Avec le projet ArtStudio, Tajan innove, et c'est aujourd'hui exactement ce que l'on attend d'une maison de ventes aux enchères traditionnelle.

En quelques mots, ArtStudio vise à promouvoir un artiste contemporain en organisant des expositions dédiées à son travail au sein même de l'Espace Tajan. Après l'expositon en février dernier des peintres roumains Ion & Octav Grigorescu, Tajan renouvelle l'expérience avec un petit génie du design. Il s'appelle Il Hoon Roh, il est sud-coréen, il représente la nouvelle génération de designers et il a une imagination sans bornes.

L'architecte et designer sud-coréen Il Hoon Roh Image via Tajan L'architecte et designer sud-coréen Il Hoon Roh
Image via Tajan

Né en 1978 en Corée du Sud et diplômé d'architecture à Londres, Il Hoon Roh maîtrise tous les codes techniques et esthétiques. Aujourd'hui, il a évolué de l'architecture à la création artistique en s'exprimant par des sculptures fonctionnelles. Comme nous l'a expliqué Jean-Jacques Wattel, Expert Arts Décoratifs XXe siècle & Design chez Tajan, "Il Hoon Roh s’appuie sur le dessin mais aussi également sur la matière, sa resistance, son comportement. (...) Il réalise un travail de grande qualité d'exécution."

Ses sculptures requièrent les technologies les plus avancées - développées sur mesure pour ses créations - mais il réalise tout l'assemblage à la main. Chaque oeuvre est ainsi à la rencontre de l'innovation technologique et de l'artisanat pour un résultat unique et surprenant.

Soucieux du moindre détail, Il Hoon Roh explique: "Si ce n’est pas moi qui concrétise et réalise, pas à pas, le dessin que j’ai développé au gré de mille expérimentations, si je laisse ce soin à un tiers, qui de nous deux devra-t-on considérer comme artiste ?". 

LUNO ARMCHAIR, 2014 Fibre de carbone, base en aluminium Édition limitée à 10 exemplaires Image via Tajan LUNO ARMCHAIR, 2014
Fibre de carbone, base en aluminium
Édition limitée à 10 exemplaires
Image via Tajan

Il Hoon Roh s'inspire directement de la nature, et plus particulièrement de la matière, pour ses créations. Les lois de la nature guident son travail, comme la gravité, les tensions et autres jeux de forces physiques. Les courbes de ses sculptures imitent les courbes naturelles des végétaux, tout en conservant un équilibre savamment contrôlé.

La fibre de carbone, enduite de résine, est un matériau léger et résistant qu'affectionne tout particulièrement Il Hoon Roh. Conservée à froid, maniable à 23 degrés, cuite dans un four pour acquérir la solidité d'une sculpture...c'est tout un procédé ultra précis auquel se soumet le designer.

RAMI SIDE TABLE, 2013 Fibre de carbone, plateau en aluminium poli et anodisé Édition limitée à 100 exemplaires Image via Tajan RAMI SIDE TABLE, 2013
Fibre de carbone, plateau en aluminium poli et anodisé
Édition limitée à 100 exemplaires
Image via Tajan

Sur certaines pièces, Il Hoon Roh va plus loin en nouant de concert la fibre de carbone et la fibre optique, un challenge minutieux et fastidieux, mais rien ne semble trop compliqué à ses yeux!

Avec la sculpture Nodus Screen Light, le designer a "tressé de la fibre optique pour que la lumière reste dans l’objet. Puis, pour intensifier l’ensemble, il y a ajouté une multitude de composés Samsung très puissants habituellement utilisés pour illuminer des ponts ou des immeubles" explique avec admiration Jean-Jacques Wattel.

NODUS SCREEN LIGHT, 2014 Fibre de carbone, fibre optique, LED, aluminium Édition limitée à 12 exemplaires Image via Tajan NODUS SCREEN LIGHT, 2014
Fibre de carbone, fibre optique, LED, aluminium
Édition limitée à 12 exemplaires
Image via Tajan

On imagine facilement avec cette vidéo le nombre d'heures nécessaires à Il Hoon Roh pour créer ne serait-ce qu'une seule pièce de Nodus.

Ses créations, toujours mûrement réfléchies, sont à la croisée de la puissance et de la légèreté, comme avec cette impalpable suspension faite de fibre optique d’un 1/10 de mm d’épaisseur. Ici, "il a noué des fibres optiques afin de créer des ruptures qui génèrent de petites sorties lumineuses, le tout sans rompre l’harmonie de la cordelette qu'il a réalisée entièrement à la main." explique Jean-Jacques Wattel.

CHANDELIER 137.5, 2016 Résine renforcée de fibre de verre, métal, fibre optique, LED Édition limitée à 12 exemplaires Image via Tajan CHANDELIER 137.5, 2016
Résine renforcée de fibre de verre, métal, fibre optique, LED
Édition limitée à 12 exemplaires
Image via Tajan

La beauté et l'harmonie des sculptures d'Il Hoon Roh masque un travail de conception phénoménal. Pour en prendre conscience, foncez à l'exposition qui lui est dédiée chez Tajan du 19 au mardi 26 avril, à l'Espace Tajan, 37, rue des Mathurins, Paris 8e.

Cliquez ici pour en savoir plus. 

Commentaires