La Ferrari 250 GTO, image ©RM Sotheby's La Ferrari 250 GTO, image ©RM Sotheby's

Le marché secondaire des voitures classiques n’a jamais été aussi florissant qu’au cours de ces dernières années, et il n’est pas surprenant que le classement des automobiles les plus chères de l’histoire soit constamment chamboulé. En témoigne le dernier record en date, décroché il y a quelques jours (le 25 août) par la célèbre marque italienne Ferrari, suite à l'ahurissante adjudication d’une 250 GTO de 1962 s’élevant à 48 405 000 dollars.

Les 24 et 25 août ont marqué l’un des plus gros succès de l’histoire de la maison RM Sotheby's, qui enregistre une augmentation de 19 % par rapport à l’événement de l’an dernier. La vente aux enchères a accueilli des acheteurs venant de 37 pays différents, et comme le confie la maison de ventes, 90 % d’entre eux ont fait le déplacement jusqu’à Monterey, en Californie, pour assister à la vente en personne.

Image ©RM Sotheby's Image ©RM Sotheby's

L’automobile, décrite par RM Sotheby’s comme le « Saint Graal » des collectionneurs de voitures classiques, a surpassé le record précédent de 10 millions de dollars, lequel était tenu par une autre Ferrari GTO 250, adjugée en 2014 par Bonhams. La vente s’est avérée extrêmement rapide, et en dix minutes seulement, après une bataille acharnée entre trois compétiteurs par téléphone, l'offre extraordinaire de plus de 48 millions de dollars est tombée, suivie par le coup de marteau final quelques secondes plus tard.

À découvrir : Les 10 voitures les plus chères vendues aux enchères

Image ©RM Sotheby's Image ©RM Sotheby's

Malgré une belle offre de lots (dont 83 % ont été dispersés avec succès), la foule a retenu son souffle à l’apparition du lot phare de la vacation : l'extraordinaire châssis Ferrari 250 GTO nr. 3413 GT datant de 1962. L’automobile qui détient aujourd’hui le titre de voiture la plus chère de l'histoire faisait partie de la collection privée de Gregory Whitten, un éminent homme d'affaires, connu pour sa collection de voitures privée et son goût prononcé pour la marque automobile italienne.

Ferrari 250 GTO, 1962, image © Bonhams La Ferrari 250 GTO 1962, qui occupe désormais la deuxième marche du podium, image ©Bonhams La Ferrari 250 GTO 1962, qui occupe désormais la deuxième marche du podium, image ©Bonhams

« Nous remercions sincèrement nos clients, qui ont confié à RM Sotheby's la responsabilité de mettre aux enchères certaines des voitures les plus importantes du marché actuel, et nous sommes tout aussi reconnaissants envers les acheteurs, les passionnés et les journalistes venus du monde entier pour participer à notre session de ventes », a déclaré Kenneth Ahn, président de RM Sotheby's. Il a également confié qu’il « [...] était très encourageant de voir une forte demande pour une gamme de voitures si diverse, c’est un signe très positif pour nos clients et, plus globalement, pour la santé du marché des voitures de collection ».

Ferrari 250 GTO de 1962, image ©RM Sotheby's

La GTO vendue par RM Sotheby's est le troisième exemplaire d’une série limitée de 36, et a également mené le pilote Edoardo Lualdi-Gabardi à la victoire au championnat italien de 1962. Ce modèle est incontestablement l'un des bolides les plus réussis de la marque, il a enregistré des performances exceptionnelles et se distingue par sa souplesse et sa facilité de conduite. La vente a donc ouvert au nouveau propriétaire les portes du club exclusif des 36 collectionneurs chanceux qui possèdent une 250 GTO.

Cliquez ici pour découvrir toutes les voitures aux enchères sur Barnebys !

Commentaires