Kasimir Malevitch, « Landscape », 1911 Kasimir Malevitch, « Landscape », 1911, image ©Christie's

L’œuvre Landscape, réalisée par Kazimir Malevitch en 1911, sera mise aux enchères le 20 juin durant la vente d’art impressionniste et moderne chez Christie's à Londres. La toile, estimée entre 8 et 11,3 millions d'euros, fait partie de « The Red Series », une série de travaux caractérisée par des traits « gestuels » et une utilisation des couleurs très expressive. Avec de fortes références au fauvisme et au cubisme, l’œuvre (ainsi que la série) est une progression de Malevitch vers le Suprématisme.

Après quelques expositions à Moscou en 1911 et à St. Petersbourg en 1912, il faudra attendre 15 ans avant que l'artiste russe ne puisse exposer hors de la Russie. Invité plus tard en Allemagne, Landscape est transporté à Berlin, pour y rester même après le retour de l'artiste sur le territoire russe.

À la mort de Malevitch en 1935, l’emplacement de l’œuvre reste inconnu. Ce n’est qu’après la fin de la Seconde Guerre mondiale que l'œuvre est récupérée, puis achetée par le Musée d'Art de Bâle, où elle réside pendant 50 ans, avant d'être finalement restituée à l'héritier de l'artiste.

Découvrez toute les œuvres de Kasimir Malevitch ici !

Amedeo Modiglianis, « Nu couché (sur le côté gauche) », 1917, image ©Sotheby's Amedeo Modiglianis, « Nu couché (sur le côté gauche) », 1917, image ©Sotheby's

Une autre merveille mise aux enchères ce printemps est le Nu couché (sur le côté gauche) d'Amedeo Modigliani, l’œuvre la plus grande de l’artiste jamais enregistrée.

Le tableau est considéré comme la pièce principale de la série réalisée par Modigliani qui a bousculé les codes du portrait nu de l'époque. Lorsque les œuvres de la série sont exposées pour la première fois en 1917, les corps dénudés scandalisent de nombreux spectateurs et les forces de l’ordre sont même autorisées à fermer l'exposition.

Le nu sera présenté le 14 mai par Sotheby's à Hong Kong lors de la vente d’art impressionniste et moderne.

Nu couché (sur le côté gauche) a été vendu en 2003 à son propriétaire actuel pour près de 22,4 millions d'euros, alors qu’un autre travail provenant de la même série a été adjugé en 2015 pour un total avoisinant les 142 millions de d'euros.

Le prix estimatif de ce chef-d'œuvre, 124 millions d'euros, devrait probablement atteindre quelques millions de plus ...

Voici toutes les œuvres de (ou d'après) Amedeo Modigliani sur Barnebys.

David Hockney, « Pacifi David Hockney, « Pacific Coast Highway and Santa Monica », 1990, image ©Sotheby's

Sotheby's a également annoncé la vente de Pacific Coast Highway et Santa Monica par l'artiste britannique David Hockney à l'occasion de sa vente aux enchères d'art contemporain, prévue le 16 mai 2018.

La peinture a accompagné l'exposition rétrospective de l'artiste dans les plus grands musées du monde, comprenant le Tate Britain de Londres, le Centre Pompidou et le Metropolitan Museum of Art de New York.

Cette toile de 1990 fait partie d'une série limitée de paysages monumentaux peints par l'artiste et avec une estimation fixée entre 16 et 25 millions d'euros, le record du monde pour une peinture de Hockney pourrait bien être dépassé.

Vous trouverez ici plusieurs œuvres de David Hockney chez Barnebys !

Pablo Picasso, « Le marin », 1943, image ©Christie's Pablo Picasso, « Le marin », 1943, image ©Christie's

En plus de l’annonce de la vente Rockefeller comprenant une œuvre majeure de Picasso (Fillette à la corbeille fleurie, 1905), Christie’s présentera le 15 mai 2018 un rare autoportrait exécuté par le maître espagnol.

Dans cette œuvre, intitulée Le Marin, l’artiste s’est illustré assis sur une chaise, vêtu de sa marinière, l’air troublé. La peinture de 1943, réalisée dans une France occupée par les troupes allemandes, réfère à l'angoisse ressentie par l’artiste après avoir reçu des menaces de déportation par la Gestapo.

L’estimation s’élève à près de 58 millions d’euros.

Retrouvez l’article complet sur Le Marin ici.

Ces quelques œuvres ont le potentiel de décrocher de nouveaux records, mais avec le nombre croissant de chefs-d’œuvre apparaissant sur le marché, nous ne sommes pas au bout de nos surprises.

Commentaires