Peter Kjeldgaard dirige le département Design de la maison Bruun Rasmussen Peter Kjeldgaard dirige le département Design de la maison Bruun Rasmussen

Pourquoi le design scandinave des années 1950-1960 est devenu si populaire un peu partout dans le monde?

Je pense que cela est dû à plusieurs raisons. Mais c'est en partie parce que le design scandinave est un parfait mélange entre fonctionnalité et artisanat. Cette époque a vu naître nombre d'idées et objets révolutionnaires...

Comment êtes-vous arrivé dans le domaine du design?

Je vends du design depuis la fin des années 1990. Avant de commencer à travailler pour Bruun Rasmussen il y a dix ans, j'étais à mon compte. On vit en ce moment un moment très excitant pour le développement du marché du design scandinave.

Je suppose que le design est l'une des principales activités de Bruun Rasmussen. Représente-t-il la majorité de votre chiffre d'affaires?

Nous organisons quatre ventes aux enchères de design chaque année avec des résultats d'environ 12 à 13 millions de couronnes danoises à chaque fois. En effet, le design et l'art moderne sont les deux plus gros départements chez Bruun Rasmussen. Au début nous intégrions le design à des ventes plus importantes, maintenant nous lui dédions plusieurs vacations par an.

Avez-vous un designer favori?

Non, pas vraiment. Je les connais tous tellement bien, et je me concentre sur ce qui est en face de moi en ce moment. Mais il est clair que dès que je découvre un nouveau designer, c'est très excitant pour moi.

Parmi toutes les ventes de design de Bruun Rasmussen, quel pourcentage d'objets quitte le Danemark?

Environ 99% des objets partent à l'étranger, et c'est pour nous une grande préoccupation.

Qui achète du design scandinave aujourd'hui?

L'intérêt est mondial, mais les acheteurs proviennent principalement des États-Unis, de l'Angleterre, de la Belgique, de la France et des Pays-Bas. Les acheteurs vivent souvent dans de grandes villes où il y a beaucoup d'argent. Mais ce sont les Japonais qui ont commencé. Ils achètent toujours particulièrement Finn Juhl et Niels Vodder. Finn Juhl est une superstar au Japon!

Finn Juhl, designer favori des Japonais Finn Juhl, designer favori des Japonais

Les danois sont fiers de leur design?

Oui, nous sommes fiers. Cependant, le design de qualité est partout autour de nous et nous avons parfois du mal à comprendre pourquoi nous devrions payer ces prix là quand on peut le trouver partout autour de nous.

Si vous comparez du design moderne avec des antiquités classiques, pensez-vous que le prix du design soit justifié?

Il n'y a pas de meilleur ou moins bon savoir-faire. Mais il n'y a pas de justice et nous vendons ce que les gens veulent. Si vous avez le courage d'aller contre une tendance, vous pouvez également faire de très bonnes affaires.

Vous présentez encore des catalogues imprimés. Allez-vous continuer à les proposer?

Oui, il est notre décision d'avoir encore des catalogues imprimés. Il y en aura probablement moins chaque année. C'est très coûteux, mais il y a encore un besoin de démontrer notre expertise à travers eux. Ils servent aussi comme outil marketing. Mais la tendance générale sur le marché se déplace vers l'Internet et nous sommes déterminés à développer notre accessibilité via le web et les online biddings en même que nous conservons les catalogues papier. Cela dépendra aussi du comportement de nos clients sur le long terme.

L'un des lots de Bruun Rasmussen mis en vente le 9 Juin, par Hans J. Wegner L'un des lots de Bruun Rasmussen mis en vente le 9 Juin, par Hans J. Wegner

Votre prochaine vente de design est le 9 juin, quels sont vos trois favoris?

Un fauteuil par Hans J. Wegner sera présenté, il est en excellent état. La forme a été inventée à Copenhague en 1950 et il ne s'est produit que dans quelques exemplaires du charpentier John Hansen.

Un autre est le cabinet d'alcool de 1951 par Kaj Gottlob. De fabrication artisanale, ce modèle est très rare. Gottlob a réussi à combiner un design précis avec une expression décorative sous la forme de la marqueterie en bois exquis. Lorsque l'armoire est fermée, on dirait une sculpture, mais quand on l'ouvre on découvre tout autre chose.

Le cabinet de Kaj Gottlob est autant un meuble design qu'une sculpture Le cabinet de Kaj Gottlob est autant un meuble design qu'une sculpture

blog (4)

Le troisième objet serait probablement le "Bow Seat" de Poul Kjærholm, réalisé en 1952. Le prototype a été réalisé seulement en deux exemplaires, et le modèle mis en vente a appartenu à l'architecte lui-même et était resté en possession de sa famille jusqu'à présent.

"Chaise Bow par Poul Kjaerholm est à partir de 1952 et est l'un des deux prototypes fabriqués de la chaise "Bow Seat" par Poul Kjaerholm est l'un des deux prototypes fabriqués en 1952

Quelle sera la prochaine tendance?

C'est difficile à dire. La céramique Axel Salto a la cote depuis un certain temps, et ses prix risquent d'augmenter. Un autre nom recherché de la céramique est la turco-danoise Alev Siesbye. Ses céramiques des années 1970-1980 sont très en vogue actuellement. Le regain d'intérêt pour les textiles scandinaves augmentera également. Il y a une belle tradition, mais il n'y a pas eu de marché avec quelques exceptions telles que Marta Maas-Fjetterström et d'autres artistes suédois.

Commentaires