1. Assister à des ventes aux enchères

Image via Askmearts.ie Image via Askmearts.ie

Une première étape essentielle pour un collecteur en devenir, selon Finarte, est de venir assister personnellement à des ventes aux enchères, qu’elles soient tenues par les plus grandes maisons ou par les plus modestes, afin d’en comprendre le fonctionnement. Sans cette connaissance préalable, il serait difficile de participer activement à une vacation, qui ressemblerait à un jeu dont les règles n’ont pas été définies. Avoir un sentiment de familiarité lorsque l’on pénètre dans une salle des ventes est également un facteur qui incite à oser l’enchère avec plus de confiance et d’habilité.

La maison de ventes Della Rocca a également certifié que « le panorama des sessions d’enchères et des maisons de ventes est très varié, il n’existe pas de scénario type ou de règles applicables partout, si bien qu’il est toujours judicieux d'être bien informé sur les règles de vente que chaque maison a définies, ainsi que les politiques relatives à la post-vente aux enchères ».

2. L’importance des maisons de ventes certifiées et reconnues

Dans son rapport 2018, « Tomorrow – The View from Today », Barnebys a souligné que la reconnaissance des maisons de ventes aux enchères est de première importance pour tout collectionneur. Cambi Auction House a également confirmé que traiter avec des « maison de ventes majeures et reconnues donne beaucoup plus de garanties, et ce de tous les points de vue : que l’on parle de la valeur réelle des œuvres adjugées, à leur authenticité, à des conditions de vente limpides, en passant par la gestion d’une livraison adéquate à chaque type de lot traité ». Si certains doutes planent encore quant à votre maison de ventes locale, Aste Boetto conseille également de vérifier la fiabilité des responsables des services directoriaux de l’organisation.

3. Parcourir attentivement les catalogues

Willem van Haecht, « Apelle dipinge Campaspe », vers 1630. Galerie du prince William V, La Haye. Willem van Haecht, « Apelle dipinge Campaspe », vers 1630. Galerie du prince William V, La Haye.

Avec l’inévitable arrivée de la révolution numérique sur le marché des enchères, les maisons de ventes ont dû s’atteler à une mise à jour majeure de leur contenu, afin de numériser leurs documents et de digitaliser tous leurs services, y compris l’accès à leurs catalogues d’enchères. Cela signifie qu’aujourd’hui, n'importe qui peut parcourir les catalogues en ligne ; une mutation qui permet aux utilisateurs de filtrer les lots selon des caractéristiques précises. À ce jour, ce genre de prestation peut paraître évidente, mais pour le public resté fidèle aux marché des enchères depuis plus de 10 ans, trouver la perle rare n’a pas toujours été si commode.

L’lorsqu’il est impossible de se déplacer et de voir les lots en personne, les catalogues en ligne se placent comme principale source d'information pour un acheteur potentiel : mais comme l'a rappelé Cambi Auctioneers, il est primordial de les consulter minutieusement afin de visualiser les lots qui selon vous, méritent une offre. Ce processus permet aux acheteurs d'évaluer soigneusement l'origine du lot, la condition, l'année de création ainsi que les notes historiques et bibliographiques qui peuvent en accroître la valeur.

4. Le rapport de condition

Toutes les maisons de ventes que nous avons consultées pour notre enquête recommandent fortement, une fois votre sélection de lots potentiels effectuée, d’exiger un rapport de condition de la part des experts de la maison de ventes, mais aussi d’une tierce personne, comme un restaurateur par exemple. Il sera d’autant plus facile d’avoir une vue d’ensemble sur l’historique et les conditions du lot que vous souhaitez acquérir. Certains éléments ne peuvent être clarifiés que par des experts avec plusieurs années d’expérience au compteur.

5. Regardez les prix d’adjudication des pièces similaires

Image : Getty Image : Getty

Il est difficile d’être un expert dans toutes les catégories qui dominent le marché des enchères. Il est donc conseillé de vérifier les résultats d’enchères de pièces similaires à celles qui vous intéressent avant de placer une offre. C’est une tâche minutieuse qui peut prendre un temps considérable, mais qui peut parfois éviter bien des mauvaises surprises, et qui peut vous empêcher de surpasser le prix réel de l’objet lorsque les enchères s’enflamment. La base de données Barnebys, qui répertorie les résultats d’enchères de plus de 77,8 millions d’articles, peut constituer un outil fiable dans ce genre de situation.

6. Fixer votre budget à l'avance

Avez-vous choisi les lots que vous souhaitez intégrer à votre collection ? Maintenant, tout se joue en salle des ventes. Mais rappelez-vous, il faut toujours se fixer un plafond à ne pas dépasser, car après tout, personne d’autre que vous ne peut savoir quelle est l’offre maximale qu’il est raisonnable de dédier au lot choisi. Déterminez le budget que vous souhaitez attribuer à chaque pièce qui vous intéresse, tout en évaluant l’impact que l’objet aura sur votre collection, son état, sa valeur marchande et son potentiel d’investissement.

7. Laissez libre cours à vos émotions

Finarte donne un dernier conseil à ceux qui souhaitent commencer à bâtir leur collection personnelle, et ce dernier est de l’ordre de la passion : « donnez une certaine liberté au facteur émotionnel, et surtout, suivez votre instinct ». Même si cela peut paraître cliché, participer à des enchères est un plaisir en soi, et signifie également satisfaire ses propres goûts. Comme Finarte le confirme, « il n'y a pas de meilleur investissement que l'achat de son propre plaisir ».

Avec nos remerciements à Finarte, à la Casa d'Aste de Cambi, à la Casa d'Aste Della Rocca et à Aste Boetto pour leur précieuse contribution.

Prêt(e)s à mettre ces conseils en pratique ? Découvrez tous les lots actuellement aux enchères sur Barnebys !

Commentaires