Pourquoi faut-il y aller ?

On va tout d'abord à la Fondation Vuitton pour admirer la bâtisse impressionnante signée Frank Gehry, qui est à elle-même un chef d'œuvre. Vaisseau, iceberg ou nuage, chacun interprète le bâtiment à sa façon. Construit tout en transparence et en légèreté avec 12 voiles de verre (et 19 000 plaques de béton fibré), vous serez lors de votre visite portés de surprise en surprise, d'escalier en ascenseur, de salle grandiose en petit recoin. La vue de la terrasse est particulièrement prenante, pour la première fois on y admire le Paris boisé sublimant le Paris construit. A l'horizon, les arbres, le vert, le bois...avec en toile de fond la Tour Eiffel, les immeubles Hausmanniens ou la Défense. Un vrai rêve en plein jour.

La Fondation Louis Vuitton par Frank Gehry La Fondation Louis Vuitton par Frank Gehry

 

La vue de la Défense depuis l'une des terrasses de la Fondation Vuitton La vue de la Défense depuis l'une des terrasses de la Fondation Vuitton

Qu'est-ce qu'on y voit ?

Ensuite, on va à la Fondation Vuitton pour l'exposition majeure présentée jusqu'au 6 juillet 2015 (peu de temps donc, dépêchez-vous !). Intitulée Les Clefs d'une Passion, cette rétrospective présente un choix restreint d'œuvres ayant marquées l'Art Moderne du XXe siècle. Rothko, Monet, Picasso, Giacometti, Picabia, Munch...grâce aux prêts de nombreuses institutions du monde entier, tous ces génies sont réunis pour vous. Les salles, spacieuses et lumineuses, ainsi que l'accrochage, valorisent parfaitement ces chefs d'œuvres. Dans les étages, vous pourrez également admirer une autre collection d'œuvres expressionnistes - Ed Atkins, Annette Messager, Maurizio Cattelan, Isa Genzken...- et contemplatives – Thomas Schütte, Sigmar Polke, Tacita Dean...

Une des oeuvres à admirer par Olafur Eliasson Une des oeuvres à admirer par Olafur Eliasson

"Rose", une oeuvre d'Isa Genzken dans le hall de la Fondation Louis Vuitton © Photo Valérie Oddos / Culturebox / France Télévisions "Rose", une oeuvre d'Isa Genzken dans le hall de la Fondation Louis Vuitton © Photo Valérie Oddos / Culturebox / France Télévisions

Les préférés de Barnebys ?

Le Cri, Edvard Munch, 1893 ? 1910 ?

munch

Le Cri présenté à la Fondation Louis Vuitton est l'une des cinq versions de ce tableau par le norvégien Edvard Munch. Prêté exceptionnellement par le Munch Museet (le Centre Pompidou avait du s'en passer lors de la rétrospective Munch en 2011), ce tableau fascine toujours autant par l'angoisse et la peur qui s'en dégage. Tel un manifeste mortifère, il représente le désespoir et l'angoisse existentielle de l'homme moderne.

Pablo Picasso, Femme aux cheveux jaunes, 1931

marie

Outre le chef d'œuvre, on aime l'histoire qui entoure cette toile. Cette femme est en réalité Marie-Thérèse Walter, amante et grande source d'inspiration pour Picasso. Le peintre la rencontre près des Galeries Lafayette à Paris, probablement vers 1926. Elle deviendra sa muse, son égérie pendant de nombreuses années. Tout en courbes et en érotisme, on ressent dans les toiles et les sculptures de Picasso la passion que l'artiste avait pour cette femme.

La Danse, Henri Matisse, 1910

danse

Cela faisait plus de quinze ans que La Danse n'avait pas été exposée en France. La toile quitte temporèrement l'Ermitage de Saint-Petersbourg pour venir clore Les Clefs d'une Passion en beauté. On adore ses couleurs criardes, osées et résolument modernes.

Retrouvez d'autres Munch, Picasso et Matisse sur Barnebys!

Commentaires