L’association D’Days, dirigée par Scott Longfellow, prépare la 17ème édition du Festival du Design à Paris. Créé en 2000, il est cette année deux fois plus long que d'habitude, Paris accueillant le festival durant douze jours, du 2 au 14 mai 2017.

Le but de ces journées? "Promouvoir la discipline du design et la création des acteurs de la filière" nous explique Scott Longfellow.

Scott Longfellow Image courtesy of D'Days Scott Longfellow
Image courtesy of D'Days

Et ce grâce à une dynamique et une effervescence communes. Cette année, designers, éditeurs, écoles, musées, institutions, fondations, entreprises et galeries se réuniront autour d'une thématique commune - le jeu. "La thématique n’est pas autoritaire mais elle est un fil rouge, un engrais pour nourrir les différents participants" précise Scott Longfellow. "Ce festival de design doit être un vrai terrain de jeu pour les marques, les designers et les mécènes."

Visuel du projet Papier Machine de Marion Pinaffo & Raphaël Pluvinage, lauréats Audi talents awards 2016, qui sera présenté du 2 au 14 mai au Musée des Arts décoratifs Image courtesy of D'Days Visuel du projet Papier Machine de Marion Pinaffo & Raphaël Pluvinage, lauréats Audi talents awards 2016, qui sera présenté du 2 au 14 mai au Musée des Arts décoratifs
Image courtesy of D'Days

Le festival s'articulera autour d’expositions inédites, d'ateliers et de rencontres et se déroulera dans plusieurs lieux tels que le Musée des Arts décoratifs, la Gaîté Lyrique ou encore le Grand Palais (en partenariat avec la Biennale Révélations).

La forme diffère donc totalement d'une foire ou d'un salon: "Nous ne sommes pas un évènement commercial" rappelle Scott Longfellow. "Nous défendons le design en tant que discipline et non pour les produits de la discipline". 

Screen Shot 2017-04-24 at 17.11.36

Difficile pour le directeur de l'association des D'Days de choisir un évènement coup de coeur parmi les douze jours de programmation: "C'est comme si l'on demandait à une mère de choisir quel est l'enfant qu'elle préfère, c'est impossible!" 

Pour autant, un programme de co-création intitulé Péri-Fabrique est particulièrement riche d'innovations. Mis en place par D’Days en 2012 avec le soutien de la Fondation Bettencourt Schueller et du territoire d’Est Ensemble Grand Paris, l'aventure est également partagée cette année avec Les Ateliers de Paris. Le programme finance chaque année la création de pièces uniques par un artisan d’art et un designer.

Samuel Accoceberry et Bruce Cecere, Moon - Périfabrique #5 - D’Days 2016 Samuel Accoceberry et Bruce Cecere, Moon - Périfabrique #5 - D’Days 2016

Le festival s'attache à présenter au public le design sous toutes ses formes: du design sonore au design graphique en passant par le design d’auteur. "En France, nous avons un problème sémantique autour du terme "design", les gens ont l'impression que c'est cher et inaccessible. La mission principale du festival, c'est vraiment de montrer qu'il est important d’avoir de la creation dans notre quotidien et qu'il faut défendre son pouvoir."

Le festival du Design est ouvert gratuitement à tous et s'adresse au grand public: amateurs, collectionneurs, personnes sensibles à la creation, à la technologie, etc.

© D'Days © D'Days

Festival du Design – D’Days, "Let’s play" avec D’DAYS aura lieu du 2 au 14 mai 2017. Expositions inédites, workshops, rencontres, soirées festives sont prévus pour promouvoir le design français et international. Plus d'informations sur le site du Festival du Design.

Commentaires