L'attente de la vente aux enchères « Impressionist & Modern Art Evening Sale », tenue ce lundi chez Sotheby’s à New-York, était très élevée. Même si le catalogue comprenait les noms de grands artistes tels que Picasso, Marie Casatt, Claude Monet ou Georgia O'Keefe, la vraie raison de l’impatience des collectionneurs était autre. Dans la salle de ventes, tous les regards étaient tournés vers le "Nu couché".

Image ©Sotheby's Image ©Sotheby's

Voir aussi : Les records du monde attendus ce printemps.

Tous les ingrédients pour l’enregistrement d’un nouveau record étaient réunis : non seulement l’œuvre se trouve être le plus grand nu jamais réalisé par Amedeo Modigliani, mais au moment de sa création (1917), il a été censuré car considéré trop obscène. La toile, achetée en 2003 à un collectionneur privé pour 26,9 millions de dollars, a été exposée au Tate Modern à Londres avant de se retrouver en salle des ventes, en quête d’un nouveau propriétaire (dont l'identité n'a pas été révélée).

Modigliani, « Nu couché (sur le Modigliani, « Nu couché (sur le côté gauche) », image ©Sotheby's

Le marteau tombe : relance après relance, l'estimation de 150 millions a été dépassée, pour atteindre les 157,2 millions de dollars (taxes comprises). Le tableau devient ainsi la quatrième œuvre la plus chère du monde, et c’est également la plus chère jamais adjugée par Sotheby's. Un événement dans l’histoire de la maison de ventes britannique.

Retrouvez les œuvres les plus chères du monde ici !

Record battu donc, mais pas dans le dossier personnel de Modigliani. Un peu décevant c’est vrai, les promesses d’un nouveau record pour l’artiste étaient peut-être un peu précipitées. C’est une autre toile de la série, également intitulée « Nu couché » qui détient la première place du classement. Vendue en 2015 par Christie pour 170 400 000 dollars (taxes comprises), l’œuvre continue d’être la peinture la plus coûteuse réalisée par Modigliani.

Commentaires