Paire de Sphinges, début XIXème siècle, image ©HVMC Paire de Sphinges couronnées de fleurs, début XIXème siècle, image ©HVMC

Avec au total plusieurs centaines de lots, la vente du 29 avril compte de nombreuses catégories, on observe un large choix de peintures, du mobilier, de l’argenterie, des tapisseries, livres ou encore instruments de musique.

Des lots d’époque aux origines très diverses : les collectionneurs verront passer lors de la vente des meubles anciens d’Italie, de Hollande et de France, des tableaux d’artistes internationaux ainsi qu’une vaste sélection d’ornements asiatiques.

Difficile de résumer en quelques mots la diversité de cette vente chargée d’histoire, qui devrait faire sensation auprès des amateurs d’art ancien.

La toile de Giovanni Battista Langetti (1625-1676), peintre génois vénitien d’adoption, raconte un épisode de l’ancien Testament. Intitulé « Joseph interprétant les songes du panetier du roi d’Egypte », le tableau est estimée entre 20 000 et 30 000 euros et fait partie des 150 œuvres de l’artiste entrées en possession de la maison de ventes HVMC jusqu'à aujourd’hui. Langetti explore dans sa peinture la mythologie, illustre des sujets sacrés et des personnages à la musculature herculéenne.

Giovanni Battista LANGETTI (Gènes 1625-Venise 1676), image ©HVMC Giovanni Battista LANGETTI (Gènes 1625-Venise 1676), image ©HVMC

Un magnifique cabinet de Flandres époque XVIIème entre dans la course en tant que lot no. 44. Pour apprécier ce cabinet à deux corps en ébène sculpté, il faut s’attarder sur les détails ahurissants qui le recouvrent. En effet les deux portes sont ornées de médaillons ponctués de figures allégoriques, l’intérieur recèle douze tiroirs, on trouve en fond un théâtre en marqueterie d’ivoire, ainsi que des décors à colonnades et figures religieuses. Une pièce estimée entre 15 000 et 20 000 euros qui vous contera bien des histoires.

Cabinet à deux corps en ébène sculpté , image ©HVMC Cabinet à deux corps en ébène sculpté , image ©HVMC

Intérieur cabinet à deux corps en ébène sculpté, image ©HVMC Intérieur cabinet à deux corps en ébène sculpté, image ©HVMC

Dans les objets d’art, on découvre un exceptionnel cartel accompagné de sa console. Un objet d’une grande finesse en écaille et motifs de cuivre incrustés avec une estimation comprise entre 12 000 et 15 000 euros. Deux figures féminines entrelacées gardent la porte du cartel, tandis qu’un personnage ailé tenant une faux trône en son sommet. La façade présente une cartouche Martinot Baltazar.

Exceptionnel cartel et sa console, image ©HVMC Exceptionnel cartel et sa console, image ©HVMC

Details et cartouche cartel et sa console, image ©HVMC Details cartouche cartel et sa console, image ©HVMC

Deux chronomètres de marine, classés dans la catégorie Armes Anciennes, sont signés respectivement O. Dumas et Ulysse Nardin. Tous deux lovés dans leur boîte vitrée en acajou, les objets portent leur numéro de série. Le chronomètre O. Dumas est estimé entre 1 000 et 1 500 euros, le second par Ulysse Nardin s’élève à 1 500 / 2 000 euros.

Chronomètres de marine, gauche : O. DUMAS, droite : Ulysse Nardin, images ©HVMC Chronomètres de marine, gauche : O. DUMAS, droite : Ulysse Nardin, images ©HVMC

Du côté des instruments de musique, HVMC présentera une étonnante épinette et espère voir une adjudication avoisinant les 6 000 euros. Signé « Opus SEXTUS MUTINENSIS » au fer sur la gorge, l’instrument est composé d’une table ouverte en sapin, d’un clavier de 45 touches, 27 marches plaquées d’ivoires et 18 feintes en ébène. Un instrument d’une étonnante complexité composé de multiples matériaux. On trouve la plus vieille référence faite en Italie à cet instrument dans un écrit de Sesto Tantini destiné au Duc Borso d’Este en 1461.

Epinette - Signature au fer sur la gorge - « Opus SEXTUS MUTINENSIS », image ©HVMC Epinette - Signature au fer sur la gorge - « Opus SEXTUS MUTINENSIS », image ©HVMC

Cependant, le lot clé de la catégorie est un archet de violon d’une rareté incroyable. L’objet a été fabriqué par Eugène Sartory spécialement pour Eugène Ysaÿe vers 1920. L’archet a figuré à l’exposition de mai 2001 consacrée à Eugène Ysaÿe au Conservatoire de Musique à Bruxelles. On peut observer sur le passant l’inscription gravée « Fait spécialement pour Mr. Ysaÿe ». Le lot est estimé entre 80 000 et 100 000 euros.

Exceptionnel archet d'Eugène SARTORY spécialement fabriqué vers 1920 pour Eugène YSAYE. Exceptionnel archet d'Eugène SARTORY spécialement fabriqué vers 1920 pour Eugène YSAYE.

Faisons un petit détour du côté du Japon avec cette paire de grands vases de l'époque XIXème siècle estimés à 800 / 1 200 euros. De forme balustre avec un col carré, ces délicates porcelaines reposent sur des socles en bois et présentent des scènes de palais sur leur surface. Les couvercles sont surmontés de quatre enfants musiciens.

Japon, Epoque XIXe siècle, paire de vases, image ©HVMC Japon, Epoque XIXème siècle, paire de vases, image ©HVMC

Cette sélection n’illustre qu’un peu la grande variété de lots qui seront présentés lors de la vente « Mobilier et Objets d’art – Tableaux anciens et XIXème » qui promet quelques belles découvertes.

Exposition publique du 23 au 28 avril, 9h30 à 13h et de 14h à 18h30 et le 29 de 10h à 12h.

Retrouvez tous les objets HVMC aux enchères sur Barnebys.

Commentaires