvre de 1965 a été réalisée en réponse au travail des artistes abstraits américains de l’époque, et fait partie des quelques natures mortes d’Hockney qui témoignent de son immersion dans la peinture conceptuelle. Stella a conservé la toile au sein de sa collection pendant près de 50 ans. L’estimation oscille entre 1,5 et 2 millions de livres sterling. 

Jan Sanders van Hemessen, Double Portrait of a Husband and Wife, Half-Length, Seated at a Table, 1532, image ©Christie's 
Jan Sanders van Hemessen, Double Portrait of a Husband and Wife, Half-Length, Seated at a Table, 1532, image ©Christie's

Le double portrait de Jan Sanders van Hemessen, un peintre originaire d’Anvers actif au cours de la seconde partie du XVIe siècle, est sans doute l’une des pièces les plus surprenantes du corpus. L’idée d’avoir une peinture de la Renaissance nordique dans sa maison était, comme l’a déclaré Stella pour le New York Times, absolument irrésistible. L’œuvre du maître flamand sera mise à l’encan le 1er mai avec une estimation de 4 à 6 millions de dollars. 

Frank Stella, WWRL, 1967, image ©Christie's
Frank Stella, WWRL, 1967, image ©Christie's

La dispersion se poursuivra le 15 mai à New-York, avec une sélection d’œuvres de Frank Stella, et notamment WWRL (1967), un dytique comprenant deux carrés concentriques, l’un en couleurs, l’autre en noir et blanc, qui découle de la fameuse série des Black Paintings des années 1950. 

Le site Artsy a révélé que la vente de la collection complète, bien qu’étalée sur plusieurs mois, pourrait cumuler 25 millions de dollars. 

Retrouvez toutes les œuvres d'art aux enchères sur Barnebys !