L'exceptionnelle collection dispersée par Leclere et Sotheby's a été réunie pendant plus de 50 ans par l'homme d'affaires Robert Zellinger de Balkany. Elle provient directement de l'hôtel de Feuquières situé rue de Varenne à Paris.

D'origine hongroise, Robert de Balkany avait importé en France le nouveau concept des grands centres commerciaux. En 1969, alors qu'il ne que 34 ans, il ouvre son premier grand complexe, Parly II, dans la banlieue ouest de Paris, au Chesnay. Le succès est au rendez-vous et Balkany étend son concept à la province française et à l'étranger.

14431967782183

En 1969, il épouse la princesse Marie Gabrielle de Savoie, fille du dernier roi d’Italie. Amoureux du polo, il fait construire un terrain personnel dans son château de Sainte-Mesme.

Toute sa vie, il a accumulé des objets d'art d'exception dont il aimait s'entourer et que salue sa fille dans un hommage émouvant dans le catalogue: "L'art de vivre comptait beaucoup pour lui: il savait s'entourer d'un cadre luxuriant et plein de charme, ses maisons étaient pleines de fleurs, ses musiciens les mariachis toujours les bienvenus."

Vue de l'Hôtel Particulier à Paris, rue de Varenne Image: Sotheby's Vue de l'Hôtel Particulier à Paris, rue de Varenne
Image: Sotheby's

Vue de l'Hôtel Particulier à Paris, rue de Varenne Image: Sotheby's Vue de l'Hôtel Particulier à Paris, rue de Varenne
Image: Sotheby's

Dans son hôtel particulier de la rue de Varenne à Paris, ce collectionneur exigeant avait constitué un ensemble unique constitué de tableaux des grands maîtres italiens et anglais, de pièces d’horlogerie exceptionnelles, d'objets d’art, de livres, de pièces d'orfèvrerie ou encore de tissus précieux.

L’un des lots phares de la vente du soir est ce spectaculaire cabinet réalisé à Rome vers 1620. Il a tout d'abord appartenu au pape Paul V Borghese, a ensuite été acquis par le roi George IV pour le château de Windsor en 1827 puis installé au palais de Buckingham vers 1840 et vendu avec les collections de la reine Marie en 1959. Cette oeuvre unique fut achetée en 1959 par le père de Robert de Balkany.

Exceptionnel cabinet en pierres dures, ébène, bronze doré et argent, travail romain, vers 1620 Estimation: 2 000 000 euros Exceptionnel cabinet en pierres dures, ébène, bronze doré et argent, travail romain, vers 1620
Estimation: 2 000 000 euros

Du côté des grands maîtres de la peinture ancienne, le clou de la vente sera le Portrait de la Comtesse de Carnarvon Anthony van Dyck, estimé entre 800 000 et 1,2 millions d’euros.

Sir Anthony van Dyck Portrait d'Anne-Sophie, Comtesse de Carnavon Sir Anthony van Dyck
Portrait d'Anne-Sophie, Comtesse de Carnavon

Une soixantaine de pièces d'holorgerie sera également dispersée, dont une en bronze datant de la période de la Régence réalisée par André-Charles Boulle et Abraham Gilbert et estimée entre 500 000 et 1 million d’euros.

Retrouvez sur Barnebys l'ensemble du catalogue.

Commentaires