Appareil photo miniature dans un étui, image ©Aston's Appareil photo miniature dans un étui, image ©Aston's

La vente insolite tenue courant juillet à Dudley (Angleterre) a présenté aux fanatiques d’espionnage une panoplie digne d’un film de James Bond. Près de 30 appareils photo et caméras provenant de l’Union Soviétique sont entrés en salle des ventes, l’intégralité de la collection est restée entre les mains d’un collectionneur privé pendant plusieurs décennies.

Appareil photo-parapluie, image ©Aston's Appareil photo-parapluie, image ©Aston's

L’ancien propriétaire, comme l’a confié la maison de ventes, a collectionné ce genre de pièces pendant 30 ou 40 ans, alors qu’il était très difficile de les faire sortir du territoire russe. C’est une collection assez inhabituelle, et sans internet, il est probable que ce féru d’appareils d’espionnage se soit rendu sur place pour y nouer des contacts et acquérir ces objets de convoitise.

Attaché-case avec appareil intégré, image ©Aston's Attaché-case avec appareil intégré, image ©Aston's

Certaines pièces auraient donc été utilisées par le KGB, selon Aston’s. La sélection comprenait, entre autres, un appareil photo intégré dans un parapluie, un attaché-case comportant une caméra miniature, une veste avec un bouton pour objectif, ainsi que plusieurs autres sacs et vêtements modifiés.

Veste avec appareil et bouton objectif, image ©Aston's

Et contre toutes attentes, le lot phare était un appareil photo miniature compacté dans un paquet de cigarettes. L’engouement des acheteurs a dépassé toutes les espérances de la maison de ventes, qui, grâce au petit objet, signe son record de vente absolu avec 29 000 livres sterling.

Lot phare, appareil dans une paquet de cigarettes, image ©Aston's Lot phare, appareil dans une paquet de cigarettes, image ©Aston's

Tim Goldsmith, l’expert en appareils photo de la maison de ventes, a avoué être choqué du prix atteint par la pièce. Après plusieurs recherches, il confirme que l’objet a été utilisé par le KGB au Royaume-Uni, mais qu’il était difficile d’établir si oui ou non il avait servi à un espion. L’estimation était fixée aux alentours de 100 livres, mais les acquéreurs y ont « vu quelque chose de spécial et le prix a continué à grimper ». Avec les frais acheteurs, l’adjudication totale de l’appareil s’élève à 34 000 livres. La pièce sera bientôt en route pour être exposée dans un musée américain qui a récemment ouvert ses portes.

Lot phare, appareil dans une paquet de cigarettes, image ©Aston's Lot phare, appareil dans une paquet de cigarettes, image ©Aston's

L’expert a également confié que son lot préféré présenté lors de la vente était un appareil photo intégré… dans un étui pour appareil photo ! Un concept manquant cruellement d’imagination, diront certains, mais en vérité assez brillant. L’objectif est en fait situé sur le côté de l’étui, et permet, grâce à un déclencheur situé en dessous du boîtier, de prendre un cliché à un angle de 90 degrés sans même avoir eu l’air de vouloir sortir l’appareil.

Appareil photo dans un étui d'appareil! Image ©Aston's Appareil photo dans un étui d'appareil! Image ©Aston's

Ces objets, souvent fétichisés grâce aux films d’action, témoignent de l’imagination des services secrets avant les grandes avancées technologiques et prennent ainsi la dimension de pièces de collection chargées d’une histoire unique.

Commentaires