L’œuvre a été découverte par Richard de Willermin, spécialiste en peinture espagnole du XVIIe et consultant auprès de la maison de vente Abalarte Subastas.

Le tableau est un portrait de fillette de moyen format qui daterait selon Willerin des jeunes années de Vélazquez, vers 1617. En bon état de conservation, il aurait été réalisé avant le séjour du peintre en Italie.

"Retrato de una nina" (1916) (portrait d'une enfant) Diego Velazquez (1599-1660) © GERARD JULIEN / AFP "Retrato de una nina" (1916) (portrait d'une enfant) Diego Velazquez (1599-1660)
© GERARD JULIEN / AFP

Intitulée Retrato de niña, le portrait mesurant 57,5 cm sur 44 pourrait représenter la petite soeur de Vélazquez.

Son visage rose et triste, ses mains jointes comme pour prier, sa fine broche...les détails de la toile sont autant d'indices qui amènent à penser que la toile est une oeuvre du maître espagnol.

Le musée du Prado a cependant refusé de confirmer son authenticité, précisant toutefois n'émettre d'avis que sur les tableaux de sa propre collection.

"Retrato de una nina" (1916) (portrait d'une enfant) Diego Velazquez (1599-1660) © GERARD JULIEN / AFP "Retrato de una nina" (1916) (portrait d'une enfant) Diego Velazquez (1599-1660)
© GERARD JULIEN / AFP

La toile a trouvé preneur pour huit millions d'euros, son prix d'introduction. Elle a été emportée par un particulier, l'Etat espagnol n'ayant pas exercé son droit de préemption, selon un communiqué d'Abalarte.

La législation espagnole interdit pour autant que le tableau, qui fait partie du patrimoine national, quitte le territoire espagnol.

Commentaires