Image ©Thinkstock Image ©Thinkstock

Les météorites sont des corps rocheux provenant du système solaire, et plus particulièrement de météoroïdes ou d’astéroïdes, qui après avoir traversé l’atmosphère sans perdre toute leur masse, atterrissent sur terre (ou un autre astre). On compte cependant quelques centaines de spécimens d’origine lunaire ou martienne.

On trouve des chasseurs de météorites, des as dans l’art de distinguer les chutes de ces corps célestes, qui après leur entrée dans l’atmosphère, sont visibles par une trainée lumineuse.

Macro sur la météorite « Fukang » tombée en Chine en 2000, Image: ©Southwest Meteorite Laboratory Macro sur la météorite « Fukang » tombée en Chine en 2000, Image: ©Southwest Meteorite Laboratory

Il existe un système de classification des météorites, qui se divisent en plusieurs groupes, généralement selon leur corps parent. Celles que l’on trouve peu après leur atterrissage sont classées comme « chutes observées », au contraire de celles découvertes par hasard, qui portent le nom de « trouvailles ».

La plus grande météorite connue à ce jour est la météorite d’Hoba, découverte en Namibie en 1920. Les études estiment que la chute de ces 60 tonnes de roche s’est produite il y a moins de 80 000 ans.

Météorite d'Hoba, Image- Wikipedia Météorite d'Hoba, Image- Wikipedia

Retour à notre vente aux enchères chez Catawiki qui présente quelques beaux spécimens.

Cette météorite « Sericho » trouvée en 2016 au Kenya est un fragment pesant 466 gm et fait partie de la classe des « pallasites ». Son histoire raconte qu’en 2016, deux frères cherchant leurs chameaux, découvrent des pierres éparpillées sur le sol à l’ouest du village de Habaswein et au sud de Sericho. Cette zone ne comprenant généralement pas de pierres ou matières rocheuses, ils s’interrogent et décident de les ramener dans leur village. Même si ce n’est qu’en 2016 que ces trouvailles sont reconnues comme météorites, elles font partie du paysage depuis plusieurs décennies, comme le confirme l’aîné du village.

En janvier 2017, Michael Farmer reçoit un email comprenant une photo d’un « pallasite géant » de 107 kilos. Il se rend sur place pour acquérir la pierre et trouve deux semaines plus tard dans le village de Habaswein, plus d’une tonne de pierres entassées dans l’arrière-cour de deux maisons. Les pallasites sont des roches d’une grande beauté et prennent beaucoup de valeur lors des ventes.

Météorite « Sericho », type pallasite, 466gm, en vente chez Catawiki Météorite « Sericho » de type Pallasite, 466gm, en vente chez Catawiki

Météorite lunaire, cette « NWA 11266 » est un corps rocheux du type « Breccia » découverte en Algérie en avril 2017. Un total d’un kilo de pierres est découvert sur le site. Pesant 9,68 gm, ce fragment lunaire est une « achondrite » (un type de météorite pierreuse comprenant moins de 35% de métal).

Météorite lunaire « NWA 11266 », de type Breccia, 9,68 gm, en vente chez Catawiki Météorite lunaire « NWA 11266 », de type Breccia, 9,68 gm, en vente chez Catawiki

Une chute observée en mai 1516 en Chine dans le village de Lihu donna suite à la découverte de 9 tonnes de corps célestes dispersés sur une zone de 8 km entre les villages de Lihu et Yaochai. Ces météorites de type « octahedrite » (composées principalement de fer et de nickel) restent intactes sur le site de Lihu - Yaochai pendant de nombreuses années. En 1958, des paysans tentent de puiser le matériau pour accroître leur production, mais en vain. Ce fragment de la météorite « Nantan » pèse près de 9,5 kilos et est estimé par les experts Catawiki entre 8 550 et 9 600 livres sterling.

Météortie « Nantan », 9.5 kg, en vente chez Catawiki Météorite « Nantan », de type Octahedrite, 9.5 kg, en vente chez Catawiki

Bien d’autres corps célestes aux histoires captivantes sont disponibles sur la plate-forme et n’attendent que vous, suivez la Vente Exclusive de Météorites jusqu’à ce dimanche 8 avril.

Retrouvez tous les objects Catawiki en vente sur Barnebys.

Découvrez comment enchérir sur Catawiki.

Commentaires