Ai Weiwei sur l'île grecque de Lesbos. Photo Rohit Chawla. India Today Ai Weiwei sur l'île grecque de Lesbos.
Photo Rohit Chawla. India Today

Les projets d'Ai Weiwei sur la crise des réfugiés ont reçu un accueil mitigé quant à savoir s'ils ont sensibilisé de la bonne façon. La reproduction de l'image obsédante du petit Aylan Kurdi, le petit garçon syrien qui a tenté de fuir son pays en guerre, a particulièrement divisé l'opinion. Quelques jours plus tôt, Ai Weiwei avait également fait annuler ses deux expositions au Danemark à la suite de l'adoption d'une loi sur l'immigration autorisant le gouvernement à saisir tous les objets d'une valeur supérieure à 1 300 euros.

En septembre 2015, Ai Weiwei et l'artiste Anish Kapoor ont même participé à une marche à Londres pour montrer leur compassion pour les migrants faisant le voyage périlleux vers l'Europe.

Kapoor et Weiwei ne sont pas les seuls artistes ayant utilisé leur art comme une caisse de résonance pour faire passer leurs idées sur la crise des migrants. L'énigmatique street-artist Banksy avait inclus des références à la crise dans son parc désenchanté Dismaland, qui comprenait une sculpture représentant des migrants traversant les eaux dangereuses. Depuis lors, Dismaland a été démonté puis utilisé pour créer des refuges pour les migrants du camp de Calais.

Les Pussy Riot avaient même publié une vidéo intitulée '' 'Refugees In" qui présentait le groupe luttant contre la police anti-émeute.

Image via Vianney Le Caer pour Pussy Riot Image via Vianney Le Caer pour Pussy Riot

En décembre 2015, Banksy avait encore abordé la crise des réfugiés dans une série d'œuvres créées dans et autour de la ville de Calais. L'une d'entre elles représente Steve Jobs, le fondateur d'Apple, avec un baluchon sur son épaule gauche et un ordinateur caractéristique des années 1980 de la main droite. Le graffiti faisait référence au père de Steve Jobs, syrien arrivé aux États-Unis après la Seconde Guerre mondiale.

Image via the Guardian Image via the Guardian

En janvier, une nouvelle oeuvre dénonçait les gaz lacrymogènes utilisés sur les migrants de Calais, juste en face de l'ambassade de France, à Londres.

Image via Banksy Image via Banksy

Comme vous pouvez le constater, l'actualité artistique et politique a été bien fournie ces derniers mois...L'occasion de revenir sur huit moments clés de notre histoire où l'art s'est révélé être plus fort que les mots.

1. Jacques-Louis David, "La mort de Marat", 1793 et Edvard Munch, "The death of Marat", 1907

Jacques-Louis David, La mort de Marat, 1793 Image via RMN / © Gérard Blot Jacques-Louis David, La mort de Marat, 1793
Image via RMN / © Gérard Blot

L'art politique n'est pas un phénomène nouveau. La Mort de Marat ou Marat Assassiné reste l'une des œuvres politiques les plus choquantes de notre Histoire. Le tableau représente le journaliste français révolutionnaire Jean-Paul Marat assassiné par Charlotte Corday.

Edvard Munch, The Death of Marat, 1907 Image via The Independant Edvard Munch, The Death of Marat, 1907
Image via The Independant

Il est intéressant de comparer la version classique de David avec celle de Munch, qui met également en scène Charlotte Corday.

2. Eugene Delacroix, La Liberté guidant le peuple, 1830

Eugene Delacroix, La Liberté guidant le peuple, 1830 Image via Konbini Eugene Delacroix, La Liberté guidant le peuple, 1830
Image via Konbini

La France a une riche histoire politique. La Liberté guidant le peuple d'Eugène Delacroix capture la liberté euphorique qui a suivi la révolution de Juillet, lorsque le roi Charles X a été renversé. La Liberté est joliment symbolisée par la déesse Marianne, qui est représenté tenant le drapeau de la France.

3. Paul McCarthy, Sculpture 'Tree', 2014

Paul McCarthy, Tree, Place Vendôme à Paris Image via The Guardian Paul McCarthy, Tree, Place Vendôme à Paris
Image via The Guardian

En 2014, la sculpture «Tree» de Paul McCarthy est vandalisée Place Vendôme à Paris par des manifestants qui accusent McCarthy d'humilier Paris avec une sculpture qui ressemble à un plug anal. La sculpture a été dégonflée.

4. Picasso, Guernica, 1937

Pablo Picasso Guernica, 1937 Image via Pablopicasso.org Pablo Picasso Guernica, 1937
Image via Pablopicasso.org

Le tableau de Guernica dépeint le bombardement d'une ville du Pays basque, au nord de l'Espagne, par les troupes allemandes et italiennes, 'invitées' à détruire la ville par les nationalistes espagnols. La peinture a choqué le monde et est en partie responsable de l'attention mondiale accordée à la guerre civile espagnole.

L'oeuvre ne fait pas référence spécifiquement au carnage de Guernica, aujourd'hui, elle porte toujours la même marque intemporelle, un message universel anti-guerre.

5. Le projet Face2Face, JR et Marco, 2007

JR et Marco, Face2Face, 2007 Image via JR art JR et Marco, Face2Face, 2007
Image via JR art

En 2007, les artistes français et suisses JR et Marco ont tenu ce qu'ils ont décrit comme la plus grande exposition de photographies illégale jamais organisée. Des hommes et des femmes Israéliens et Palestiniens, exerçant le même métier, ont accepté de poser devant l'objectif de JR. Les 41 portraits réalisés ont été collés face à face, dans des formats monumentaux des deux côtés du mur de séparation et dans plusieurs villes alentour.

6. Terry Richardson x Obama, 2013

Terry Richardson and Barack Obama in 2013 Image via Konbini Terry Richardson and Barack Obama in 2013
Image via Konbini

En 2013, alors que Barack Obama devient le 44e président des États-Unis, la Maison Blanche publie des photographies d'Obama prises par le photographe controversé Terry Richardson, qui a notamment été accusé d'exploiter sexuellement ses mannequins féminins.

7. La sculpture brisée d'un officier, Zhao Zhao

La sculpture de Zhao Zhao Image via Apollo La sculpture de Zhao Zhao
Image via Apollo

L'ancien assistant d'Ai Weiwei Zhao Zhao devait présenter une exposition solo à la galerie de New York de Christopher Mao, quand son travail a été saisi par la police des douanes chinoise. Une des œuvres confisquées était une sculpture en béton cassée d'un agent de police qui comportait la date d'arrestation d'Ai Weiwei en 2011. Zhao a créé cette oeuvre alors que Ai Weiwei était toujours derrière les barreaux.

La sculpture a d'abord été présentée au public pour quelques jours en Octobre 2011 à Pékin, avant que la police ait exigé qu'on l'enlève.

8. Keith Haring et l'ensemble de ses oeuvres engagées

Le travail de Haring a abordé de nombreux problèmes sociaux, dont le SIDA, le désarmement nucléaire, l'inégalité raciale ou le capitalisme.

En 2014, 'The Political Line'' au de Young Museum de San Francisco, a été la première exposition à examiner le travail de Keith Haring d'un point de vue social, regroupant les œuvres des questions politiques qu'ils abordées. Dieter Buchhart, commissaire de l'exposition, a décrit Haring comme l'un des "artistes les plus politiques de son temps."

En 1982, Haring créé une affiche anti-nucléaire qu'il distribue à 20 000 exemplaires lors d'une manifestation à Central Park, à New York. Trois ans plus tard, il créé son affiche pour l'Afrique du Sud qu'il distribue lors d'une manifestation anti-apartheid.

Ignorance=Fear, Silence=Death, 1989 Poster for ACT UP Keith Haring artwork © Keith Haring Foundation Ignorance=Fear, Silence=Death, 1989
Poster for ACT UP
Keith Haring artwork © Keith Haring Foundation

Free South Africa, 1985 Keith Haring artwork © Keith Haring Foundation Free South Africa, 1985
Keith Haring artwork © Keith Haring Foundation

Aux tours des politiciens de prendre conscience de la portée de l'art. De nombreuses fois, un dessin ou une photographie a transmis un message bien plus fort que s'il avait été dit avec de simples mots.

Commentaires