Portrait Pierre Paulin, 1974 Everd Soons pour Artifort -Les archives Paulin Portrait Pierre Paulin, 1974
Everd Soons pour Artifort -Les archives Paulin

Né à Paris en 1927, Pierre Paulin étudie à l’école Camondo et fait ses armes dans l’atelier fondé par Pierre Guariche et Michel Mortier.

Très vite, cet artiste visionnaire comprend que le design français n'évolue pas aussi vite que les nouveaux modes de vie de l'après-guerre. En 1951, son voyage dans les pays scandinaves où le design prend un tournant historique, le marquera à jamais. Par ailleurs, la découverte d'éditeurs qui embrassent très tôt cette recherche de modernité - comme Knoll ou Herman Miller- l'inspire fortement.

Dès la fin des années 1950, Pierre Paulin est remarqué pour ses créations qui allient modernité et confort. Le designer ne souhaite pas pour autant faire table rase du passé. "Mon père voulait au contraire emmener ce qui existait vers le futur." explique son fils Benjamin Paulin dans une entrevue à Numéro.

Fauteuil de repos CM137, vers 1953 Image: The red list Fauteuil de repos CM137, vers 1953
Image: The red list

Dans les années 1950, Pierre Paulin s'intéresse beaucoup au travail du bois, à l'instar des designers scandinaves et américains.

En 1953, il expose au Salon des arts ménagers. Ses créations sont directement inspirées de la simplicité et de la légèreté des meubles scandinaves, "ces produits tournés vers les jeunes ménages" explique-t-il en 2007 dans un documentaire.

Dessin du stand Thonet France, Salon des Arts Ménagers, 1958 Image: The red list Dessin du stand Thonet France, Salon des Arts Ménagers, 1958
Image: The red list

Entre 1954 et 1958, Pierre Paulin collabore avec l'usine Thonet France pour éditer du mobilier à destination des collectivités, puis avec le hollandais Artifort pour qui il imaginera plus de deux cents types d'assises.

C'est à cette période qu'il dépose un brevet d'un jersey extensible -sorte de tissu stretch- qui lui permet de limiter les coutures et les demarcations de ses créations. L'idée du matériau lui est inspirée directement d'un maillot de bain.

Peu à peu, les pieds disparaissent et ses meubles arborent des formes nouvelles et organiques. Désormais, les housses en mousse se changent, se lavent, se plient au corps humain...il révolutionne la façon d'appréhender le siège.

Ses fauteuils moulés dans le jersey sont des références comme en témoigne le succès des fauteuils Ribbon (1966), Mushroom (1963) et Tongue (1967).

Divers fauteuils et easy chairs par Pierre Paulin Image via des-chaises-en-couleur.com Divers fauteuils et easy chairs par Pierre Paulin
Image via des-chaises-en-couleur.com

Couverture d'un magazine de programme télévisé hollandais, avec les Mushrooms, 1965 Image: The red list Couverture d'un magazine de programme télévisé hollandais, avec les Mushrooms, 1965
Image: The red list

En 1970, Pierre Paulin débute une collaboration avec le Mobilier National et devient mondialement connu un an plus tard en dessinant divers meubles pour le Président Georges Pompidou à l’Elysée qui veut marquer "l’entrée de la France dans la modernité".

En 1975, il fonde avec sa femme Maïa l'agence ADSA, première agence de design global française.

Pierre et Maïa Paulin, la Calmette, 2000 Image via Paulinpaulinpaulin.com Pierre et Maïa Paulin, la Calmette, 2000
Image via Paulinpaulinpaulin.com

Malgré une reconnaissance tardive (le MoMA est le premier musée à lui dédier une exposition au milieu des années 1960), les créations mythiques de Pierre Paulin sont aujourd'hui exposées dans les plus grands musées de design. En 2015, la galerie Perrotin consacre au designer une exposition de plusieurs semaines tandis qu'en 2016 le Centre Pompidou présente une rétrospective majeure s'étalant sur près de 800 m².

Vue de l'exposition “Paulin, Paulin, Paulin”, Galerie Perrotin, Paris du 22 octobre au 19 décembre 2015 De gauche à droite : Tara Donovan, Pierre Paulin et Heinz Mack Photo: Claire Dorn. © Tara Donovan. © Heinz Mack / ADAGP, Paris, 2015. Courtesy Paulin, Paulin, Paulin and Galerie Perrotin Vue de l'exposition “Paulin, Paulin, Paulin”, Galerie Perrotin, Paris du 22 octobre au 19 décembre 2015
De gauche à droite : Tara Donovan, Pierre Paulin et Heinz Mack
Photo: Claire Dorn. © Tara Donovan. © Heinz Mack / ADAGP, Paris, 2015. Courtesy Paulin, Paulin, Paulin and Galerie Perrotin

Retrouvez les créations de Pierre Paulin sur Barnebys et cliquez sur l'image pour en savoir plus sur l'objet.

Pierre Paulin (1927-2009) Ribbon chair, F 582 Édition originale par Artifort, fin des années 60 Galerie Chantala Pierre Paulin (1927-2009)
Ribbon chair, F 582
Édition originale par Artifort, fin des années 60
Galerie Chantala

Pierre Paulin, Daybed modèle 118 Selency Pierre Paulin, Daybed modèle 118
Selency

Pierre PAULIN (1927-2009) Bureau mod. CM141, 1954, Edition Thonet Artcurial Pierre PAULIN (1927-2009)
Bureau mod. CM141, 1954, Edition Thonet
Artcurial

Tongue Chair, Pierre Paulin pour Artifort Selency Tongue Chair, Pierre Paulin pour Artifort
Selency

Pierre Paulin, Mushroom Chair and Ottoman, 1960, France Decaso Pierre Paulin, Mushroom Chair and Ottoman, 1960, France
Decaso

Pierre Paulin, Table, Artifort, France / Pays-Bas, 1963 Wright Now Pierre Paulin, Table, Artifort, France / Pays-Bas, 1963
Wright Now

4 fauteuils pivotants vintage Artifort, Pierre PAULIN - 1960 Selency 4 fauteuils pivotants vintage Artifort, Pierre PAULIN - 1960
Selency

Commentaires