Une mise en scène de la salle à manger de rue Bonaparte, conçu par Roberto Peregalli et Laura Sautoir Rimini, image ©Sotheby's Une mise en scène de la salle à manger de rue Bonaparte, conçu par Roberto Peregalli et Laura Sautoir Rimini, image ©Sotheby's

L’exposition des ventes, tenue à la Galerie Charpentier, a attiré à elle seule plus de 5 000 visiteurs. Les décors, spécialement recrées pour les vacations, étaient axés sur l’esthétique et l’atmosphère particulière des 4 demeures de Bergé : « La Datcha » en Normandie, « Mas Theo » en Provence, « Villa Mabrouka » au Maroc, et enfin l’appartement parisien situé rue Bonaparte.

Cette collection amassée pendant plus de 5 décennies, cette collection de toute une vie, qui rassemblait des trésors venus des quatre coins du globe, a fait l’objet d’une exceptionnelle vente en « gants blancs ». Sotheby’s a reporté, pour les quatre sessions d’enchères, un total de 28 447 169 euros, soit près de quatre fois l’estimation haute.

Parcourez l'exposition des ventes

Si toutes les pièces de la collection témoignent de l’œil incomparable de Bergé, bon nombre d’entre elles avaient été acquises avec son partenaire de longue date, Yves Saint Laurent. Aujourd’hui le couple mythique continue de transmettre sa passion pour les arts à travers ses deux institutions culturelles établies à Paris et à Marrakech. Les profits de la vente chez Sotheby’s, organisée en collaboration avec Pierre Bergé et Associés, seront reversés à la Fondation Pierre Bergé – Yve Saint Laurent, et à la Fondation Jardin Majorelle.

Fondation Jardin Majorelle, Marrakech Fondation Jardin Majorelle, Marrakech

En parcourant les galeries de l’exposition, les visiteurs ont pu entrevoir le quotidien du couple, où les tableaux de maîtres côtoient les œuvres de Pop art, et où le mobilier du XIXe se mêle aux pièces de design moderne.

Découvrez la vente du miroir de Claude Lalanne

Cette passion brûlante pour la collection et le design d’intérieur a poussé le couple à forger de solides relation avec les plus grands créateurs, comme Jacques Grange, Studio Peregalli, et Les Lalanne. Le miroir conçu par Claude Lalanne pour le salon de la Villa Mabrouka, portant l’inscription « Y.S.L », a trouvé preneur pour 909 000 euros, contre une estimation de 200 - 300 000 euros.

Bernard Buffet, « Autoportrait sur fond noir » 1956, image ©Sotheby's Bernard Buffet, « Autoportrait sur fond noir » 1956, image ©Sotheby's

Le catalogue comptait également 12 peintures du maître de l’expressionnisme, Bernard Buffet, dont la majorité avait été offerte à Bergé par l’artiste (son compagnon de 1950 à 1958). L’œuvre Couple Nu Assis a remporté 705 000 euros, Bœuf écorché s’est envolé pour 609 000, tandis qu’Autoportrait sur fond noir, une œuvre rehaussant fortement l’aspect intime de la sélection, a été adjugé pour 669 000 euros.

Jean-Jules-Antoine Lecomte du Noüy’s, « The Harem's Gate, Souvenir of Cairo », image ©Sotheby's Jean-Jules-Antoine Lecomte du Noüy’s, « The Harem's Gate, Souvenir of Cairo », image ©Sotheby's

Sotheby’s a enregistré le record mondial de l’artiste Jean-Jules Lecomte du Noüy, avec The Harem’s Gate, Souvenir of Cairo, qui atteint 2 409 000 euros. Le goût prononcé du couple pour l’art orientaliste, et plus particulièrement celui de Saint Laurent pour la culture asiatique, s’est retranscrit lors des ventes avec l’apparition d’œuvres comme Nubian Guard de Charles Knighton, qui a pulvérisé le record de l’artiste avec 321 000 euros, ou encore un corpus de 7 papiers peints de la dynastie Qing, vendu pour 465 000 euros.

Charles Knighton Warren, « The Nubian Guard », image ©Sotheby's Charles Knighton Warren, « The Nubian Guard », image ©Sotheby's

En somme, de beaux résultats pour Paris, qui misait un tantinet sur la dispersion de ladite collection pour maintenir les chiffres prometteurs du premier semestre 2018.

Une exposition dédiée à l’influence de la culture orientale sur le célèbre le créateur de mode, intitulée « Yves Saint Laurent : Dreams of the Orient », est actuellement ouverte à Paris au Musée Yves Saint Laurent. Les deux voitures du couple, quant à elles, passeront très prochainement sous le marteau au salon Epoqu'Auto de Lyon.

Commentaires