Fernand Leger, « Partie de Campagne 1 », image ©Alyes Auctions Fernand Leger, « Partie de Campagne 1 », image ©Alyes Auctions

Alyes, c’est une aventure menée par trois professionnels français sur le continent asiatique. Établie à Hong-Kong, avec un bureau annexe à Shanghai, cette maison de ventes dynamique se concentre sur un marché de l’art asiatique en pleine expansion. Avec pour mission de soutenir les collectionneurs locaux dans l’acquisition d’œuvres d’art d’après-guerre et Contemporain, Alyes voit plus loin et souhaite rendre l’accès aux enchères plus facile et plus rapide en organisant des ventes en lignes de qualité.

Le 5 mai 2018, lors de « Global Icons Sale II », une belle sélection de lithographies, peintures et objets de collection sera à la portée des acheteurs en ligne sur trois plateformes différentes (détails en fin d’article). De Aziz Anzabi à Takashi Murakami, en passant par Kaws et Obey, la vente sera l’occasion de s’offrir des pièces d’artistes contemporains qui font évoluer la scène artistique actuelle. Voici les coups de cœur Barnebys.

« When I close My Eyes I see Shangri La »

Cette penture acrylique sur toile datant de 2012 est réalisée par Takashi Murakami, artiste japonais connu pour pour ses images « plates », mais surtout pour avoir abaissé les barrières entre l’art noble et l’art populaire. Son style reconnaissable s’inspire de l’esthétique japonais traditionnel et continue d’influencer de nombreux artistes japonais. L’œuvre de 200 par 200 centimètres est estimée entre 1 200 et 1 300 dollars.

Takashi Murakami, « When I close My Eyes I see Shangri La », image ©Alyes Auctions Takashi Murakami, « When I close My Eyes I see Shangri La », image ©Alyes Auctions

« All words white »

Place à la sculpture avec Anne Juliette Deschamps, artiste française qui explore la notion d’intériorité a travers des installations scénographiques, son travail se compose de sculptures et de peintures qui invitent l’observateur à la contemplation. La sculpture en résine « All words white » est embellie à la main par l’artiste. Elle a été déclinée en plusieurs versions, dont une de taille monumentale qui a temporairement été exposée dans le Parc Montsouris de Paris en de 2016 à 2017.

Anne Juliette Deschamps, « All words white », image ©Alyes Auctions Anne Juliette Deschamps, « All words white », image ©Alyes Auctions

« The Ladders of Power »

L’artiste iranien Aziz Anzabi a développé sa pratique à travers la peinture et la sculpture, dans un style que certains décrivent comme inspiré du surréalisme. Passionné par le concept de mythes et de rituels, il examine leur influence sur nos traditions. Ses œuvres sont très souvent ancrées d’un message fort. Alyes présentera trois œuvres exceptionnelles d’Anzabi, dont cette peinture acrylique sur toile intitulée « The Ladders of Power » (Les Échelles du Pouvoir), pour laquelle maison de ventes s’attend à une adjudication de 4 000 à 5 000 dollars.

Aziz Anzabi, « The Ladders of Power », image ©Alyes Auctions

Côté Street Art, on note la présence des artistes OBEY (alias Shepard Fairey) et Blek le Rat, deux figures importantes de l’art de rue qui ont contribué à la démocratisation de la pratique.

OBEY a fait des vagues pendant les élections présidentielles en Amérique avec son affiche « HOPE » illustrant Barack Obama. Ici, l’affiche « Liberté, Egalité, Fraternité » est une sérigraphie d’une édition limitée de 450. Son estimation de départ avoisine les 5 000 dollars.

Obey, « Liberté, Égalité, Fraternité », image ©Alyes Auctions Obey, « Liberté, Égalité, Fraternité », image ©Alyes Auctions

Pionnier de l’art de rue, Blek le Rat s’efforce de par sa pratique à faire sortir l’art des musées. Ce dernier a d’ailleurs bénéficié d’une exposition monographique très bien reçue lors de Art Paris Art Fair 2018. Estimée entre 600 et 700 dollars, la sérigraphie « The Warrior » est une belle acquisition pour les amateurs d’art de rue.

Blek Le Rat, « The Warrior », image ©Alyes Auctions Blek Le Rat, « The Warrior », image ©Alyes Auctions

Nous finissons sur un coup de cœur avec cette lithographie originale signée Jean Cocteau. Si l’on connaît davantage sa filmographie, Cocteau était également un artiste affirmé. Son univers plastique est peuplé de créatures extraordinaires, de figures allégoriques mais aussi de personnages. Comme l’arlequin par exemple, que l'on retrouve dans cette lithographie et qui figure dans plusieurs dessins de l'artiste. L’estimation est fixée entre 125 et 225 dollars.

Jean Cocteau, « Harlequin tenant un candélabre », image ©Alyes Auctions Jean Cocteau, « Harlequin tenant un candélabre », image ©Alyes Auctions

Comportant également des sérigraphies de grands maîtres ainsi que des objets d'art atypiques, la vente « Global Icons II » devrait rassembler un public très varié. Une maison de ventes à suivre de près.

Rejoignez la vente sur BidsquareInvaluable et Live Auctioneers.

Plus d’informations sur la vente et les horaires ici !

Retrouvez tous les objets de Alyes Auctions aux enchères sur Barnebys.

Commentaires