« The London Mastaba » est la première installation publique à grande échelle de Christo et Jeanne-Claude au Royaume-Uni, elle est accompagnée d'une exposition rétrospective de leur travail (Jeanne-Claude est décédée en 2009), à la Serpentine Gallery à Londres.

Christo et Jeanne-Claude, « The London Mastaba », Serpentine Lake, Hyde Park, 2016-18. Image par Wolfgang Volz, ©2018Christo Christo et Jeanne-Claude, « The London Mastaba », Serpentine Lake, Hyde Park, 2016-18. Image par Wolfgang Volz, ©2018Christo

Cette sculpture totémique (avec une base de 30 par 40 mètres et d’une hauteur de 30 mètres) est inspirée par les mastabas, tombes monumentales de forme trapézoïdale issues de Mésopotamie qui, selon les archéologues, sont à l'origine des pyramides égyptiennes.

Le mastaba de Christo est composé de 7 506 barils de pétrole mauve, rouge, blanc et bleu et pèse près de 600 tonnes. Il représente l'une des œuvres les plus ambitieuses de l'artiste, qui a réalisé chacune des pièces sans l’aide d’assistants et a entièrement autofinancé le projet, pour un total de 3,4 millions d'euros. Comme avec tous les travaux publics de Christo et Jeanne-Claude, il n'y a pas de tarification pour admirer la sculpture, elle reste pleinement disponible pour tous les Londoniens et les touristes.

L'installation complète de « The London Mastaba » de Christo et Jeanne-Claude sur Vimeo.

« Pendant quelques mois, « The London Mastaba » fera partie intégrante du lac Serpentine et de l'environnement naturel et urbain qui l'entoure », a déclaré Christo. « Grâce aux variations de couleurs, ainsi que les changements de lumière, les reflets sur le lac Serpentine créeront une sorte de peinture abstraite ».

L’utilisation des barils est récurrente chez Christo et Jeanne-Claude, on les retrouve dans les œuvres du couple depuis 1958, en raison de leur faible coût et de l'effet visuel garanti. Un mastaba semblable à celui de Londres avait déjà été érigé dans les années 70 au Texas, et l'artiste travaille actuellement sur un projet sculptural similaire pour le désert d'Abu Dhabi.

Projet pour le mastaba d'Abu Dhabi. Image : André Grossmann, ©1979 Christo

Le processus de création à la base de l’œuvre est analysé en profondeur dans l'exposition simultanée tenue à la Serpentine Gallery, intitulée « Christo and Jeanne-Claude : Barrels and The Mastaba 1958–2018 ». Cette rétrospective, en plus de retracer la glorieuse carrière des deux artistes, permettra au public de contextualiser la sculpture flottante de Hyde Park et de comprendre la recherche visuelle menée par les artistes à travers de nombreux dessins, collages et photographies

Christo, Projet pour le Mastaba de Londres, Hyde Park, Lac Serpentine. Image : André Grossmann ©Christo 2018

Comme ce fut le cas pour « Floating Piers », une passerelle jaune traversant lac d'Iseo visitée par 1,5 million de personnes, le Mastaba de Londres est à la fois l’objet d’éloges et de critiques : si pour le Telegraph, la sculpture est une « merveille », les journalistes du Guardian déclarent qu’il n’y a dans cette œuvre ni « délicatesse » ni « grandeur » - et qu’ils se demandent bien ce que les poissons du lac Serpentine vont en penser.

« Floating Piers », lac d'Iseo, 2014-16. Image : Wolfgang Volz, ©2016 Christo « Floating Piers », lac d'Iseo, 2014-16. Image : Wolfgang Volz, ©2016 Christo

Pour sa part, Christo révèle que toute interprétation est la bienvenue : « Je ne peux pas expliquer mon art. Tout ce que je fais sur le plan professionnel est irrationnel et inutile [...]. Je créé des choses qui n’ont pas de fonction particulière, à part peut-être de procurer du bonheur ».

Tous les détails de l'exposition ainsi que les évènements organisés par la Serpentine Gallery sont à retrouver ici.

Commentaires