224067_imagediapo-145

Comment en êtes-vous arrivé à prendre la direction de Drawing Now Paris ? Parlez-nous de votre parcours. 

En 2007, Christine Phal, ma mère, a crée le Salon du dessin contemporain. A l’époque elle était galeriste. De mon côté, après un début de carrière dans la presse et l’édition, j’étais devenu directeur de Salon chez Reed Expositions. Deux ans plus tard, le salon a traversé une période difficile, je suis venue donner un coup de main… Ma mère et moi avons finalement uni nos compétences pour créer CPCT ARTS & EVENTS et soutenir le développement de Drawing Now Paris. Depuis, nous avons lancé SOON PARIS, le Salon de l’œuvre Originale Numérotée et nous travaillons au développement d’un rendez-vous éphémère; ALTERNATIVE ARTFAIR qui se tiendra pendant la semaine de l’art contemporain au mois d’octobre prochain.

Quels rapports personnels entretenez-vous avec le dessin contemporain ?

Je suis passionnée…J’ai la chance de mettre au service de la promotion du dessin contemporain mon savoir-faire professionnel. Parallèlement, je collectionne également ce médium. J’essaie à travers mes coups de cœur de soutenir les artistes émergents, ils sont principalement français sans que ce critère soit discriminatoire, bien évidemment.

Notre société achète également chaque année une œuvre du lauréat du Prix Drawing Now.

En fin d’année, mon investissement personnel ira encore plus loin puisque j’ouvrirai à Paris le Drawing Hôtel qui mettra, là encore, le dessin contemporain à l’honneur.

Depuis que Drawing Now Paris a vu le jour en 2007, quels sont les projets dont vous êtes la plus fière ?

Nous avons soutenu de nombreuses jeunes galeries en mettant en place dès 2011 la section EMERGENCE qui permet à des galeries plus ou moins établies de présenter un artiste émergent en bénéficiant d’un tarif d’exposition plus attractif.

Vous retrouverez cette année 19 galeries au niveau bas du Carreau du Temple dans les deux salles que nous exploitons également à l’occasion du Salon.

La même année, Christine Phal a crée le Fonds de dotation pour le dessin contemporain qui soutient le Prix Drawing Now, remis à un artiste de moins de 50 ans présenté en focus à l’occasion du Salon. Nous allons remettre cette année notre 6e Prix.

Abdelkader Benchamma, lauréat de l’édition 2015, bénéficie d’une exposition chez Christie’s France au même moment que le Salon; et l’année prochaine, grâce à notre partenariat avec le Musée d’Art Moderne et Contemporain Saint Etienne Métropole, à Saint-Etienne, nous pourrons offrir  à tous nos lauréats une belle visibilité à travers une exposition collective.

CeQPh5FWEAAlHv1 Abdelkader Benchamma, lauréat de l’édition 2015

Parallèlement, l’engagement des institutions parisiennes, qui pour la plupart choisissent de présenter une exposition de dessin au moment de notre salon, prouve l’intérêt que suscite désormais le dessin contemporain.

Enfin, nous sommes fiers de fêter cette année notre 10e édition, car en 2009, malgré le succès d’estime du Salon, celui-ci était dans une situation financière critique et aurait pu disparaître. Sept années plus tard, nous avons pu agrandir notre structure et nous appuyer sur une équipe compétente qui a gagné en maturité avec nous et sur laquelle nous pouvons compter.

La conclusion de ces initiatives se traduit par les commentaires de nos clients, exposants et visiteurs, qui saluent l’esprit « Drawing Now ».

Comment le marché de l’art a-t-il évolué depuis vos débuts ?

D’une manière globale, le marché de l’art évolue positivement depuis 10 ans.

Le marché du dessin suit cette courbe d’évolution et surtout suit celle des artistes par rapport à leurs autres supports d’expression.

Les  statistiques disponibles à partir des ventes publiques concernent plutôt le dessin moderne. Il est intéressant de noter que depuis dix ans le nombre de pièces vendues a été multiplié par 2 mais que le volume des ventes a été multiplié par 6.

Ces ventes de dessins modernes permettent de rassurer les collectionneurs de dessin contemporain sur l’intérêt des œuvres graphiques.

JULIEN BERTHIER La tempête, 2015 Encre sur papier ©Galerie GP N Vallois Paris JULIEN BERTHIER
La tempête, 2015
Encre sur papier
©Galerie GP N Vallois Paris

Qui sont les visiteurs du salon Drawing Now Paris ?

Le profil des 21 000 visiteurs est pluriel. Les conservateurs du monde entier se déplacent désormais et les collectionneurs européens plus ou moins avertis nous soutiennent depuis nos premières éditions.

Nous attirons aussi un public d’amateurs qui apprécient la taille humaine de notre salon et les rapports privilégiés qu’ils ont avec les artistes et les galeristes.

Pour célébrer notre 10e édition, nous organisons avec le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication, de la Ville de Paris et du LABEX CAP, le premier symposium international du dessin contemporain en France. De nombreuses personnalités du monde de l’art y participent comme intervenant ou auditeur.

Drawing Now au Carreau du Temple © Cool Hunt Paris Drawing Now au Carreau du Temple
© Cool Hunt Paris

Le salon se déroule au Carreau du Temple. Pourquoi ce lieu ?

En 2009, le Salon du dessin contemporain a été le dernier événement accueilli au Carreau du Temple, il nous a semblé naturel d’être le premier événement à l’inaugurer dans sa nouvelle mouture. Situé au cœur d’un des quartiers culturel parisien des plus dynamiques avec un grand nombre de galeries et d’institutions, notre inscription dans ce parcours est logique.

Nous avons également la chance de pouvoir utiliser les deux niveaux du Carreau du Temple.

Drawing Now Paris est-il un bon salon pour débuter une collection d’art ?

Bien évidemment, la taille du salon facilite les échanges et le dessin de part sa nature est plus accessible.

Selon vous, quels vont être les grands trends du marché de l’art en 2016 ?

La redécouverte d’artistes un peu oubliés qui n’avaient pas été montrés et soutenus depuis un certain temps.

Dans votre métier, quelle est votre utilisation d’internet ?

Elle fait bien évidemment partie de notre quotidien aussi bien pour se tenir au courant de l’actualité de notre secteur que pour communiquer sur nos événements.

Que pensez-vous de la relation de plus en plus proche entre l’art et internet ?

Internet permet de se renseigner de chez soi sur le travail d’un artiste, sur ses œuvres. Ces premières informations permettent souvent d’accélérer ensuite les prises de décisions lorsque vous êtes ensuite en contact réel avec les œuvres.

Et d’un projet comme celui de Barnebys de réunir tous les objets d’art sur une seule et même plateforme ?   

Toutes les initiatives qui facilitent l’accès au plus grand nombre à la culture et permettent de promouvoir le travail des artistes doivent être soutenues.  De plus, je suis persuadée que les décloisonnements (design/art…) amènent de nouveaux amateurs à chacun des secteurs présentés.

Votre artiste coup de cœur de Drawing Now Paris ?

Dans ma position, impossible de n’en citer qu’un, et surtout, j’espère le découvrir en même temps que vous cette semaine.

Drawing Now Paris a lieu du 30 mars au 3 avril au Carreau du Temple à Paris - www.drawingnowparis.com

Commentaires