On commence avec cette œuvre de Pierre Soulages qui sera présentée le 13 juin. Une huile sur toile remarquable datée du 8 septembre 1959 qui est passée entre les mains de plusieurs collectionneurs et marchands d’art de renom, tels que Sir Rex de Charembac Nan Kivell et Ingeborg von Rosen. L’estimation est fixée entre 114 000 et 142 000 euros.

Pierre Soulages, image ©Uppsala Pierre Soulages, image ©Uppsala

Ce « paysage cézannien » signé Maurice de Vlamninck est exécuté aux alentours de 1912. Avec une estimation comprise entre 95 000 et 142 000 euros, les collectionneurs auront l’opportunité d’acquérir l’œuvre qui figurera prochainement dans le catalogue raisonné digital « Vlaminck », préparé avec le soutien du Wildenstein Plattner Institute.

Maurice Vlaminck, image ©Uppsala Maurice Vlaminck, image ©Uppsala

L’incroyable œuvre de Jean Metzinger, intitulée « Femme au café » a été exposée à la Galerie Moderne de Stockholm en 1947. Réalisée au début des années 1920, cette toile de 82 par 54.5 cm est évaluée pour 76 000 euros minimum.

Jean Metzinger, image ©Uppsala Jean Metzinger, image ©Uppsala

Difficile de passer à côté de cette huile de Pierre Auguste Renoir qui témoigne de son admiration pour la sensualité féminine et de sa grande maitrise de la lumière. « Femme nue debout » présente une figure dénudée qui tourne la tête vers le spectateur, tandis que la vivacité et l’intensité des coups de pinceaux semblent la capturer dans un moment intime.
Estimée entre 33 000 et 38 000 euros.

Pierre Auguste Renoir, image ©Uppsala Pierre Auguste Renoir, image ©Uppsala

Côté sculpture, on note la présence d’une pièce en bronze d’Henri Laurens, réalisée vers 1920. L’œuvre, intitulée « Femme au miroir » fait partie d’une édition de 6 et sera vendue pour soutenir la Fondation pour la Recherche Médicale du Docteur Margaretha Nilsson.

Henri Laurens Henri Laurens, image ©Uppsala

On termine avec deux superbes pièces de collection et de mobilier. Un bureau plat Louis XVI entrera en salle des ventes avec une estimation avoisinant les 28 – 38 000 euros. Cette pièce comporte un panneau d’écriture en cuir, trois tiroirs ainsi que des pieds « flûtes » en laiton.

Bureau plat Louis XVI, image ©Uppsala Bureau plat Louis XVI, image ©Uppsala

Ce coffre quant à lui, est une création Louis Vuitton pour laquelle Uppsala s’attend à 7 100 euros. Composé de bois de cuir et de laiton, ce coffre orange est orné d’inscriptions « Louis Vuitton » sur les arêtes en bois ainsi que des initiales « E.S. » sur le côté. La couleur du coffre, dite « Safran Impérial », apparaît chez Louis Vuitton lors d’une collaboration avec Citroën, pour laquelle ils fabriquaient ensemble des objets de maroquinerie oranges destinés à une expédition en Afrique.

Coffre Louis Vuitton, image ©Uppsala Coffre Louis Vuitton, image ©Uppsala

Plus d’information sur « Important Sale » de la maison Uppalsa sont a retrouver ici.

En attendant, voici tous les objets Uppsala sur Barnebys !

Commentaires